Glossaire pour le C2I suivi d'un glossaire Internet dont la mise à jour est prévue... dès qu'on en aura le temps !

Cette page n'étant plus mise à jour, allez donc consulter le glossaire pour le C2I à l'adresse : http://www.c2imes.org/glossaire.html

 

 

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Administrateur de site, de serveur, n.m.
Définition : Personne chargée de la maintenance et du suivi d'un site ou d'un serveur sur la toile mondiale.
Voir aussi : toile d'araignée mondiale.
Équivalent étranger : webmaster.

Adresse IP (Adresse Internet Protocole), n. f.

Définition : Identifiant unique, qui d'un point de vue conceptuel, est similaire à un numéro de téléphone. Cette adresse numérique est utilisée pour identifier un composant (en général un ordinateur, mais aussi un routeur, une imprimante, etc.) sur un réseau local, un réseau étendu ou sur Internet. Elle peut être attribuée de façon fixe ou de manière dynamique à chaque connexion (adresse I.P. dynamique).

Adresse universelle, n.f.

Synonyme : adresse réticulaire.
Définition : Dénomination unique à caractère universel qui permet de localiser une ressource, un document sur l'internet, et qui indique la méthode pour y accéder, le nom du serveur et le chemin à l'intérieur du serveur. Note : Par exemple, l'adresse universelle de la page d'accueil de la Délégation générale à la langue française est http://www.culture.gouv.fr/culture/dglf/accueil.htm. Elle comprend trois parties : http indique la méthode d'accès, en soit le protocole ; www.culture.gouv.fr est le nom du serveur du ministère de la culture et de la communication en France sur la toile d'araignée mondiale ; culture/dglf/ est le chemin d'accès et accueil.htm le nom du document.
Voir aussi : domaine, internet, page d'accueil, système d'adressage par domaines.
Équivalent étranger : uniform resource locator, universal resource locator, URL.

Agenda électronique, n. m.
Définition :

* Logiciel pour la gestion de données personnelles telles que rendez-vous, adresses, etc.
* Par extension, ordinateur de poche remplissant essentiellement cette fonction. Note : on rencontre parfois aussi, moins bien, " organiseur ".

Équivalent étranger : organizer.
s
Agent, n.m.
Définition : Logiciel envoyé sur un réseau pour effectuer une tâche à la place de l'utilisateur et sans son intervention.

Note :

* On utilise, par exemple, les agents pour le filtrage d'informations et la recherche sur l'internet.
* Un agent est dit intelligent lorsqu'il utilise les techniques de l'intelligence artificielle.

Amorce, n. m.
Définition : Programme nécessaire à la mise en marche d'un ordinateur, et exécuté à chaque mise sous-tension ou réinitialisation.
Équivalent étranger : boot.

Amorçer, verbe
Définition : Mettre en marche un ordinateur en provoquant l'exécution de l'amorce.
Équivalent étranger : boot (to).

Analogique , adj.
Définition : Signal représenté par la variation d'une grandeur physique la variation de l'information qu'il représente.
Équivalent étranger : anchor.

Ancre, n.f.
Synonyme : point d'ancrage. Définition : Zone déterminée d'un document servant de départ ou d'arrivée à un lien hypertextuel avec une autre zone de ce document ou avec une zone déterminée d'un autre document.
Équivalent étranger : anchor.

Annuaire, n.m.
Définition : Outil de recherche qui recense un certain nombre de sites Internet.
On parle parfois de guide.

Annuaire des domaines, n.m.
Voir : système d'adressage par domaines.

Anticrénelage, n.m.
Définition : Prévention du crénelage par un procédé qui consiste à lisser les lignes et les contours d'une image.
Voir aussi : crénelage.
Équivalent étranger : antialiasing.

Appliquette, n. f.
Définition : Petite application indépendante du matériel et du logiciel utilisés, qui est téléchargée depuis un serveur de la toile mondiale et qui est exécutée localement au sein d'un logiciel de navigation. Note : Les appliquettes sont surtout employées dans le langage de programmation Java.
Voir aussi : logiciel de navigation, toile d'araignée mondiale.
Équivalent étranger : applet.

Archive, n. f.

Définition : Fichier souvent compressé qui comporte plusieurs autres fichiers et/ou répertoires.

Archiver, verbe
Définition : Regrouper dans un seul fichier un ensemble de fichiers et/ou de répertoires. Lorsque vous ajoutez un répertoire à une archive les fichiers et les sous-répertoires qu'il contient sont également ajoutés.

Argument, n. m.
Définition : Valeur, cellule ou plage de cellule que l’on met entre parenthèses après le nom d’une fonction. Si la fonction exige plusieurs arguments, ceux-ci sont séparés par un point-virgule.
Synonyme : paramètre.

Arobase/arrobe, n.f.
Définition : Caractère @ fréquemment employé dans les adresses de courrier électronique pour séparer le nom identifiant l'utilisateur de celui du gestionnaire de la messagerie.

Note :

* @ est à l'origine le symbole de l'arroba (de l'arabe ar-roub, " le quart "), ancienne unité de capacité et de poids espagnole et portugaise.Ce sigle est également utilisé dans les langues anglo-saxonnes, il est alors appelé " a commercial " et son tracé, identique à celui de l'arroba, résulterait de la ligature de l'accent grave avec le a de la préposition française à, autrefois d'usage courant dans le commerce international.
* Lorsqu'une adresse est fournie oralement, @ se dit " arrobe " alors qu'il se dit " at " en anglais.

Équivalent étranger : at-sign.

Arrière-plan, n .m.
Définition : Un arrière-plan ou masque peut être vu comme un mode d'affichage particulier, qui permet de voir les éléments communs à toutes les diapositives. En plus des objets qui peuvent y être incorporés, l'arrière-plan ou masque, contient aussi les polices par défaut des divers éléments de texte.

Arrosage, n. m.
Définition : Envoi d'un même message électronique à un très grand nombre de destinataires au risque de les importuner.
Note : Un exemple est l'envoi de messages publicitaires.
Équivalent étranger : spamming.

Article de forum, n.m.
Synonyme : contribution n. f.
Définition : Document similaire à un message électronique, destiné à alimenter un ou plusieurs forums.
Voir aussi : forum.
Équivalent étranger : news item, news posting, news article.

ASCII (ou American Standard Code for Information Interchange), n. m.

Définition : Le langage ASCII est un langage informatique permettant de convertir tout type de caractères en code numérique compris par la plupart des ordinateurs.
Asynchrone, adj.
Définition : Communication avec émission et réception non simultanées (exemple : la messagerie électronique). Une formation asynchrone est une formation durant laquelle les échanges entre les apprenants et le formateur/tuteur s'effectuent de manière non simultanée.

Auteur (d'un fichier), n. m.
Définition : L'auteur ou le créateur est celui qui a écrit le fichier. Celui-ci peut le distribuer et les personnes qui le reçoivent en deviennent alors propriétaires.Pour le créateur, le système de protection est lié au logiciel capable de créer le fichier (indépendamment du SE). Ainsi le créateur va pouvoir limiter les actions réalisables sur son fichier en lui associant un mot de passe.

Autoformation, n. f.
Définition : Processus dans lequel l'apprenant gère sa formation en autonome ; cela permet à l'apprenant de se former à son rythme en utilisant des ressources créées à cet effet. Cette auto-formation peut-être tutorée dès lors qu'une médiation humaine est incluse dans le dispositif.

Autoroute de l’information, n. f.
Définition : Structure constituée par des moyens de télécommunication et d'informatique interconnectés, qui permet d'offrir à un très grand nombre d'usagers de multiples services, en général à débit élevé, y compris des services audiovisuels.
Note : On rencontre aussi le terme ? inforoute ?, qui n'est pas recommandé. Équivalent étranger : information highway (ang.), information superhighway (ang.).

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z
Backbone, n. m.
Définition : Partie principale d'un réseau de télécommunication ou de téléinformatique, caractérisée par un débit élevé, qui concentre et transporte les flux de données entre des réseaux affluents.

Backdoor, n. f.
Définition : Programme qui permet d'accéder à distance à un ordinateur. Il s'agit en fait d'un type particulier de cheval de Troie que l'on appelle parfois aussi cheval de Troie distant. Certains programmes légitimes offrent cette fonctionnalité : il s'agit notamment de tous les logiciels de prise de contrôle à distance qui sont utilisés dans le cadre de la maintenance.

Backup, n. m.
Définition : Duplication de données dans le but d'avoir une copie d'une source originale, en cas de destruction partielle ou totale de cette dernière. Ces données en question peuvent être, soit des documents, soit des programmes informatiques mais le logiciel de sauvegarde informatique ne fait pas de distinction entre les différents types de données.
Équivalent étranger : copie de sûreté.

Balise, n. f.
Définition : Dans un langage de description de documents, marque destinée à l'identification, la description ou la mise en forme d'un élément de document.
Équivalent étranger : tag.

Bande passante, n. f.
Définition : Etendue d'informations qui sont véhiculables par un canal de communication. Plus la bande est large, plus la communication est rapide. La bande passante est déterminante pour une connexion rapide sur l'lnternet. Se mesure en bits par seconde.
Équivalent étranger : bandwith.

Barrière de sécurité, n. f.
Définition : Dispositif informatique qui filtre les flux d'informations entre un réseau interne à un organisme et un réseau externe en vue de neutraliser les tentatives de pénétration en provenance de l'extérieur et de maîtriser les accès vers l'extérieur.
Note : Dans cette acception, on dit aussi " pare-feu " (n.m.).
Équivalent étranger : firewall

Débit, n. m.
Définition : Quantité d'informations transmises via un canal de communication selon un intervalle de temps donné.
Remarque : Le débit d'une connexion Internet s'exprime en Kbps (Kilobit par seconde).

Bas débit, n. m.
Définition : Accès sur Internet à partir d'une ligne téléphonique simple. Les technologies d'accès haut-débit sont notamment :

* le modem, pour un accès analogique (typique : 56 kb/s).
* le RNIS, pour un accès numérique (typique 1x ou 2x 64 kb/s).

Base de données, n. f.
Définition : Ensemble d'informations organisées afin d'être utilisées par des programmes.

Binette, n. f. fam.

Définition : Dans un message, association facétieuse de quelques caractères typographiques qui évoquent un visage expressif.

Note :

* Les plus connues sont : - ) pour la bonne humeur et : - ( pour le dépit, où les deux points représentent les yeux, le trait représente le nez et les parenthèses la bouche.
* Le terme " binette " est recommandé au Québec. En France, " frimousse " doit être préféré à " binette ". Équivalent étranger : emoticon, smiley.

BBCode, n. m.
Définition : BBCode est l'abréviation de Bulletin Board Code, une simplification du langage HTML utilisé pour mettre en forme les messages sur Internet. Par abus de langage, les éléments du BBCode sont appelés balises. Le nom d'une balise est délimité par les crochets [ et ], contrairement au HTML. Certaines balises ont une propriété, aussi appelé attribut, dont la valeur est assignée à la balise elle-même à l'aide du symbole =.

BIOS (Basic Input Output System), n. m.
Définition : Programme contenu dans la mémoire morte (ROM) de la carte mère s'exécutant au démarrage de l'ordinateur. Il contrôle les éléments matériels, déclare les disques, configure les composants et recherche un système d'exploitation avant de le lancer. Sa tâche principale est de fournir un support de bas niveau pour communiquer avec les périphériques. Habituellement ceci inclut le support du clavier au moins dans un mode (pas forcément l'USB) et d'un mode d'affichage simplifié.
Équivalent français : Système de base d'entrée/sortie, système de gestion élémentaire des entrées/sorties.

Bit, n. m.
Définition : Unité de mesure en informatique désignant la quantité élémentaire d'information représentée par un chiffre binaire.

Note :

* Le mot bit est la contraction de l'anglais binary digit, qui signifie « chiffre binaire ». En anglais, bit a aussi le sens de « fragment » ou de « parcelle ».
* Il est utile de signaler l'homophonie avec « byte » (octet en anglais), qui prononcé « à la française », peut prêter très souvent à confusion.
* Vu que la prononciation du terme 'bit' présente une certaine ambiguité homonyme, on peut aussi parler du chib, c'est-à-dire le chiffre binaire.

Bitmap, n. m.
Définition : Format de graphismes en mode point dans lequel l’image est une grille de pixels.

Blog, n.m.
Synonyme : web log, weblog.
Définition : Site sur la toile, souvent personnel, présentant en ordre chronologique de courts articles ou notes, généralement accompagnés de liens vers d'autres sites.
Note : La publication de ces notes est généralement facilitée par l'emploi d'un logiciel spécialisé qui met en forme le texte et les illustrations, construit des archives, offre des moyens de recherche et accueille les commentaires d'autres internautes.

Bogue informatique, n.m.
Abréviation : bogue, n. m.
Définition : Anomalie dans un programme informatique l'empêchant de fonctionner correctement. Leur gravité peut aller de bénigne (défauts d'affichage mineur) à majeure (explosion du vol 501 de la fusée Ariane 5).
Note : Les bogues sont généralement dus à un problème de conception du logiciel ; celui-ci peut être localisé (et la correction simple), mais peut aussi bien être un problème général de conception, nécessitant une refonte profonde. Plus rarement, les bogues dans les logiciels peuvent être dus à des erreurs dans les outils de développement utilisés par les programmeurs du logiciel. Enfin, le matériel lui-même peut comporter des bogues (célèbre cas des premières versions du processeur Pentium).
Équivalent étranger : bug.

Bombe logique, n.f.
Voir : bombe programmée.

Bombe programmée, n.f.
Forme abrégée : bombe, n.f.
Synonyme : bombe logique.
Définition : Logiciel malveillant conçu pour causer des dommages à un système informatique et qui est déclenché lorsque certaines conditions sont réunies. Voir aussi : logiciel malveillant.
Équivalent étranger : logic bomb.

Bombing, n. m.
Définition : Envoi d'une grande quantité de messages à un destinataire unique dans une intention malveillante.
Équivalent français : bombardement.

Boucle locale, n. f.
Définition : Partie du réseau de communication situé entre l'infrastructure d'un opérateur et l'utilisateur final.

Boucle locale radio, n. f.
Définition : Ensemble de liens filaires (fils de cuivre) ou radioélectriques existant entre le poste de l'abonné et le commutateur d'abonnés auquel il est rattaché. La boucle locale est la partie du réseau d'un opérateur qui permet d'accéder directement à l'abonné.

Browser, n. m.
Domaine : Informatique/Internet.
Synonyme : navigateur n. m.
Définition : Dans un environnement de type internet, logiciel qui permet à l'utilisateur de rechercher et de consulter des documents, et d'exploiter les liens hypertextuels qu'ils comportent.
Voir aussi : hypertextuel.
Équivalent étranger : logiciel de navigation.

Bulle d'information, n.f.
Définition : Petit message d'information apparaissant lorsque le pointeur souris survole un objet (icône, ...)
Bureau, n. m.
Définition :

* Ecran principal de l'interface graphique.
* Partie de l' écran situé au-dessus de la barre des tâches, on peut y mettre des raccourcis vers des applications sous forme d'icones Équivalent français : bombardement.

Bureau virtuel, n. m.
Définition : Logiciel centralisant sur un serveur des données d'organisation, de communication et de collaboration. L'utilisateur accède à ses données à partir de n'importe quel appareil (PC, PC Portable, PDA, smartphone, etc.) équipé d'un navigateur Web et d'une connexion à Internet. Concrètement, ce logiciel comporte des outils tels qu'une messagerie, un agenda, un carnet d'adresses, un stockage de documents, une liste de tâches, etc.
Équivalent anglais : virtual office.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Cache n. m.
Voir : mémoire cache, n. f.

Cadre, n. m.
Définition : Sous-fenêtre de la fenêtre principale d'un logiciel de navigation, qui peut afficher un document différent de ceux affichés dans les autres sous-fenêtres.
Voir aussi : fenêtre, logiciel de navigation.
Équivalent étranger : frame.

Calcul intensif, n. m.
Définition : Ensemble des techniques et des moyens destinés à traiter des applications complexes en faisant appel à des ordinateurs spécialisés dans le traitement rapide de gros volumes de données numériques.
Équivalent étranger : supercomputing.

Canular, n.m.
Définition : Information fausse transmise par messagerie électronique et incitant les destinataires abusés à effectuer des opérations ou à prendre des initiatives inutiles, voire dommageables.
Note : Il peut s'agir d'une fausse alerte aux virus, de fausses chaînes de solidarité ou pétitions, de promesses de cadeaux. Les canulars encombrent les réseaux par la retransmission en chaîne du message et incitent parfois le destinataire à effacer des fichiers indispensables au bon fonctionnement de son ordinateur ou à télécharger un fichier contenant un virus ou un ver.

Casse, n. f.
Définition : Majuscule ou minuscule. L'origine du terme est que, dans le métier de la typographie, les caractères, petits blocs de plomb, étaient rangés dans des tiroirs ou des casiers. Pour chaque police d'écriture, les plus fréquemment utilisées, les minuscules, étaient à portée de main, donc en "bas de casse", par opposition aux caractères majuscules qui se trouvaient donc relégués en haut de casse.
Source : Wikipédia.

Catalogue, n.m.
Définition : Au sens général, il s'agit d'une liste (du grec katalogos : liste).
Concernant une bibliothèque, c'est la liste de tous les documents possédés par cette bibliothèque, quel que soit leur type : livres, thèses, revues, cédéroms, cartes, etc.

Causette, n. f. fam.
Définition : Communication informelle entre plusieurs personnes sur l'internet, par échange de messages affichés sur leurs écrans.
Voir aussi : internet.
Équivalent étranger : chat.

Cellule, n.f.
Définition : Case d'une feuille de calcul.
Charte, n. f.
Définition : Le terme charte est un très vieux mot français (XIème siècle) qui au Moyen-âge désignait un document juridique (titre de propriété, de vente, etc.). Dans sons sens moderne, une charte est un texte qui fixe le règlement d'une organisation (par exemple, la charte des Nations unies). Une charte n'est donc pas à proprement parler un texte de loi, mais un guide du bon usage, un règlement intérieur, un recueil des bonnes pratiques, bref un mode d'emploi qui indique ce qu'il faut faire et ne pas faire quand on appartient à une communauté d'utilisateurs.

Charte graphique, n.f.
Définition : Ensemble de documents qui pose les règles de mise en page et définit l’aspect graphique des documents (internes et externes) d'une entreprise.

Charte RENATER, n. f.
Définition : Cette charte a pour but de fixer les règles d'usage qui s'imposent à tous les utilisateurs du Réseau Renater. En exposant clairement les risques inhérents à l'utilisation d'un réseau informatique, cette charte a pour objectif de sensibiliser et de responsabiliser chaque utilisateur du réseau.

Chat, n.m.
Synonyme : I.R.C, n. m.
Définition : Messagerie en ligne permettant des discussions de groupe en mode synchrone.

Cheval de Troie, n.m.
Définition : Logiciel apparemment inoffensif, installé ou téléchargé et au sein duquel a été dissimulé un programme malveillant qui peut par exemple permettre la collecte frauduleuse, la falsification ou la destruction de données.
Équivalent étranger : Trojan horse.

Classe virtuelle, n. f.
Définition : peut soit désigner le groupe d'individus inscrits à un cursus de formation à distance et qui vont être amenés à interagir entre eux et/ou leur formateur tout au long de leur apprentissage, soit désigner un dispositif de formation à distance synchrone répliquant dans le virtuel le concept de classe physique. On utilisera pour cela des solutions de " live collaboration ".

Classeur, n.m.
Définition : Document enregistré par le tableur. Il contient l'ensemble des feuilles de calcul et graphique.
Clé de tri, n. f.
Définition : Colonne d’une liste sur laquelle porte un tri.
Client mail, n.m.
Définition : Logiciel qui sert à lire et envoyer des courriers électroniques.
Synonymes : client de courrier électronique, client de courriel, courrielleur, MUA (abréviation de l'anglais Mail USer Agent).

Cliquer, verbe intr.
Définition : Enfoncer et relâcher le bouton (ou cliquet) d'une souris ou d'un dispositif similaire.
Équivalent étranger : click (to).

Cluster, n. m.
Voir: grappe (équivalent français).

Cédérom, n. m.
Abréviation : CD-Rom, CD-ROM, CDROM.
Défintion : Disque compact pressé (confectionnés sous presse [par opposition à gravé]). Il constitue un support audio compact de haute qualité permettant un accès direct aux pistes numériques.
Synonyme : Disque compact. Equivalent étranger : Compact Disc Read Only Memory.

CNIL, n. f.
Définition : La Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés a été instituée par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.

Code à octets, n.m.
Définition : Ensemble d'instructions indépendant de tout processeur, destiné à être interprété par un logiciel spécialisé.

Note :

* Ce terme désigne, par extension, un programme informatique écrit à l'aide d'un tel ensemble d'instructions.
* Sur l'internet, les appliquettes distribuées sont fréquemment écrites à l'aide d'un code à octets.

Codec, n. m.
Abréviation de compresseur/décompresseur.
Définition : Élément logiciel ou matériel permettant de compresser et de décompresser des données multimédias numériques.

Collecticiel, n. m.
Définition 1 :

*
Définition 1 : Ensemble des technologies et des méthodes de travail associées qui, par l'intermédiaire de la communication électronique, permettent le partage de l'information sur un support numérique à un groupe engagé dans un travail collaboratif et/ou coopératif.
Source : Citation de Jean-Claude Courbon.
*
Définition 2 : Ensemble des processus et procédures d'un groupe de travail devant atteindre un objectif particulier, plus les logiciels conçus pour faciliter ce travail de groupe.
Source : Citation de Peter et Trudy Johnson-Lenz.

Compresser, verbe
Définition : Action de réduire la taille d'un fichier en modifiant le codage de l'information. Après la compression le fichier n'est donc plus lisible par le logiciel qui a servi à le créer et il change d'extension. Avant de pouvoir le réutiliser il faut le décompresser c'est-à-dire lui faire reprendre sa taille et son codage d'origine de façon à reconstruire l'information initiale.

Compression, n. f.
Définition : Action de diminuer le poids de données informatiques par le biais d'un logiciel spécialisé. Les données compressées doivent être décompressées pour être réutilisées.
Équivalent étranger : bytecode.

Compression logique, n. f.
Définition : La compression logique utilise un algorithme (procédé) qui agit sur les données de manière spécifique.

Compression physique, n. f.
Définition : La compression physique agit sur les bits, sans savoir quel type de donnée elle manipule. De plus elle est sans perte d'information.

Compression sans perte, n. f.
Définition : La compression sans perte d'informations assure que la donnée une fois décompressée sera identique à l'originale ayant servi à la compression.

Communication asynchrone, n. f.
Définition : Les échanges d'informations entre les interlocuteurs ne sont pas simultanés. Ils sont essentiellement textuels, ils ont pour principal avantage de permettre un échange d'informations ne nécessitant pas une présence permanente sur Internet.
Exemple : Quand on écrit une lettre ou un message électronique, on n'entretient pas de rapports directs avec le partenaire. En général, on écrit un texte plus ou moins long et on l'envoie à son destinataire qui trouve le message en regardant dans sa boîte aux lettres et peut ainsi y répondre par la suite.

Communication synchrone, n. f.
Définition : Ce terme désigne des discussions ou des actions qui se déroulent en ligne pendant la même période. Lors d'une discussion synchrone en ligne, les participants sont connectés au système, au même moment.

Configurer, verbe
Définition : Définir les sous-ensembles constituant un matériel, un logiciel, ou agir sur leurs paramètres pour en assurer la mise en oeuvre.
Équivalent étranger : configure (to).

Connectabilité, n. f.
Définition : Aptitude d'un équipement informatique à fonctionner dans un réseau donné du fait de ses caractéristiques matérielles et logicielles.

Note :

* Le terme « connectivité » est déconseillé.
* Ce sens de connexité est emprunté aux mathématiques. On dit d'un graphe qu'il est connexe s'il existe au moins un chemin entre deux noeuds quelconques.

Équivalent étranger : connectivity.

Connecté, adj.
Définition : Propriété d'un réseau de téléinformatique dans lequel il est toujours possible de relier directement ou indirectement deux équipements quelconques.

Note :

* Le terme « connectivité » est déconseillé.
* Ce sens de connexité est emprunté aux mathématiques. On dit d'un graphe qu'il est connexe s'il existe au moins un chemin entre deux noeuds quelconques.

Équivalent étranger : connectivity.

Connecteur logiciel, n.m.
Définition : Mécanisme logiciel de communication entre processus informatiques, souvent utilisé entre une application et un réseau.
Équivalent étranger : socket.

Connexion, n. f.
Définition : Procédure permettant à un utilisateur de se mettre en relation avec un système informatique et, si nécessaire, de se faire reconnaître de celui-ci.

Note :

* Le terme « connectivité » est déconseillé.
* Ce sens de connexité est emprunté aux mathématiques. On dit d'un graphe qu'il est connexe s'il existe au moins un chemin entre deux noeuds quelconques.

Équivalent étranger : log in, log on.

Contribution, n. f.
Voir : article de forum.

Cookie, n.m.
Définition :

* Appliquette envoyée par un serveur de la toile mondiale à un utilisateur, parfois à l'insu de celui-ci, au cours d'une connexion, afin de caractériser cet utilisateur.
* Par extension, information que l'appliquette peut enregistrer sur le disque de l'utilisateur et à laquelle le serveur peut accéder ultérieurement.

Note : Dans cette acception, on dit aussi " mouchard " (n.m.).
Voir aussi : appliquette, toile d'araignée mondiale.

Coprocesseur, n.m.
Définition : Processeur complémentaire d'un processeur principal destiné à rendre plus efficace l'exécution d'un jeu particulier d'instructions.
Équivalent étranger : coprocessor.

Cote, n.f.
Définition : Ensemble de caractères alphanumériques attribué à un document et permettant de le retrouver sur les rayonnages de la bibliothèque.

Courrier électronique, n. m.
Définition : Service de transfert de messages envoyés via Internet vers la boîte aux lettres électronique des destinataires choisis par l'émetteur. Note : L'Académie française lui a trouvé le nom de « mél », tandis que les québecois, réputés pour leur langage imagé, ont adopté le joli terme de « ». Depuis la parution du Journal Officiel du 20 juin 2003, le terme « courriel » a été adopté comme dénomination principale du courrier électronique dans la langue française.

CPU (Central Processing Unit), n.m.
Définition : C'est le cerveau de l'ordinateur. Composant essentiel d'un ordinateur, qui exécute les programmes et où sont effectués les principaux calculs. Il permet de manipuler des informations numériques, c'est-à-dire des informations codées sous forme binaire, et d'exécuter les instructions stockées en mémoire. Sa cadence (le nombre de micro-instructions qu'il effectue en une seconde) est exprimée en Hertz (Hz).
Équivalent français : Processeur, Unité centrale [de traitement].

Cracker, n. m.
Définition : Personne qui cherche par tous les moyens à percer les systèmes de sécurité d'un logiciel ou d'un réseau.

Crénelage, n.m.
Définition : Effet visuel indésirable provoqué par l'insuffisance de la définition d'une image ou par un filtrage inadéquat des contours d'objets, et qui prend habituellement la forme de dentelures et de contours brisés.
Voir aussi : anticrénelage.
Équivalent étranger : aliasing.

Cryptographie, n. f.
Définition : Terme générique désignant l'ensemble des techniques permettant de chiffrer des messages, c'est-à-dire permettant de les rendre inintelligibles sans une action spécifique. Le verbe crypter est parfois utilisé mais on lui préfèrera le verbe chiffrer.

CSS (Cascading style sheets), n.m.
Définition : Langage utilisé pour décrire la présentation d'un document structuré écrit en HTML ou en XML, et c'est le World Wide Web Consortium (W3C) qui en a la direction. Ce langage définit les couleurs, les polices, le rendu et d'autres caractéristiques liées à la présentation d'un document. L'objectif est de bien séparer la structure (écrite en HTML ou similaire) et la présentation (en CSS) du document. Cette séparation fournit un certain nombre de bénéfices, permettant d'améliorer l'accessibilité, de changer plus facilement de structure et de présentation, et de réduire la complexité de l'architecture d'un document. Enfin, il permet de s'adapter aux caractéristiques du récepteur.
Équivalent français : Feuille de style en cascade.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Définition, n. f.
Définition: C'est le nombre de points (pixels) que l'écran peut afficher, ce nombre de points est généralement compris entre 640x480 (640 points en longueur, 480 points en largeur) et 1600x1200, mais des résolutions supérieures sont techniquement possibles.

DHTML (Dynamic HyperText Markup Language), n.m.
Définition : Nom générique donné à l'ensemble des techniques utilisées par l'auteur d'une page Web plus interactive pour que celle-ci soit capable de se modifier elle-même en cours de consultation dans le navigateur Web, c'est-à-dire dont le contenu peut être modifié grâce à des événements (mouvements de la souris, survol d'un objet par le curseur, ...) après le chargement de la page..
Équivalent français : (littéralement) HTML dynamique.

Diffusion réticulaire systématique ou, ellipt., diffusion réticulaire, n. f.
Voir : diffusion systématique sur la toile.

Diffusion sélective, n. f.
Voir : distribution sélective.

Diffusion systématique sur la toile ou, ellipt., diffusion sur la toile, n. f.

Synonyme : diffusion réticulaire systématique.
Définition : Envoi systématique de données ou de documents à des utilisateurs de la toile mondiale.
Voir aussi : distribution sélective. Équivalent étranger : webcasting, netcasting.

Digital Versatile Disk (DVD), n.m.
Définition : Disque numérique optique de grande capacité, à usages divers (audio, vidéo, multimédia, mémoire vive, mémoire morte).
Note : La capacité des disques polyvalents numériques est supérieure à celle des cédéroms et nécessite des lecteurs appropriés.
Équivalent français : disque numérique polyvalent.

Distribution personnalisée, n. f.
Voir : distribution sélective.

Distribution sélective, n. f.
Synonyme : distribution personnalisée, diffusion sélective.
Définition : Technique utilisée pour faire bénéficier automatiquement un utilisateur de la toile mondiale, à sa demande, d'un envoi de données d'un type choisi.
Note : La distribution sélective se distingue de la recherche individuelle.
Équivalent étranger : push technology.

DNS (Domain Name System), n.m.

Définition : Système qui permet d'associer sur Internet un nom de domaine (c2imes.org) au numéro (adresse IP) de l'ordinateur sur lequel est hébergé le site.

Document composite, n.m.

Définition : Document mêlant du texte, des tableaux, des graphes, ou tout autre objet créé par une autre application.
Donnée, n.f.

Définition : Constante (nombre, date, logique, texte) entrée dans une cellule.
DOS (Disk Operating System), n.m.

Définition : Système d'exploitation relativement basique, constitué d'interfaces destinés à simplifier l'utilisation des ordinateurs. En particulier, il permet d'unifier les systèmes d'accès aux périphériques de stockage sur disque tels que les disquettes et disques durs.
Équivalent français : (littéralement) Système d'exploitation de disque.

Domaine, n. m.

Définition : Ensemble d'adresses faisant l'objet d'une gestion commune.
Voir aussi : système d'adressage par domaine.
Équivalent étranger : domain.

Driver, n. m.

Voir : pilote informatique.

Echange de données informatisé, n. m.

Abréviation : EDI, n. m.
Définition : Transfert, entre systèmes d'information, de données structurées directement émises et traitées par des applications informatiques, selon des procédures normalisées.
Équivalent étranger : Electronic Data Interchange, EDI.

Droit moral, n. m.
Définition : Le droit moral permet notamment à l'auteur d'une oeuvre d'en revendiquer la paternité et aussi d'en faire respecter l'intégrité.

Droit patrimonial, n. m.
Définition : Les droits patrimoniaux sont les droits qui permettent à un auteur de retirer un bénéfice de son oeuvre. Ils portent donc principalement sur l'exploitation et la diffusion des oeuvres. Les droits patrimoniaux protègent les intérêts de l'auteur et du diffuseur de ses oeuvres. Si l'on prend la peine de lire les articles L122-1 à L122-12 qui définissent les droits patrimoniaux de l'auteur dans le Code de la propriété intellectuelle, on s'aperçoit que l'exploitation d'une oeuvre est extrêmement encadrée. En fait, toute utilisation d'une oeuvre qui n'est pas prévue par l'auteur doit faire l'objet d'un accord direct avec l'auteur ou bien avec la personne qui est chargée par l'auteur d'exploiter ses oeuvres.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Ecran tactile, n. m.
Définition : Périphérique informatique rassemblant les fonctionnalités d'affichage d'un écran (moniteur) et celle d'un ddispositif de pointage, comme la souris ou un trackball.

ENT, n. m.
Environnement Numérique de Travail
Définition : Un espace numérique de travail désigne un dispositif global fournissant à un usager un point d'accès à travers les réseaux à l'ensemble des ressources et services numériques en rapport avec son activité. Il est un point d'entrée pour accéder au système d'information de l'établissement. L'ENT comporte un socle qui permet l'accès à un ensemble structuré de services numériques.
Remarque : L'espace numérique de travail n'offre en lui-même qu'un nombre restreint de services de base. Son rôle principal est d'intégrer les services et de les présenter aux utilisateurs de manière cohérente, unifiée, personnalisée et personnalisable.

Espiogiciel, n. m.
Définition : Programme qui rassemble des informations à l'insu de son utilisateur et les transmet à une organisation qui cherche à en tirer parti. En fait, on désigne sous le terme d'espiogiciel des programmes qui recueillent des informations telles que les sites web visités, les applications installées sur l'ordinateur, la version du navigateur et du système d'exploitation. Ces données permettent de dresser un profil commercial de l'utilisateur qui est surtout considéré comme un consommateur en puissance.

Ethernet, n. m.
Définition : Standard de transmission de données pour réseau local basé sur le principe suivant "Toutes les machines du réseau Ethernet sont connectées à une même ligne de communication, constituée de câbles cylindriques".

Expression booléenne, n. f.
Définition : Expression dont le résultat peut prendre 2 valeurs et 2 valeurs seulement : VRAI ou FAUX.

Extranet, n. m.
Définition : Réseau de télécommunication et de téléinformatique constitué d'un intranet étendu pour permettre la communication avec certains organismes extérieurs, par exemple des clients ou des fournisseurs.
Voir aussi : intranet.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

FAI, n. m.
Voir : fournisseur d'accès internet

FAQ, n. f.
Voir : foire aux questions.

Fenêtre, n. f.
Définition : Partie rectangulaire de l'écran d'un ordinateur à l'intérieur de laquelle sont affichées les informations relatives à une activité déterminée.
Note : Plusieurs fenêtres peuvent êtres ouvertes simultanément ; elle peuvent être juxtaposées ou se recouvrir totalement ou partiellement.
Équivalent étranger : window.

Fenêtre d'attente, n.f.
Définition : Fenêtre qui s'affiche provisoirement sur un écran pendant l'installation d'un logiciel.
Note : Cette fenêtre incite l'utilisateur à patienter pendant l'exécution de l'opération tout en lui apportant diverses informations.
Équivalent étranger : splash screen.

Feuille de calcul, n.f.
Définition : Tableau de données constitué de cellules.
Equivalent étranger : worksheet.
Fichier des questions courantes, n.m.
Voir : foire aux questions.

Fil (de [la] discussion), n.m.
Définition : Dans les échanges au sein d'un forum ou entre utilisateurs du courrier électronique, enchaînement des commentaires à un article donné.
Voir aussi : article de forum, forum.
Équivalent étranger : thread.

Firewall, n. m.
Définition : Dispositif matériel ou logiciel qui contrôle les connexions réseau de votre ordinateur, aussi bien en entrée qu'en sortie. Dans le cadre d'une utilisation domestique, le pare-feu est la plupart du temps un logiciel qui est installé sur l'ordinateur ; il peut cependant également faire partie d'un équipement réseau tel qu'un routeur ou une passerelle résidentielle comme la Freebox ou la Livebox.

Flottante, adj.
Définition : Barre d'outils ou palette flottante : que l'on peut placer n'importe où sur le bureau.
Flux RSS, n. m.
Définition : Description synthétique du contenu ou d'une partie du contenu d'un site Web, dans un fichier XML, afin de permettre son exploitation par d'autres sites Web.

Foire aux questions, n.f.
Abréviation : FAQ.
Synonymes : fichier des questions courantes, questions courantes.
Définition : Rubrique présentant par sujets les questions les plus fréquemment posées par les utilisateurs, accompagnées des réponses correspondantes.
Note : La foire aux questions a, en particulier, pour but de faciliter l'intégration des internautes novices dans un groupe de discussion et de diminuer le nombre des messages diffusés dans le réseau.
Équivalent étranger : frequently asked questions (file), FAQ.

Fonction volatile, n. f.
Définition : Fonction renvoyant une valeur différente à chaque fois que la feuille est recalculée.

Formatage, n. m.
: Action de préparer un support de données informatique (disquette, disque dur, etc.) en y inscrivant un système de fichiers, de façon à ce qu'il soit reconnu par le système d'exploitation de l'ordinateur. Il rend l'accès impossible aux données présentes sur le disque. Il est donc indispensable de procéder à une sauvegarde des données importantes.

Formule, n.f.

Définition : Expression ou fonction calculant une valeur à partir de données.
Forum, n. m.
: Service permettant discussions et échanges sur un thème donné : chaque utilisateur peut lire à tout moment les interventions de tous les autres et apporter sa propre contribution sous forme d'articles.
Note : Par extension, on désigne également par ce terme les systèmes de discussion télématiques, qui offrent généralement un service de téléchargement (connus en anglais sous le nom de B.B.S., Bulletin Board System). Voir aussi : article de forum (J.O. du 16 mars 1999).

Freeware, n. m.
Définition : Logiciel que l'on peut utiliser gratuitement.
Équivalent français: gratuiciel.

Fournisseur d'accès internet, n. m.
Définition : Organisme offrant à des clients d'accéder à l'internet, ou, plus généralement, à tout réseau de communication.
Note : Le fournisseur d'accès peut aussi offrir des services en ligne.
Équivalent étranger : access provider.

Fréquence de balayage vertical, n. m.
Définition : Elle représente le nombre d'images qui sont affichées par seconde, ou plus exactement le nombre de rafraîchissement de l'image par seconde. On l'appelle ainsi également taux de rafraîchissement, elle est exprimée en Hertz. Plus cette valeur est élevée meilleur est le confort visuel (on ne voit pas l'image scintiller), il faut donc qu'elle soit bien supérieure à 67 Hz (limite inférieure à partir de laquelle l'oeil voit véritablement l'image "clignoter"). La plupart des personnes ne perçoivent plus de scintillement (en anglais flicker) à partir de 70 Hz, ainsi une valeur supérieure ou égale à 75 Hz conviendra généralement.
Équivalent étranger : refresh rate.

Frimousse, n. f. fam.
Définition : Dans un message, association facétieuse de quelques caractères typographiques qui évoquent un visage expressif.

Note :

* Les deux frimousses les plus connues sont : - ) pour la bonne humeur et : - ( pour le dépit, où les deux points représentent les yeux, le trait représente le nez et les parenthèses la bouche.
* Le terme " binette " est recommandé au Québec. " Frimousse " doit être préféré à " binette ".

Équivalent étranger : emoticon, smiley.

FTP (File Transfer Protocol), n. m.

Définition : Protocole utilisé pour transférer un fichier du serveur vers le poste client (download) ou du poste client vers le serveur (upload).

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

GIF (Graphics Interchange Format), n. m.
Définition : Format de données informatique d'image numérique, couramment utilisé sur le World Wide Web.
Note : GIF supporte 16 777 216 nuances de couleur : 8 bits par composante RVB, soit 224 nuances. GIF n'enregistre pas directement la couleur de chaque pixel. Pour chaque image, une palette de 2 à 256 couleurs est construite. Ensuite chaque pixel de l'image référence une entrée de la palette. Cette méthode limite donc à 256 le nombre maximal de couleurs différentes présentes dans un plan de l'image. On parle de format 8 bits car chaque pixel est codé sur 8 bits, representant donc au maximum 256 valeurs. L'usage d'une palette permettait un affichage beaucoup plus rapide sur les ordinateurs de l'époque dont les cartes graphiques contenaient elle-même une palette d'au plus 256 couleurs. La limitation à 256 couleurs n'est pas gênante pour les logos, les graphiques et la plupart des images synthétiques, ainsi que les photographies noir et blanc. En revanche une photographie couleur de qualité nécessite plus de nuances. GIF permet de spécifier qu'une entrée de la palette est transparente. C'est notamment utile lorsqu'une image non rectangulaire est intégrée à un document comme une page Web : on voit le document à travers les pixels transparents. GIF propose un mode entrelacé permettant de commencer par transmettre quelques lignes d'une image, puis les lignes placées entre elles. Ce mode permet de donner plus rapidement un aperçu de l'image lorsque la transmission est lente.
Equivalent français : (littéralement) format d'échange de graphiques.

Glisser-déposer, n. m.
Définition : Action par laquelle l'utilisateur sélectionne un objet à l'écran, le déplace jusqu'à une autre position, puis le lâche pour déclencher une action sur cet objet.
Équivalent étranger : drag and drop.

Grappe, n. f.
Définition : Ensemble d'appareils de même type (terminaux, ordinateurs, etc.) rattachés à une même unité de contrôle.
Équivalent étranger : cluster.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Hacker, n. m.
Définition : Désigne celui qui se sert d'une hache, mais dans le contexte informatique, il semble que ce mot ait été employé pour la première fois au MIT, la célèbre université américaine. Un hacker est avant tout quelqu'un qui cherche à comprendre ce qui se passe sous le capot et qui étudie au plus près le fonctionnement interne d'un ordinateur, tant du point de vue matériel que logiciel. En fait, un hacker désigne un passionné qui s'investit à fond dans son domaine de prédilection qui n'est pas forcément l'informatique.

Haut débit, n. m.
Définition : Capacités d'accès à Internet supérieures à celle de l'accès analogique par modem (typique : 56 kb/s) et à l'accès numérique RNIS (typique 1x ou 2x 64 kb/s). Les technologies d'accès haut-débit sont notamment :

* le câble, introduit le premier historiquement par les fournisseur de TV par câble ;
* le satellite, qui a un débit soutenu intéressant, mais des latences importantes en mode interactif ;
* la DSL, asymétrique (ADSL) ou autres (xDSL) ;
* le Wi-Fi et autres réseaux sans fil.

Hoax, n. m.
Définition : Terme anglais qu'on peut traduire par canular, le hoax peut être défini comme une fausse information ou une rumeur. C'est une forme particulière de spam puisqu'il se base sur le courrier électronique. Il utilise la crédulité des utilisateurs pour se propager. En faisant circuler des informations qui apparaissent à l'utilisateur comme essentielles il compte sur celui-ci pour relayer (forwarder) l'information à tous ses contacts.

Hotspot, n. m.
Définition : Lieu public à forte affluence et clairement délimité (café, hôtel, gare, aéroport, etc.) donnant accès à un réseau sans fil qui permet aux utilisateurs de terminaux mobiles de se connecter à Internet.

Hotzone, n. f.
Définition : Zone géographiqe étendue dans laquelle les utilisateurs de terminaux mobiles peuvent se connecter à Internet à partir de réseaux haut-débit sans fil.

Hub, n. m.
Définition : Dispositif informatique placé au noeud d'un réseau en étoile, qui concentre et distribue les communications de données.
Note : Un concentrateur n'assure ni routage, ni commutation.
Équivalent français : concentrateur.

HTML (Hypertext Transmission Protocol), n. m.

Définition : Langage informatique de description de contenu, créé et utilisé pour composer des pages Web. HTML permet en particulier d'insérer des hyperliens dans du texte, donc de créer de l'hypertexte, d'où le nom du langage. Il peut être complété par d'autres langages (java, javascript, ...) pour offrir des fonctionnalités pl s sophistiquées.

HTTP (Hypertext Transmission Protocol), n. m.

Définition : Protocole de communication utilisé pour transmettre d'un serveur Web à un navigateur le contenu de pages, notamment au format HTML.

HTTPS (Hypertext Transmission Protocol Secured), n. m.

Définition : Protocole de communication sécurisé, utilisé pour transmettre d'un serveur Web à un navigateur le contenu de pages, notamment au format HTML. Il permet au visiteur de vérifier l'identité du site auquel il accède grâce à un certificat d'authentification. Il permet également de chiffrer la communication. Il est généralement utilisé pour les transactions financières en ligne : commerce électronique, banque en ligne, courtage en ligne, etc.

Hypertexte, n. m.
Définition :

* Système de renvois permettant de passer directement d'une partie d'un document à une autre, ou d'un document à d'autres documents choisis comme pertinents par l'auteur.
* Système de structuration de l'information qui permet une lecture non-linéaire d'un document. Les liens hypertextes sont généralement représentés par du texte souligné en bleu. Lorsque l'on positionne la souris sur un lien hypertexte, l'aspect du pointeur change pour indiquer qu'il est possible de cliquer afin d'accéder à une autre information.

Équivalent étranger : hypertext. Adjectif : hypertextuel.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Icône, n. f.
Définition : Sur un écran, symbole graphique qui représente une fonction ou une application logicielle particulière que l'on peut sélectionner et activer au moyen d'un dispositif tel qu'une souris.
Note : icône, n. m., ne doit pas être utilisé.
Équivalent étranger : icon.

Importation de fichier, n. f.
Définition : Récupération d’un type de fichier dont le format n’est pas le format natif (par défaut) de l’application (par exemple, importation de fichier de type texte dans un tableur).

Index, n.m.
Définition : Liste élaborée à partir des éléments de description des documents.

Internaute, n. m.
Définition : Utilisateur de l'internet.
Note : On rencontre aussi le terme " cybernaute ".
Équivalent étranger : cybernaut.

Internet, n. m. sg.
Définition : Réseau mondial associant des ressources de télécommunication et des ordinateurs serveurs et clients, destiné à l'échange de messages électroniques, d'informations multimédias et de fichiers. Il fonctionne en utilisant un protocole commun qui permet l'acheminement de proche en proche de messages découpés en paquets indépendants.
Note : L'acheminement est fondé sur le protocole IP (Internet Protocol), spécifié par l'Internet Society (ISOC). L'accès au réseau est ouvert à tout utilisateur ayant obtenu une adresse auprès d'un organisme accrédité. La gestion est décentralisée en réseaux interconnectés.
Équivalent étranger : Internet network, Internet, Net.

Intranet, n. m.
Définition : Réseau de télécommunication et de téléinformatique destiné à l'usage exclusif d'un organisme et utilisant les mêmes protocoles et techniques que l'internet.
Équivalent étranger : intranet.

IP (Integrated Protocol), n. m.
Définition : Protocole de communication entre toutes les machines connectées à Internet, indépendant du type des machines et basé sur le principe de la commutation de paquets.
Voir : adresse IP.

ISBN, n.m.
International Standard Book Number
Définition : Numéro international unique attribué à un livre.

ISSN, n.m.
International Standard Serial Number
Définition : Numéro international unique attribué à un titre de revue.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Java, n. m.

Definition :

* Technologie (développée par Sun et lancée en 1995) composée d'un langage de programmation orienté objet qui a la particularité principale d'être portable sur plusieurs systèmes d'exploitation tels que Windows ou Linux..
* Environnement ou plate-forme d'exécution garantissant la portabilité des applications développées en langage Java.

JavaScript, n. m.
Définition : Langage de programmation de type scripts (petits bouts de programme) pouvant être intégré directement au sein des pages Web, pour y être exécuté sur le poste client. C'est alors le navigateur Web qui prend en charge l'exécution de ces scripts. Généralement, JavaScript sert à contrôler les données saisies dans des formulaires HTML ou à interagir avec le document HTML (on parle alors parfois d'HTML dynamique). Il est aussi utilisé pour réaliser des services dynamiques.

JPEG (Joint Photographic Experts Group), n. m.

Définition : Format de compression d'images qui entraîne une légère perte de qualité, mais permet, contrairement au GIF, d'utiliser plus de 256 couleurs. Il est particulièrement utilisé pour les photographies.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

kilo-octet, n. m.
Abréviation : ko
Définition : 210 octets = 1 024 octets (et pas 1 000 octets comme on pourrait le supposer), soit 2 à la puissance 10.
Voir : octet.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Large bande, n. f.
Définition : Expression utilisée pour désigner les réseaux à heut débit (débits de l'ordre de plusierus Mbit/s au moins).

Liaison numérique à débit asymétrique, n. f.
Voir : raccordement numérique asymétrique.

Logiciel, n. m.
Synonyme : application, n. f.
Définition : Ensemble des éléments informatiques qui permettent d'assurer une tâche ou une fonction (exemple : logiciel de comptabilité, logiciel de gestion des prêts). Le terme logiciel est souvent employé pour programme informatique et inversement. Un logiciel peut être composé d'un seul ou d'une suite de programmes. Ce dernier cas est d'autant plus fréquent que la capacité réduite de calcul de l'ordinateur oblige à une segmentation des tâches en plusieurs modules séparés ; cependant, les énormes capacités des micro-ordinateurs actuels en regard des applications typiques de la bureautique ont permis la réalisation d'applications monolithiques. Généralement, les programmes sont accompagnés d'un ensemble de données permettant de les faire fonctionner (par exemple, un jeu viendra avec de nombreuses images, animations, sons...).

Logiciel antivirus, n. m.
Forme abrégée : antivirus, n.m.
Définition : Logiciel conçu pour détecter les virus et les vers et, le cas échéant, les éliminer ou suggérer des remèdes.
Voir aussi : ver, virus.
Équivalent étranger : antivirus program, antivirus software, vaccine program.

Logiciel client, n. m.
Définition : Ensemble des éléments informatiques qui permettent d'assurer une tâche ou une fonction bien précise.
Exemple : Thunderbird est un logiciel client de messagerie.

Logiciel de navigation, n. m.
Domaine : Informatique/Internet.
Synonyme : navigateur n. m.
Définition : Dans un environnement de type internet, logiciel qui permet à l'utilisateur de rechercher et de consulter des documents, et d'exploiter les liens hypertextuels qu'ils comportent.
Voir aussi : hypertextuel.
Équivalent étranger : browser.

Logiciel malveillant, n. m.
Définition : Ensemble de programmes conçu par un pirate pour être implanté dans un système afin d'y déclencher une opération non autorisée ou d'en perturber le fonctionnement.

Note :

* Exemples : bombe programmée, virus, ver.
* Les logiciels malveillants peuvent être transmis via l'internet ou un réseau local, ou par des supports tels que les disquettes ou les cédéroms.

Équivalent étranger : malicious logic, malicious software, malware.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Mandataire, n. m.
Voir : serveur mandataire.

Mémoire cache, n. f.
Abréviation : cache, n. m.
Définition : Mémoire intermédiaire dans laquelle se trouvent stockées toutes les informations que le processeur central est le plus susceptible de demander. Elle sert donc à accélérer la communication entre un élément fournisseur (disque dur par exemple) plus lent que l'élément demandeur (processeur par exemple). Comme ces informations sont immédiatement disponibles, le temps de traitement se trouve diminué d'autant, ce qui mécaniquement accroît notablement les performances de l'ordinateur. Il existe souvent plusieurs niveaux de mémoire cache : une interne au processeur, une autre intégrée sur la carte mère, mais on peut en avoir aussi sur le disque dur.
Equivalent étranger : cache memory.

Mémoire tampon, n. f.
Définition : Zone de mémoire vive ou de disque utilisée pour stocker temporairement des données, notamment entre deux processus ou matériels ne travaillant pas au même rythme. Ainsi, les données envoyées vers un périphérique (externe) sont le plus souvent stockées dans des mémoires tampon en attente de leur envoi effectif pour épargner à l'ordinateur le contretemps dû à la différence de débits entre le microprocesseur interne et les différents périphériques souvents lents. De même, les données reçues de l'extérieur sont le plus souvent stockées dans des tampons en attente de leur traitement par l'ordinateur (pour des raisons d'efficacité, et aussi pour éviter qu'une réception de données trop rapprochées fasse que certaines, non traitées, ne soient perdues).
Note : Les périphériques tels que les ports séries sont le plus souvent munis de tampons file d'attente : les données émises ou reçues en premier sont traitées en premier. Une émission trop rapide peut remplir le tampon ; on bloque alors généralement le processus émetteur. Une réception trop rapide peut elle aussi bloquer le tampon, avec risque de perte de données ; aussi utilise-t-on souvent un dispositif de contrôle de flux disant à l'émetteur de stopper son émission quand le tampon est dangereusement près de la limite, et de recommencer quand le niveau est redevenu acceptable...
Equivalent étranger : buffer.

Mémoire vive, n. f.
Acronyme : RAM (Random Access Memory)
Définition : type de mémoire informatique à accès aléatoire (par opposition à séquentiel) et en lecture-écriture (par opposition à la lecture seule). On l'appelle aussi mémoire volatile pour signifier que toutes les données sont perdues à l'extinction de l'alimentation électrique. Il s'agit typiquement de la mémoire électronique qui contient les données en cours de traitement dans un ordinateur.
Note : La mémoire vive (RAM) est généralement opposée à la mémoire morte (ROM) : il est possible de lire et écrire de la mémoire vive alors qu'il est uniquement possible de lire de la mémoire morte. En revanche, la mémoire morte conserve les données lorsque l'alimentation électrique est coupée. La mémoire morte n'est donc pas volatile.

Messagerie électronique, n. f.
Synonymes : courrier électronique, mél, courriel.
Définition : Service de transfert de messages envoyés via Internet vers la boîte aux lettres électronique des destinataires choisis par l'émetteur.
Note : L'Académie française lui a trouvé le nom de « mél », tandis que les québecois, réputés pour leur langage imagé, ont adopté le joli terme de « courriel ». Depuis la parution du Journal Officiel du 20 juin 2003, le terme « courriel » a été adopté comme dénomination principale du courrier électronique dans la langue française.

Messagerie instantanée, n. f.
Définition : Service qui permet de dialoguer instantanément par ordinateur avec un interlocuteur distant connecté au même réseau informatique, notamment Internet. Contrairement au courrier électronique, la communication se déroule en direct.

Metafichier, n. m.
Définition : Format de graphismes contenant une suite d'ordres de dessin.

Middleware, n. m.
Définition : Logiciel qui permet le fonctionnement de plusieurs ordinateurs en coordination, en attribuant à chacun une tâche spécifique, comme les échanges avec les utilisateurs, l'accès aux bases de données ou aux réseaux.
Note : Le terme " logiciel médiateur " désigne aussi un logiciel qui permet de coordonner le fonctionnement de plusieurs logiciels au sein d'un même ordinateur.
Équivalent français : logiciel médiateur.

Mise à jour logicielle, n. f.
Abréviation : mise à jour n.f., MAJ, n. f.
Définition : Action de mettre à niveau un outil informatique (action matérielle) ou un service ou une prestation, en téléchargeant ou chargeant, un nouveau programme logiciel ou un élément d'un progiciel ou encore simplement le contenu de quelconques données videos et visuelles, audios ou écrites. Globalement la mise à jour sert à améliorer le rendement (ou l'efficacité) ou la prestation d'un service et produit, ex : un ordinateur, et parfois de corriger les bogues d'un programme embarqué.
Equivalent étranger : up to date, upgrade.

Mise en forme conditionnelle, n. f.
Définition : Mise en forme qui dépend du contenu de la cellule (par exemple, rouge pour les nombres négatifs, vert pour les nombres positifs).

Modem, n. m.
Définition : Périphérique servant à communiquer avec des utilisateurs distants qui permet d'échanger (envoi/réception), via un support de transmission filaire (lignes téléphoniques par exemple), des fichiers, des fax, de se connecter à Internet, de recevoir et d'émettre des e-mails. Techniquement, l'appareil sert à convertir les données numériques de l'ordinateur en données analogiques compréhensibles par une ligne de téléphone classique et réciproquement.
Note : C'est un dispositif électronique, matérialisé dans un boîtier ou appareil, qui permet de faire circuler (réception et envoi) des informations numériques sur un canal analogique. Il effectue la modulation : codage de l'information numérique, synthèse d'un signal analogique qui est en général une fréquence porteuse modulée. L'opération de démodulation effectue l'opération inverse et permet au récepteur d'obtenir l'information numérique.

Modérateur, -trice, n.
Définition : Personne qui veille au respect de l'objet et du règlement des échanges de messages électroniques effectués dans un cadre organisé.

Note :

* Le modérateur veille notamment à éviter les arrosages publicitaires et les bombardements, ainsi que les propos qui pourraient constituer des infractions pénales.
* Dans un fonctionnement en différé, comme pour certains forums ou listes de diffusion, le modérateur examine les articles ou messages reçus des participants et en accepte ou en refuse la diffusion. Dans un fonctionnement en direct, le modérateur agit par des avertissements et par exclusion des contrevenants.

Équivalent étranger : moderator.

Module d'extension, n. m.
Abréviation : extension n. f.
Définition : Élément logiciel que l'on adjoint à une application pour en étendre les fonctions.
Équivalent étranger : plug-in.

Moniteur, n. m.
Définition : Périphérique de sortie usuel d'un ordinateur qui permet de visualiser les informations générées par l'ordinateur, sous forme de texte et d'image.
Note : Différentes technologies existes :
Ecran à tube cathodique ; ce sont ceux qui ont un angle de vision le plus large et jusqu'à 2005 le meilleur rendu des couleurs, mais ils sont lourds, encombrants et gourmands en énergie.
Ecran LCD, légers et commodes, mais dotés d'un moins bon rendu des couleurs et, pour certains modèles d'entrée de gamme, d'une rémanence parfois gênante pour les jeux très rapides.
Ecran à plasma, de très bon rendu, mais chers et de durée de vie plus limitée. DLP à millions de miroirs.
Les écrans plats sont de plus en plus utilisés. Ils affichent environ 266 000 couleurs étendues par dithering à environ 17 millions.

Moteur de recherche, n. m.

: Système d'exploitation de banque de données, et, par extension, serveur spécialisé permettant d'accéder sur la toile à des ressources (pages, sites, etc.) à partir de mots clés.
Équivalent étranger : search engine.

Moteur d'exécution, n. m.

: Sous-ensemble dérivé d'un logiciel et limité à l'exécution de certaines applications, elles-mêmes développées avec le logiciel complet.
Équivalent étranger : runtime software.

MPEG (Motion Pictures Experts Group), n. m.
Définition : Norme de compression et de stockage d'éléments vidéo et de données audio, le principe étant de compresser ce qui ne change pas entre les diverses séquences vidéos. En effet, dans la plupart des séquences vidéos, la majorité des scènes sont fixes ou bien changent très peu, c'est ce qui s'appelle la redondance temporelle.Lorsque seules les lèvres de l'acteur bougent, presque seuls les pixels de la bouche vont être modifiés d'une image à l'autre, il suffit donc de ne décrire seulement le changement d'une image à l'autre.

Note : Il existe plusieurs standards MPEG :

* Le MPEG-1, développé en 1988, est un standard pour la compression des données vidéos et des canaux audio associés (jusqu'à 2 canaux pour une écoute stéréo). Il permet le stockage de vidéos à un débit de 1.5Mbps dans une qualité proche des cassettes VHS sur un support CD appelé VCD (Vidéo CD). Le MPEG-2, un standard dédié originalement à la télévision numérique (HDTV) offrant une qualité élevé à un débit pouvant aller jusqu'à 40 Mbps, et 5 canaux audio surround.
* Le MPEG-2 permet de plus une identification et une protection contre le piratage. Il s'agit du format utilisé par les DVD vidéos.
* Le MPEG-4, un standard destiné à permettre le codage de données multimédia sous formes d'objets numériques, afin d'obtenir une plus grande interactivité, ce qui rend son usage particulièrement adapté au Web et aux périphériques mobiles.
* Le MPEG-7, un standard visant à fournir une représentation standard des données audio et visuelles afin de rendre possible la recherche d'information dans de tels flux de données. Ce standard est ainsi également intitulé Multimedia Content Description Interface.
* Le MPEG-21, en cours d'élaboration, dont le but est de fournir un cadre de travail (en anglais framework) pour l'ensemble des acteurs du numériques (producteurs, consommateurs, ...) afin de standardiser la gestion de ces contenus, les droits d'accès, les droits d'auteurs, ...

MP3, n. m.
Abréviation de MPEG-1/2 Audio Layer 3.
Définition : Format de compression de données audio par destruction de données, développé par l'organisation de standardisation internationale (ISO). Ce format permet de compresser à un taux de 1:12 les formats audio habituels (WAV ou CD audio). Il permet de faire tenir l'équivalent en fichiers de douze albums de musique sur un seul cédéron. De plus, le format mp3 n'altère que faiblement le son pour l'oreille humaine.
Note : La compression MPEG layer 3 consiste à retirer des données audio les fréquences inaudibles pour l'auditeur moyen dans des conditions habituelles d'écoute. La compression vise donc à analyser les composantes spectrométriques d'un signal audio, et de leur appliquer un modèle psychoacoustique pour ne conserver que les sons « audibles ». L'oreille humaine est capable de discerner, en moyenne, des sons entre 0.02 kHz et 20 kHz, sachant que sa sensibilité est maximale pour des fréquences entre 2 et 5 kHz (la voix humaine est entre 0.5 et 2 kHz), suivant une courbe donnée par la loi de Fletcher et Munson. La compression consiste à déterminer les sons que nous n'entendons pas et à les supprimer, il s'agit donc d'une compression destructive, c'est-à-dire avec une perte d'information.

Multimédia, n. m.
Définition :

* Assemblage des technologies destinées à gérer les données, le son et l'image sur un même support (AFNOR).
* Combinaison des médias existants (textes, images fixes ou animées, dessins et graphiques, sons, vidéo) dans un format numérique commun, mis en scène dans une programmation informatique dédiée et accessible grâce à un lecteur permettant leur exploitation (ordinateur, station de jeux).

Multiprocesseur, n. m.
Définition : Ordinateur possédant plusieurs processeurs principaux.
Équivalent étranger : multiprocessor.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Navigateur, n. m.
Voir : logiciel de navigation, browser.

Netiquette, n. f.
Définition : Il s'agit d'une charte de bon comportement établie en 1996 par l'ETF (Internet Engineering TaskForce). Elle est proposée comme base pour toutes les chartes futures que celles-ci vous engagent vis-à-vis d'un fournisseur d'accès privé. Ce terme signifie plus simplement "l'Etiquette des Réseaux".

Nom de domaine, n. m.
Définition : Le nom de domaine est l'adresse d'un site (nom que vous tapez dans le champ adresse de votre navigateur). Le système est hiérarchique, permettant la définition de sous-domaine(s) d'un domaine existant.

Notice bibliographique, n. f.
Définition : Ensemble des éléments de description d'un document.

Numériseur, n. m.
Définition : Appareil permettant de transformer un signal analogique en un signal numérique. Note : un numériseur permet en particulier de transformer des pages de textes et des images en signaux numériques.
Voir aussi : scanneur.
Équivalent étranger : scanner, digitizer.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Octet, n. m.
Définition : Ensemble ordonné de huit éléments binaires traités comme un tout.

Note :

* Un octet est souvent utilisé pour représenter un caractère alphanumérique.
* Lorsqu'une grandeur est exprimée en multiples de l'octet, les symboles ko, Mo et Go représentent respectivement le kilooctet, le mégaoctet et le gigaoctet. Dans ce cas, et contrairement à la norme, on considère généralement que le kilooctet est égal à 2 exposant10 = 1 024 octets et non 1 000 et le mégaoctet à 2 exposant 20 et non 1 000 000.

Équivalent étranger : byte

Off-line, adj.
Définition : Se dit d'un produit n'utilisant pas un réseau (exemple : CD-ROM).
Équivalent français : hors ligne.

On-line, adj.
Définition : Se dit d'un produit utilisant le réseau, comme l'internet, la télévision interactive....
Équivalent français : en ligne.

Opérateur, n. m.
Définition : Signe ou symbole permettant de réaliser des opérations.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Page d'accueil, n. f.

Définition :

* Page de présentation d'un site sur la toile mondiale.
* Page de tête affichée par un logiciel de navigation.

Voir aussi : logiciel de navigation.
Équivalent étranger : home page.

Pare-feu, n. m.

Voir : barrière de sécurité.

Partage d'application n. m.
Définition : Système permettant à plusieurs personnes d'utiliser un logiciel alors que celui-ci n'est pas physiquement présent sur leur machine mais émulé depuis un poste " animateur ".

Partition, n. f.
Définition : Zone mémoire indépendante, découpée sur un disque dur et destinée à accueillir un système de fichiers.
Note : On nomme partition d'amorçage (parfois par abus de langage partition primaire) celle qui prend le contrôle au démarrage, qu'elle contienne ou non le système d'exploitation.

Passerelle, n. f.
Définition : Dispositif destiné à connecter des réseaux de télécommunication ayant des architectures différentes ou des protocoles différents, ou offrant des services différents.
Note : Une passerelle peut par exemple connecter un réseau local d'entreprise avec un autre réseau local ou un réseau public de données.
Équivalent étranger : gateway.

Patch, n. m.
Définition : Section de code que l'on ajoute à un logiciel, pour y apporter des modifications mineures (correction d'un bogue, traduction, crack) qui a vocation à être distribué à tous les utilisateurs du logiciel, de manière à minimiser la distribution du logiciel complet (pour des raisons de coût en bande passante ou tout simplement pour ne le rendre utilisable que par les utilisateurs enregistrés ou payants du logiciel).
Note : Au pluriel : patches respectant l'orthographe anglophone, patchs par francisation. Termes français proposés : rustine ou rustine logicielle, terme français majoritairement utilisé dans les milieux professionnels : correctif.

PDF (Portable Document Format), n. m.
Définition : format de fichier informatique qui préserve les polices, les images, les objets graphiques et la mise en forme de tout document source, quelles que soient l'application et la plate-forme utilisées pour le créer. Les fichiers PDF peuvent être créés avec des options personnalisées, tant aux niveaux de la compression des images et des textes, de la qualité d'impression du fichier, ainsi que du verrouillage (interdiction d'impression, de modification...).
Note : Au pluriel : patches respectant l'orthographe anglophone, patchs par francisation. Termes français proposés : rustine ou rustine logicielle, terme français majoritairement utilisé dans les milieux professionnels : correctif.

Périphérique, n. m.
Définition :

* Matériel électronique pouvant être raccordé à un ordinateur par l'intermédiaire de l'une de ses interfaces d'entrée-sortie, le plus souvant par l'intermédiaire d'un connecteur. Il s'agit dans ce cas de composants externes à l'unité centrale de l'ordinateur. Dans la catégorie des périphériques externes, on peut citer le moniteur, les lecteur cédérom/DVD, la souris, le clavier,...
* Périphériques internes connectés à l'intérieur du PC, c'est-à-dire sur les ports de la carte-mère. Il s'agit principalement de la carte son, de la carte vidéo, de la carte réseau,...

Permutation, n. f.
Définition : Processus consistant à échanger le contenu d'une zone de mémoire principale avec le contenu d'une zone de mémoire auxiliaire.
Équivalent français : swap.

Phishing, n. m.
Définition : Technique de fraude visant à obtenir des informations confidentielles, telles que des mots de passe ou des numéros de cartes de crédit, au moyen de messages ou de sites usurpant l'identité d'institutions financières ou d'entreprises commerciales.
Remarque : Le terme vient du mot anglais "fishing" qui signifie la pêche.
Note : Le terme « hameçonnage » est aussi en usage.
Synonyme : Phreaking.
Équivalent français : filoutage.

Pièce jointe, n. f.
Définition : Document ou fichier annexé au corps d'un message électronique.
Équivalent étranger : attachment, attachment file.

Pilote informatique, n. m.
Abréviation : pilote, n. m.
Définition : Programme informatique, souvent accompagné de fichiers ASCII de configuration, destiné à permettre à un autre programme (souvent un système d'exploitation) d'interagir avec un périphérique. En général, chaque périphérique a son propre pilote. Sans pilote, l'imprimante ou la carte graphique ne pourraient pas être utilisées.
Équivalent étranger : driver.

Pirate, n. m.

Définition : Personne qui contourne ou détruit les protections d'un logiciel, d'un ordinateur ou d'un réseau informatique.
Équivalent étranger : cracker.

Pixel, n. m.

Définition : Unité de base d'une image numérique. Son nom provient de l'expression anglaise picture element, c'est-à-dire, « élément d'image » ou « point élémentaire ».

Plate-forme, n. f.

Définition : En informatique, base de travail à partir de laquelle on peut écrire, lire, utiliser un logiciel. Elle est composée du matériel, du système d'exploitation et/ou des outils logiciels (compilateurs, éditeur de liens, bibliothèques, déboggueurs, éditeur de texte, etc.).

Plate-forme FOAD, n. f.

Définition : Logiciel qui assiste à la conduite des formations ouvertes et à distance (FOAD). Ce type de logiciel regroupe les outils nécessaires aux trois principaux utilisateurs - formateur/enseignant, apprenant, administrateur - d'un dispositif qui a pour premières finalités la consultation à distance de contenus pédagogiques, l'individualisation de l'apprentissage et le tutorat à distance. Autour de ces première fonctionnalités peuvent s'ajouter d'autres fonctionnalités et d'autres rôles comme les fonctionnalités relatives aux référentiels de formation et à la gestion de compétences, à la gestion administrative, à la gestion des ressources pédagogiques, à la gestion de la qualité de la formation ainsi que les rôles d'administration des matériaux pédagogiques, de la scolarité, de la formation.
Source : Eric Ecoutin, "Mise en oeuvre des plates-formes pour la formation ouverte et à distance - Fiche pratique 1 : les utilisations d'une plate-forme", Algora, Mars 2001, http://www.algora.org.

Plug and play, n. m.

Définition : Procédure permettant aux périphériques récents d'être reconnus rapidement et automatiquement par le système d'exploitation dès le redémarrage après l'installation matérielle. Cette procédure permet l'installation en requérant un minimum d'intervention de la part de l'utilisateur et donc en minimisant les erreurs de manipulation et de paramètrage.
Équivalent français : L'expression française prêt-à-tourner a été proposée..

Plug-in, n. m.
Définition : petit programme additionnel venant se greffer à un logiciel principal afin de lui apporter de nouvelles fonctionnalités.
Équivalent français: module d'extension.

PNG (Portable Network Graphics), n. m.

Définition : Format d'images numériques libre de droit, qui a été créé pour remplacer le format propriétaire GIF, dont la compression était soumise à un brevet. Ce format non destructeur est spécialement adapté pour publier des images simples comprenant des aplats de couleurs.
Note : Format particulièrement approprié lorsqu'il s'agit d'enregistrer des images synthétiques destinées au Web comme des graphiques, des icônes, des images représentant du texte (bonne conservation de la lisibilité) ou des images avec peu de dégradés. Le PNG surpasse régulièrement le format GIF tant en ce qui concerne la taille (avec une palette de couleurs bien choisie) que la qualité puisqu'il n'est pas limité à 256 couleurs..

Point par pouce, n.m.
Abréviation : ppp
Définition : Unité de précision communément utilisée pour définir la résolution d'un scanner (on parle de « finesse de numérisation ») ou d'une imprimante(on parle de « précision de l'impression »). Plus cette valeur est élevée et meilleure est la qualité.
Équivalent étranger : dpi (dot per inch).

POP (Post Office Protocol), n.m.

Abréviation : ppp
Définition : Protocole permettant d'aller récupérer son courrier sur un serveur distant (le serveur POP). Il est nécessaire pour les personnes n'étant pas connectées en permanence à Internet afin de pouvoir consulter les courriels reçus hors connexion.

Pop-up (window), n. f.

Définition : Fenêtre qui s'affiche soudainement à l'écran sans que l'utilisateur en ait fait la demande.

Port, n.m.

Définition :

* Port matériel qui est conçu pour accueillir un certain type de périphériques. Il est soumis à des normes aussi bien sur ses caractéristiques physiques (forme, considérations électriques ou optiques) que logiques (quel fil/patte/connecteur sert à quoi, que signifie tel ou tel signal en entrée, en sortie). Par exemple, USB 2.
* Port logiciel qui permet, sur un ordinateur donné, de distinguer différents interlocuteurs. Ces interlocuteurs sont des programmes informatiques qui, selon les cas, écoutent ou émettent des informations sur ces ports.

Portail, n.m.

Définition : Page d'accueil d'un site de l'internet mettant à la disposition de l'internaute un large ensemble de ressources et services intérieurs et extérieurs au site.
Note : Par extension, ce terme désigne aussi l'organisme qui fournit une telle page d'accueil.
Équivalent étranger : portal.

PostScript, n.m.

Définition : Langage complet de programmation spécialisé dans la description de page, mis au point par Adobe qui repose sur des formulations vectorielles de ses éléments. Ce langage interplates-formes permet d'obtenir un fichier unique comportant tous les éléments constituant la page (textes, images, polices, couleurs, etc.).

Pourriel, n. m.

Définition : Courrier électronique non sollicité ou indésirable ne présentant pas réellement de danger mais qui est une nuisance qui prend plus d'ampleur chaque jour.

Présentation, n. f.

Définition : Document composé d'un certain nombre de diapositives, parfois appelées transparents en référence aux feuilles de plastique transparent servant aux rétro-projecteurs.Ces diapositives sont conçues de façon à aider un orateur à présenter clairement un projet, un bilan, un cours, etc., d'où le terme " présentation".La présentation est projetée sur un écran mural via un vidéo-projecteur qui est branché sur l'ordinateur sur lequel se trouve la présentation.

Processeur, n.m.

Synonyme : CPU, Central Processing Unit
Définition : C'est le cerveau de l'ordinateur. Composant essentiel d'un ordinateur, qui exécute les programmes et où sont effectués les principaux calculs. Il permet de manipuler des informations numériques, c'est-à-dire des informations codées sous forme binaire, et d'exécuter les instructions stockées en mémoire. Sa cadence (le nombre de micro-instructions qu'il effectue en une seconde) est exprimée en Hertz (Hz).
Équivalent français : Unité centrale [de traitement].

Progiciel, n.m.

Définition : Terme qui résulte de la contraction des mots produit et logiciel. C'est un logiciel commercial vendu par un éditeur sous forme d'un produit complet, composé de plusieurs modules, plus ou moins « clé en mains ». Ce terme s'oppose aux logiciels développés « en interne » dans une entreprise pour remplir des fonctions « sur mesure ».

Propriétaire d'un fichier, n. m.
Définition : La notion de propriétaire est différente de la notion de créateur. Le propriétaire est la personne qui possède le fichier et non celui qui la créé.

Propriété intellectuelle, n. f.
Définition : Le code la propriété intellectuelle est celui qui encadre le droit d'auteur dans la législation française, il se décompose en deux parties distinctes : la propriété littéraire et artistique (droit d'auteur, ...) et la propriété industrielle (brevet, ...).

Protocole, n.m.
Définition : Méthode standard qui permet la communication entre des processus (s'exécutant éventuellement sur différentes machines), c'est-à-dire un ensemble de règles et de procédures à respecter pour émettre et recevoir des données sur un réseau. Il en existe plusieurs selon ce que l'on attend de la communication. Certains protocoles seront par exemple spécialisés dans l'échange de fichiers (le FTP), d'autres pourront servir à gérer simplement l'état de la transmission et des erreurs (c'est le cas du protocole ICMP), ...Sur Internet, les protocoles utilisés font partie d'une suite de protocoles, c'est-à-dire un ensemble de protocoles reliés entre-eux. Cette suite de protocole s'appelle TCP/IP.

Provider, n.m.
Voir : fournisseur d'accès internet.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Question(s) courante(s), n. f.
Voir : foire aux questions.

Quadruple play, n. m.
Définition : Ensemble de services composé de l'accès Internet, de la téléphonie, de la télévision et de la téléphonie mobile.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Raccordement numérique asymétrique, n.m.

Abréviation : RNA.
Synonyme : liaison numérique à débit asymétrique.
Définition : Technique de transmission numérique offrant deux canaux de données à haut débit sur une ligne téléphonique ordinaire en paire symétrique, le débit dans le sens du réseau étant très supérieur au débit dans l'autre sens.

Définition : machine intermédiaire entre les ordinateurs d'un réseau local et Internet.
Synonyme : Serveur mandataire.

Note :

* Dans le sens du réseau vers l'utilisateur, le débit est suffisant pour permettre la distribution de programmes de télévision ou de documents multimédias, notamment en provenance de l'internet. Il est de l'ordre de 600 à 800 kbit/s dans l'autre sens. En outre, le canal téléphonique est conservé.
* L'expression " ligne numérique à paire asymétrique " ne doit pas être utilisée car il s'agit d'une transmission asymétrique sur paire symétrique.

Équivalent étranger : asymetric (bit rate) digital subscriber line, ADSL.

Raccourci clavier, n.m.
Définition : Touche ou combinaison de touches du clavier qui peut se substituer à une séquence de commandes plus complexes.
Équivalent étranger : hot key.

RAM (Random Access Memory), n.f.
Définition : Type de mémoire informatique à accès aléatoire (par opposition à séquentiel) et en lecture-écriture (par opposition à la lecture seule). On l'appelle aussi mémoire volatile pour signifier que toutes les données sont perdues à l'extinction de l'alimentation électrique. Il s'agit typiquement de la mémoire électronique qui contient les données en cours de traitement dans un ordinateur.
Équivalent français : mémoire vive.

RAW, n.m.
Définition : Format d'images numériques qui n'est pas réellement un standard, mais plutôt une désignation commune pour les fichiers générés par les dispositifs tels qu'appareils photos numériques, ou scanners, et n'ayant subit aucun traitement. Ces fichiers sont généralement spécifiques à chaque constructeur d'appareil, voire à chaque appareil, et nécessitent donc souvent un logiciel spécial pour pouvoir les exploiter.
Note : Un fichier au format RAW est un fichier numérique peu compressé qui contient les informations brutes enregistrées par le capteur de l'appareil photo. Ce fichier est en quelque sorte « en attente de développement » dans la mesure où il n'a subi aucun des traitements de linéarisation, dématriçage, contraste, luminosité ou saturation, nécessaires pour produire une image lisible. C'est le format le plus utilisé par les photographes, car il leur donne une entière maîtrise sur leurs images en leur permettant d'effectuer ces traitements par eux-mêmes (un peu comme en argentique lorsque l'on développe soi-même depuis ses négatifs).

Rayonnement infrarouge, n. m.
Définition : Rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la lumière visible mais plus courte que celle des micro-ondes.
Abréviation : IR.

Release, n.f.
Définition : Nouvelle version d'un logiciel dont elle correspond à un état donné. Elle est souvent associée à une numérotation qui permet de l'identifier, voire dans certains cas à un nom symbolique.

Réamorcer, v.tr.
Définition : Provoquer de nouveau l'exécution de l'amorce.
Équivalent étranger : reboot (to).

Recherche individuelle, n.f.
Définition : Technique utilisée sur la toile mondiale lorsque l'internaute recherche des données par une démarche active au moyen de son logiciel de navigation, qui lui présentera ensuite le résultat de cette recherche.
Note : La recherche individuelle se distingue de la distribution sélective.
Équivalent étranger : pull technology.

Recopie incrémentée, n.f.
Définition : Dans un logiciel de type tableur, recopie générant une liste ordonnée de valeurs. Exemple : 1, 2, 3, … ; Lundi, Mardi, Mercredi, etc.
Référence, n. f.
Définition : Adresse d'une cellule (ex. : C7) ou d'une plage de cellules (ex. : B6:E10).
Référence absolue, n. f.

Définition : Référence unique définie par la position dans la feuille de calcul.
Référence externe, n. f.

Définition : Référence à une cellule se trouvant dans une autre feuille, ou un autre classeur.
Référence relative, n. f.

Définition : Référence définie par rapport à une autre position (à gauche, en haut, …).
Référentiel, n. m.
Définition : Ensemble structuré d'informations, utilisé pour l'exécution d'un logiciel, et constituant un cadre commun à plusieurs applications.
Équivalent étranger : repository.

Réinitialiser, v.tr.
Définition : Remettre un système informatique ou une application dans son état initial.
Équivalent étranger : reset (to).

Renater (réseau national de télécommunications pour la technologie, l'enseignement et la recherche), n. m.

Définition : Réseau informatique français reliant les différentes universités et les différents centres de recherche entres eux en France Métropolitaine et dans les départements d'outre mer. Aujourd'hui, plus de 600 sites sont reliés, via une liaison très haut débit (liaisons jusqu'à 10Gbps, coeur de réseau à 80Gbps en Île-de-France) intégrant même progressivement les collèges et les lycées. Les organismes utilisateurs sont : le CEA, le CNES, le CNRS, l'INRA, l'INRIA, l'INSERM, l'Éducation Nationale, etc.

Réseau informatique, n. m.
Locution. Abréviation : réseau n. m.
Définition : Ensemble des moyens matériels et logiciels mis en oeuvre pour assurer les communications entre ordinateurs, stations de travail et terminaux informatiques.
Note : Tout ou partie de ces matériels peuvent être considérés comme faisant partie du réseau.
Équivalent étranger : computer network.

Réseau privé virtuel, n. m.

Définition : Extension des réseaux locaux qui procure une norme de sécurité en télécommunications. Le réseau artificiellement créé consiste à utiliser Internet comme support de transmission en utilisant un protocole de « tunnelisation » (en anglais tunneling), c'est-à-dire encapsulant les données à transmettre de façon chiffrée. Ce réseau dit virtuel relie deux réseaux « physiques » (réseaux locaux) par une liaison non fiable (Internet), et privé car seuls les ordinateurs des réseaux locaux de part et d'autre du VPN peuvent « voir » les données. Ce système permet donc d'obtenir une liaison sécurisée à moindre coût, si ce n'est la mise en œ uvre des équipements terminaux. En contrepartie il ne permet pas d'assurer une qualité de service comparable à une ligne louée dans la mesure où le réseau physique est public et donc non garanti.
Équivalent étranger : Virtual Private Network, VPN.

Résolution, n. f.
Définition : Nombre de pixels par unité de longueur ou unité de surface, exprimé en ppp (point/pixel par pouce) ou dpi (dot per inch) .
Note : Une résolution de 300 dpi signifie 300 colonnes et 300 rangées de pixels sur un pouce carré ce qui donnerait donc 90000 pixels sur un pouce carré. La résolution de référence de 72 dpi nous donne un pixel de 1"/72 (un pouce divisé par 72) soit 0.353mm, correspondant à un point pica (unité typographique anglo-saxonne).

RFC, n. f.
Sigle de Request For Comments (Appel à commentaires).
Définition : Documents publiés sous le contrôle de l'Internet Architecture Board qui est administré par l'ISOC (Internet Society), organisation internationale qui coordonne Internet. Toutes nes normes d'Internet sont publiées sous la forme de RFC et il en existe plus de 40 000 à ce jour.
Les RFC sont accessibles gratuitement en anglais à l'adresse suivante : http://www.ietf.org/rfc.html

Riper, v.tr.
Définition : Extraire directement d'un support enregistré des données numériques en vue de les reporter sur un autre support, sans recourir à la conversion analogique intermédiaire habituellement nécessaire.
Équivalent étranger : rip (to).

RNIS (Réseau numérique à intégration de services), n. m.

Synonyme : Numéris (nom commercial du réseau téléphonique de France Télécom basé sur la technologie RNIS).
Définition : Liaison autorise une meilleure qualité et des vitesses pouvant atteindre 2 Mb/s (accès S2) contre 56 Kb/s pour un modem classique.
Équivalent étranger : ISDN (Integrated Services Digital Network).

ROM (Read Only Memory), n.f.

Définition : Type de mémoire informatique impossible à modifier qui n'est pas volatile, c'est-à-dire qu'elle ne perd pas ses données, en l'absence de courant électrique, contrairement à la mémoire vive. Note : Ce type de mémoire permet notamment de conserver les données nécessaires au démarrage de l'ordinateur. En effet, ces informations ne peuvent être stockées sur le disque dur étant donné que les paramètres du disque (essentiels à son initialisation) font partie de ces données vitales à l'amorçage.
Équivalent français : mémoire morte.

Routage, n. m.

Définition : Mécanisme par lequel les données d'un équipement expéditeur sont acheminées jusqu'à leur destinataire, même si aucun des deux ne connaît le chemin complet que les données devront suivre. Avoir une procédure de routage efficace est particulièrement important pour les réseaux décentralisés.

Routeur, n. m.

Définition : Matériel de communication de réseau informatique. Machine clé d'Internet permettant de "choisir" le chemin qu'un message va emprunter. Lorsque vous demandez une URL, le client Web interroge le DNS, celui-ci indique l'adresse IP de la machine visée. Votre poste de travail envoie la requête au routeur le plus proche (en général la passerelle du réseau) qui choisit la prochaine machine à laquelle il va faire circuler la demande de telle façon que le chemin choisi soit le plus court.

RTF (Rich Text Format), n. m.

Définition : Format de fichier développé par la société Microsoft. Ce format descriptif non compressé est reconnu par la plupart des logiciels de traitement de texte. Sa vocation initiale est celle d'un format de texte mis en forme pivot entre logiciels et plates-formes hétérogènes.

RVB (Rouge Vert Bleu), n. m.

Définition : Format de codage des couleurs. Les trois couleurs rouge, vert et bleu sont les couleurs primaires. Elles correspondent en fait à peu près aux trois longueurs d'ondes auxquelles répondent les trois types de cônes de l'œ il humain. L'addition des trois donne du blanc, lumière parfaite pour l'œ il humain. Ces couleurs sont utilisées en vidéo, pour l'affichage sur les écrans, et dans les logiciels d'imagerie.formes hétérogènes.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Sauvegarde, n. f.

Définition : Opération consistant à mettre en sécurité les données contenues dans un système informatique. Par extension et par emprunt à l'anglais (to save), ce mot s'applique à tout enregistrement d'information sur un support permanent (par ex. l'écriture sur disque dur d'informations en mémoire vive). Dans ce sens, il est synonyme de « stockage d'information ». Mais le sens premier se rapproche de celui d'archivage, de conservation.
Note : La technique la plus fréquente est la recopie des données sur un support indépendant de l'ordinateur et donc utilisable sur un autre ordinateur en cas de panne ou de perte des données initiales. L'opération inverse qui consiste à réutiliser des données sauvegardées s'appelle une restauration. On parle de « stockage » pour les données sauvegardées en attente d'une éventuelle restauration.

Scanneur, n. m.

Définition : Numériseur à balayage pouvant inclure un traitement de l'information numérisée.
Voir aussi : numériseur.
Équivalent étranger : RGB (Red Green Blue).

Scrutation, n. f.
Définition : Examen répété de l'état d'un ou plusieurs éléments d'un système pour y détecter un changement éventuel.
Note : Cette notion a également été définie par la commission spécialisée de terminologie des télécommunications sous la désignation d'« invitation à émettre » (arrêté du 3 octobre 1984, Journal Officiel du 10 novembre 1984).
Équivalent étranger : polling.

Serveur, n. m.
Définition : Système informatique destiné à fournir des services à des utilisateurs connectés et, par extension, organisme qui exploite un tel système.
Note : Un serveur peut par exemple permettre la consultation et l'exploitation directe de banques de données.
Équivalent étranger : server, on-line data service.

Serveur de messagerie, n. m.
Définition : Logiciel serveur de courrier électronique ayant pour vocation de transférer les messages électroniques d'un serveur à un autre. Un utilisateur n'est jamais en contact direct avec ce serveur mais utilise soit un client e-mail, soit un webmél, qui se charge de contacter le serveur pour envoyer ou recevoir les messages. La plupart des serveurs de messagerie possèdent ces deux fonctions (envoi/réception), mais elles sont indépendantes et peuvent être dissociées physiquement en utilisant plusieurs serveurs.
Note : Entre l'utilisateur et son serveur, l'envoi d'un courrier électronique se déroule généralement via le protocole SMTP. Puis c'est au serveur d'envoyer le message au serveur du destinataire, cette fonction est appelée Mail Transfer Agent en anglais, ou MTA. La réception du courrier électronique se déroule généralement via le protocole POP3 ou IMAP.

Serveur mandataire, n. m.
Abréviation : mandataire.
Définition : Dispositif informatique associé à un serveur et réalisant, pour des applications autorisées, des fonctions de médiation, telle que le stockage des documents les plus fréquemment demandés ou l'établissement de passerelles.
Voir aussi : passerelle, serveur.
Équivalent étranger : proxy server, proxy.

Shareware, n. m.
Définition : logiciel propriétaire, protégé par le droit d'auteur, dont l'usage peut être limité dans le temps ou dans les fonctionnalités, à moins d'en rétribuer l'auteur.
Note : Le mot partagiciel est un calque du mot anglais shareware également très souvent utilisé en français.
Shareware est lui-même une contraction de share et software. Share se traduit ici par contribution. On peut aussi trouver le terme contribuciel, mais plus rarement.
Équivalent français : partagiciel, particiel.

Signature électronique, n. f.
Définition : Dispositif cryptographique qui permet de s'assurer de l'identité de la personne qui signe le courrier. En fait, signer un courrier électroniquement, c'est fournir un code secret qui authentifie l'auteur du message, de la même manière que le code secret de votre carte bancaire permet au distributeur de billets de savoir que c'est bien vous qui retirez de l'argent. Ce nouveau concept est rendu possible grâce à l'évolution des moyens cryptographiques, ainsi qu'à l'adaptation de la législation. L'application la plus immédiate de la signature électronique est que l'on peut signer un document numériquement et l'envoyer par courrier électronique, là où il fallait auparavant prendre un stylo, signer au bas de la feuille et envoyer le document papier par la Poste.

Signature de virus, n. f.

Forme abrégée : signature, n.f.
Définition : Suite d'éléments binaires commune à chacune des copies d'un virus ou d'un ver particulier, et utilisée par les logiciels antivirus pour détecter leur présence.
Voir aussi : logiciel antivirus, ver, virus.
Équivalent étranger : virus signature.

Signet, n. m.

Définition : Moyen d'accéder rapidement à une adresse universelle préalablement stockée en mémoire par l'utilisateur.
Voir aussi : adresse universelle.
Équivalent étranger : bookmark.

Site (Internet/Web), n.m.

Définition : Ensemble de documents et d'applications placés sous une même autorité et accessibles par la toile à partir d'une même adresse universelle.
Note : Un site de la toile peut être inclus dans un site plus important.
Équivalent étranger : website, web site.

Slot, n.m.

Définition : Emplacement muni d'un connecteur, qui permet l'insertion d'un élément électronique amovible dans un ordinateur.
Équivalent français : logement.

SMTP (Simple Mail Transfert Protocol), n.m.

Définition : Protocole standard assez simple de communication utilisé pour transférer le courrier électronique vers les serveurs de messagerie électronique. Dans ce protocole fonctionnant en mode connecté, on commence par spécifier le ou les destinataires d'un message puis, l'expéditeur du message, puis, en général après avoir vérifié leur existence, le corps du message est transféré.

Spam / Spamming, n. m.
Définition : Envoi d'un même message électronique à un très grand nombre de destinataires (ne layant pas sollicité) au risque de les importuner.
Note : Un exemple est l'envoi de messages publicitaires.
Synonyme: pollupostage.
Voir aussi : arrosage.

Spyware, n. m.

Définition : Les spywares ont pour but l'espionnage des habitudes de l'internaute dans le but de pouvoir cibler la publicité qui lui est proposée sur le web.

Streaming, n. m.

Définition : Principe utilisé principalement pour l'envoi de contenu en « direct » (ou en léger différé). Très utilisé sur Internet, il permet de commencer la lecture d'un flux audio ou vidéo à mesure qu'il est diffusé. Il s'oppose ainsi à la diffusion par téléchargement qui nécessite par exemple de récupérer l'ensemble des données d'un morceau ou d'un extrait vidéo avant de pouvoir l'écouter ou le regarder.
Note : Le lecteur de contenu streaming va récupérer une partie du contenu qu'il met dans une mémoire tampon (dite buffer). Lorsque le programme estime qu'il a suffisamment de données dans sa mémoire tampon pour lui permettre de lire le contenu audio ou vidéo sans accroche, même en cas de petit ralentissement réseau, la lecture démarre.

Suite informatique, n. f.

Forme abrégée : suite, n.f.
Définition : Ensemble de logiciels commercialisés ou diffusés ensembles (par exemple : Microsoft Office, Open Office).

SVG (Scalable Vector Graphics), n.m.

Définition : Format de fichier basé sur XML permettant de décrire des ensembles de graphiques vectoriels. Ce format est une spécification du W3C.

Synchrone, adj.
Définition : Dans le cadre de la programmation en temps réel, les processus ou tâches sont autonomes, mais doivent communiquer entre eux. En mode synchrone, les deux acteurs sont présents en même temps et leur déroulement est suspendu pour attendre l'autre. Exemples : Chat, téléphone, vidéoconférence, tableau blanc.
Voir : asynchrone (En mode asynchrone, les acteurs envoient des messages ou les déposent dans une boîte aux lettres.)

Système d'adressage par domaines, n.m.

Abréviation : adressage par domaines. Synonyme : annuaire des domaines.
Définition : Système de bases de données et de serveurs assurant la correspondance entre les noms de domaine ou de site utilisés par les internautes et les adresses numériques utilisables par les ordinateurs. Note : Ce système permet aux internautes d'utiliser, dans la rédaction des adresses, des noms faciles à retenir au lieu de la suite de chiffres du protocole IP. Exemple : le nom du serveur sur la toile mondiale du ministère de la culture et de la communication est " www.culture.gouv.fr ".
Voir aussi : adresse universelle, domaine, internaute.
Équivalent étranger : domain name system, DNS.

Système d'exploitation, n.m.

Abréviation : SE.
Définition : Ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles d'un ordinateur et les applications de l'utilisateur (traitement de texte, jeu vidéo...). Il assure le démarrage de l'ordinateur et fournit aux programmes applicatifs des interfaces standardisées pour les périphériques.
Équivalent étranger : operating system, OS.

Système de Gestion de Base de Données, n. m.

Ensemble de programmes qui assurent la gestion et l'accès à une ou plusieurs bases de données. Pour simplifier, cet ensemble est appelé SGBD.
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Table, n. f.

Définition : Endroit organisé en Lignes/Colonnes où sont stockées les informations d’une base de données relationnelles. L’ensemble des tables constitue la base de données.
Tableur, n. m.

Définition : Logiciel de création et de manipulation interactives de tableaux numériques.
Équivalent étranger : spreadsheet, spreadsheet software.
TCP/IP (Transmission Control Protocol / Internet Protocol), n. m.

Se prononce «T-C-P-I-P». Définition : Il provient des noms des deux protocoles majeurs de la suite de protocoles, c'est-à-dire les protocoles TCP et IP. Cette suite de protocoles représente d'une certaine façon l'ensemble des règles de communication sur internet et se base sur la notion adressage IP, c'est-à-dire le fait de fournir une adresse IP à chaque machine du réseau afin de pouvoir acheminer des paquets de données.

Etant donné que la suite de protocoles TCP/IP a été créée à l'origine dans un but militaire, elle est conçue pour répondre à un certain nombre de critères parmi lesquels :

*
Le fractionnement des messages en paquets ;
* L'utilisation d'un système d'adresses ;
* L'acheminement des données sur le réseau (routage) ;
* Le contrôle des erreurs de transmission de données.

Téléchargement, n. m.
Définition : Transfert de programmes ou de données d'un ordinateur vers un autre.
Note : Pour un internaute, le téléchargement est le plus souvent un transfert vers son propre ordinateur à partir d'un serveur, mais il peut avoir lieu dans l'autre sens.
Équivalent étranger : downloading (téléchargement à partir d'un autre ordinateur), uploading (téléchargement vers un autre ordinateur).

TIFF (Tag(ged) Image File Format), n. m.

Définition : format de fichier extrêment flexible pour image numérique. Ancien format graphique, permettant de stocker des images bitmap (raster) de taille importante (plus de 4 Go compressées), sans perdition de qualité et indépendamment des plates formes ou des périphériques utilisés (Device-Independant Bitmap, noté DIB). Ce format permet de stocker des images en noir et blanc, en couleurs réelles (True color, jusqu'à 32 bits par pixels) ainsi que des images indexées, faisant usage d'une palette de couleurs. Le principe du format TIF consiste à définir des balises (en anglais tags, d'où le nom Tagged Image File Format) décrivant les caractéristiques de l'image.

Toile d'araignée mondiale ou, ellipt., toile mondiale, toile, n. f. sg.

Abréviation : T.A.M.
Définition : Dans l'internet, système, réparti géographiquement et structurellement, de publication et de consultation de documents faisant appel aux techniques de l'hypertexte.
Voir aussi : hypertexte, internet.
Équivalent étranger : World Wide Web.

Triple play, n. m.
Définition : Ensemble de services composé de l'accès Internet, de la téléphonie et de la télévision.

Tutoriel, n. m.
Définition : Document de tout type qui permet d'aider l'utilisateur à se former de manière autonome à un logiciel. Il s'agit d'un outil pédagogique qui peut se présenter sous la forme d'un autre logiciel, d'une vidéo, d'un document textuel, ou d'instructions détaillées pas-à-pas. On évite en général l'anglicisme tutorial (déconseillé par les organismes de néologie français et québéquois) qui poserait des difficultés au pluriel.
Note : Le mot n'est pas synonyme de didacticiel.
Équivalent étranger : tutorial .

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Unité centrale, n. f.
Abréviation : UC
Définition : Partie de l'ordinateur qui effectue tous les traitements de base et qui est entourée de périphériques : disque dur, processeur graphique... auquels l'UC accède au travers de contrôleurs dédiés.

URL (Uniform Resource Locator), n. f.

Synonymes : Adresse Web, adresse internet.
Définition : Adresse physique d'une page Web. Il s'agit d'une chaîne de caractères ASCII imprimables qui se décompose en quatre parties : le nom du protocole, le nom du serveur, le numéro de port et le chemin d'accès à la ressource.
Note : traduction littérale en français "Repère uniforme de ressource".
Equivalent français : adresse réticulaire.

USB (Universal Serial Bus), n. m.
Définition : Interface entrée-sortie. Bus informatique plug-and-play ("branchez et utilisez") qui permet de connecter des périphériques externes à un ordinateur.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Vectoriel, adj.
Définition : Qui est composée d'objets géométriques (lignes, points, polygones, courbes, ...) ayant des attributs de forme, de position, de couleur, etc., permettant de produire des images. Se différencie de cette manière du bitmap, dans lequel on travaille sur des pixels.

Ver, n.m.
Définition : Logiciel malveillant indépendant qui se transmet d'ordinateur à ordinateur par l'internet ou tout autre réseau et perturbe le fonctionnement des systèmes concernés en s'exécutant à l'insu des utilisateurs.

Note :

* Contrairement au virus, le ver ne s'implante pas au sein d'un autre programme.
* Les vers sont souvent conçus pour saturer les ressources disponibles ou allonger la durée des traitements. Ils peuvent aussi détruire les données d'un ordinateur, perturber le fonctionnement du réseau ou transférer frauduleusement des informations. Un ver peut produire des effets soit immédiatement soit de manière différée (à une date donnée, lors de la survenue d'un évènement ou par déclenchement d'une bombe programmée).
* Bien qu'ils s'en distinguent, les vers sont parfois appelés « virus ».

Voir aussi : logiciel malveillant, virus.

Équivalent étranger : worm.

VGA (Video Graphics Array), n. m.
Définition : Standard d'affichage pour ordinateurs, appartenant à une famille de standards d'IBM et reste compatible avec les précédents formats. Le format utilise 256 kilooctets (ko) de mémoire vidéo et fonctionne selon deux modes : 16 couleurs ou 256 couleurs choisies parmi une palette de 262144 couleurs. La définition maximum est de 720 colonnes par 480 lignes (720 x 480) avec un taux de rafraîchissement de 70 Hertz.

Vidéoconférence, n. f.
Synonyme : Visioconférence
Définition : Dispositif reposant sur l'emploi de caméra, (webcaméras, ou système plus sophistiqué), de microphone, et de micro-ordinateur, permettant à plusieurs participants d'interagir images et son en temps réel.

Virus, n.m.
Définition : Logiciel malveillant, généralement de petite taille, qui se transmet par les réseaux ou les supports d'information amovibles, s'implante au sein des programmes en les parasitant, se duplique à l'insue des utilisateurs et produit ses effets dommageables quand le programme infecté est exécuté ou quand survient un évènement donné.
Note : Dans le langage courant, les vers sont souvent désignés par le terme « virus ».
Voir aussi : logiciel malveillant, ver.
Équivalent étranger : virus.

Visionneur, n. m.
Définition : Logiciel permettant d'afficher un document sans disposer du logiciel qui a servi à le produire.
Équivalent étranger : viewer.

Voix sous réseau IP, n. f.

Abréviation : VoIP
Synonymes : téléphonie IP, téléphonie sur internet
Définition : Technique qui permet de communiquer par voix à distance via le réseau Internet, ou tout autre réseau acceptant le protocole TCP/IP.
Équivalent étranger : Voice over IP.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Web, n. m.

Synonyme : World Wild Web
Définition : Système hypertexte public fonctionnant sur Internet et qui permet de consulter, avec un navigateur internet, des pages internet mises en ligne dans des sites internet. L'image de la toile vient des hyperliens qui lient les pages internet entre elles.
Equivalent français : toile, toile d'araignée mondiale.

Web 2.0, n. m.

Définition : Ce terme a été inventé par Dale Dougherty de la société O'Reilly Media lors d'un "brainstorming" avec Craig Cline de MediaLive pour développer des idées pour une conférence conjointe. Il a suggéré que le Web était dans une période de renaissance, avec un changement de règles et une évolution des "business model".

Webcam, n. f.
Définition : Caméra qui se connecte à l'ordinateur, via des ports existants : USB, FireWire, parallèle, série, etc.

Webmail, n.m.

Définition : Il s'agit d'une interface Web rendant possible l'émission, la consultation et la manipulation de courriers électroniques depuis un navigateur Web.

Webmastering, n. m.

Définition : Ensemble des tâches nécessaires à l'exploitation d'un site web.
Equivalent français : toile, toile d'araignée mondiale.

Webmestre, n. m.
Définition :

* Responsable d'un site Web.
* Personne en charge d'un site web, c'est-à-dire généralement la personne qui conçoit un site web et le met à jour.

Equivalent anglais : webmaster.

Webring, n. m.
Définition : Ensemble de sites sur la toile, consacrés à des sujets apparentés et ayant entre eux des liens privilégiés.

Wiki, n. m.

Définition : Site Web dynamique permettant à tout individu d'en modifier les pages à volonté. Il permet non seulement de communiquer et diffuser des informations rapidement, mais de structurer cette information pour permettre d'y naviguer commodément.
Note : Le nom wiki vient du terme hawaiien wiki wiki, qui signifie « rapide » ou « informel ».

Windows, n. m.
Définition : Gamme de systèmes d'exploitation produite par Microsoft, principalement destinées aux compatibles PC. Cette gamme est composée de plusieurs branches :

* La première (de Windows 1 à 3.11) est née en 1985. C'était une interface graphique pour compatibles PC basée sur un noyau MS-DOS.
* La seconde branche (Windows NT, 2000) est apparue en 1993. C'est un système d'exploitation complet, de conception robuste et portable, destiné aux ordinateurs personnels comme aux serveurs. Windows XP est la fusion de cette seconde branche avec la troisième, composée de Windows 95, 98 et Me.
* La troisième branche, la plus connue du grand public, est apparue en 1995 afin de remplacer la première. Il existe enfin une quatrième branche (Windows Mobile) prévue pour être utilisée sur du matériel léger et portable (assistant personnel, téléphone portable).

WorkFlow, n. m.
Définition : Modélisation et gestion informatique de l'ensemble des tâches à accomplir et des différents acteurs impliqués dans la réalisation d'un processus métier (aussi appelé "processus opérationnel").
Note : Le terme de "WorkFlow" pourrait donc être traduit en français par "Gestion électronique des processus métier".

WYSIWYG (What You See Is What You Get), n. m.
Définition : Acronyme de la locution anglaise « What you see is what you get » signifiant littéralement « ce que vous voyez est ce que vous obtenez » ou plus élégamment « tel écran, tel écrit », couramment utilisée en informatique pour désigner les interfaces utilisateur graphiques permettant de composer visuellement le résultat voulu, typiquement pour un logiciel de mise en page, un traitement de texte ou d'image. Il désigne, de fait, une interface « intuitive » : l'utilisateur voit directement à l'écran à quoi ressemblera le résultat final (imprimé).
Note : acronyme parfois opposé au « What you see is what you want » .
Equivalent français : Tel-tel.

WYSIWYM (What You See Is What You Mean), n. m.

Définition : Acronyme utilisée en informatique qui vient de l'anglais « What you see is what you mean », signifiant « ce que vous voyez est ce que vous voulez dire ».

W3C (World Wide Web Consortium), n. m.
Définition : Consortium fondé en octobre 1994 pour promouvoir la compatibilité des technologies du World Wide Web telles que HTML, XHTML, XML, CSS, PNG, ... Le W3C n'émet pas des normes, mais des recommandations. Le consortium laisse le soin aux fabricants de suivre ces recommandations et ne possède pas de programme de certification, beaucoup de standards ne définissent pas formellement un niveau de conformité. Ils sont ainsi souvent implantés partiellement.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

XHTML (Extensible HyperText Markup Language), n. m.

Définition : Langage balisé servant à l'écriture de pages du World Wide Web. XHTML est le successeur de HTML (de l'anglais HyperText Markup Language), XHTML respectant la syntaxe définie par XML, plus récente et plus simple que la syntaxe définie par SGML respectée par HTML.

XML (eXtensible Markup Language), n. m.

Définition : Langage HTML amélioré permettant de définir de nouvelles balises. Il s'agit effectivement d'un langage permettant de mettre en forme des documents grâce à des balises (markup). Ce standard du World Wide Web Consortium (W3C) sert de base pour créer des langages de balisage : c'est un « méta-langage ». En ce sens, il permet de définir un vocabulaire et une grammaire associée sur base de règles formalisées. Il est suffisamment général pour que les langages basés sur XML, appelés aussi dialectes XML, puissent être utilisés pour décrire toutes sortes de données et de textes. Il s'agit donc partiellement d'un format de données. L'extensibilité de XML est principalement assurée par la notion d'espace de nommage.
Equivalent français : « langage de balisage extensible ».

XSL (eXtensible Stylesheet Language), n. m.

Définition : Langage recommandé par le W3C pour effectuer la représentation des données de documents XML. Ce langage de description e feuilles de style est lui-même défini avec le formalisme XML, cela signifie qu'une feuille de style XSL est un document XML bien formé.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

ZIP, n. m.

Définition : 1. Format de compression Format de fichier permettant la compression de données. 2. Stockage de données Disquettes épaisses crées par la société Iomega, lisibles par un lecteur spécial (lecteur Zip). D'une capacité de stockage de 100 Mo puis de 250 Mo, puis de 750 Mo, elles ont constitué un intermédiaire intéressant entre les disquette de 90 mm (3 pouces et demi) de 1,44 Mo, et les CD-ROM réinscriptibles. Cependant, le prix du support, la lenteur et le manque de fiabilité de ces lecteurs, associé à l'apparition des clés USB ne lui ont pas permis de s'imposer comme l'avait fait le lecteur de disquette 3 pouces et demi à son époque.

=====================================

================================================================================================

GLOSSAIRE INTERNET

1-by-1 GIF = 1-pixel GIF = Image GIF invisible, de la taille d'un pixel,
insérée dans une page Web ou un courriel en HTML, qui s'active lors du
téléchargement de la page, lance une requête au serveur qui collectera des
informations sur l'internaute à son insu, lesquelles seront transmises à
un serveur distant pour exploitation ultérieure, notamment par des agences
de marketing.

100% Pure Java = Étiquette confirmant que le produit sur lequel elle est
apposée respecte le standard Java, tel qu'il est défini par Sun.

2PC protocol = protocole de validation à deux phases. Protocole permettant
d'assurer, en cas de pannes, l'atomicité des mises à jour effectuées sur
différents sites par une transaction répartie.

3-D = Se dit d'une chose qui est représentée à l'écran dans un espace à
trois dimensions (x, y, z), créant une impression de relief et un effet de
réalisme.

3D chat software = logiciel de clavardage avec avatars. Logiciel
permettant de naviguer dans un environnement virtuel en 3D et de bavarder
en direct, de façon interactive, avec d'autres utilisateurs dispersés dans
le monde entier, qui y sont représentés par des avatars.


404 = personne qu' on ne parvient pas à joindre via Internet.

A

@ = A commercial (voir arobas) : se prononce "at" et non "arobas". Les
commerçants américains utilisent ce signe pour remplacer soit le mot
"each" (chaque), soit le mot "at" (à). Lorsque ce signe est arrivé en
Europe, n'ayant pas d'équivalent, on lui a trouvé le nom "a commercial".
Le seul usage reconnu (et compréhensible) dans le monde entier est la
prononciation anglaise : at, qui se traduit par le "à" locatif.

A/S = Age/ Sex

A/S/L = Age/Sex/Location

AA = Alcoholic Anonymous

AA (After April)= Qualifie une jeune pousse née après le krach boursier
d'avril 2000

AAA = Author's Argumentation Assistant. Système expérimental qui est le
prototype d'un outil-auteur pour créer des hyperdocuments basés sur
l'argumentation.

AAAAA = American Association Against Acronym Abuse : Travel club for
alcoholics.

AAE = Grolier Academic American Encyclopedia.

AAMOF = As A Matter Of Fact = en fait.

AAO = Apprentissage Assisté par Ordinateur.

AARNET = Réseau de l'Australie.

Abandonware = Ancien logiciel commercial, habituellement un ludiciel, qui
n'est plus vendu depuis quelques années, dont l'éditeur a abandonné la
commercialisation, mais qui est rendu disponible gratuitement et en
version complète par téléchargement dans Internet.

ABS = Ensemble de données constitué strictement d'une suite d'échantillons
sonores, généralement compressés.

Absolute Hyperlink = Lien hypertexte dont l'ancre possède un attribut HREF
constitué de l'adresse Web complète des données vers lesquelles il dirige
l'internaute et qui sont généralement situées dans un serveur différent de
celui du document HTML qui contient l'ancre.

Absolute Positionning = En HTML dynamique, fonction permettant de placer
un élément HTML de façon précise dans un document HTML, d'après ses
coordonnées x et y, et de superposer des objets tout en les rendant
transparents.

Absolute Positionning in style sheets = En HTML dynamique, opération
dérivée du modèle CSS qui permet à l'auteur d'un document HTML, de placer
de façon précise un élément ou un objet sur la grille du document HTML. Le
positionnement CSS permet d'appliquer les principes du copier-coller et du
glisser-déposer aux objets d'un document HTML, ainsi qu'à y rendre
possible le mouvement des objets en 3D.

Absolute URL = Adresse Web dans laquelle figurent intégralement tous les
éléments qui la constituent, ces éléments étant la méthode d'accès, le nom
du serveur, le chemin d'accès et le nom du fichier. On emploie le terme
adresse Web complète lorsqu'une opposition claire avec l'adresse Web
relative est nécessaire.

Abstract Window Toolkit = Boîte à outils graphiques, indépendante du
système d'exploitation, faisant partie de l'interface de programmation API
de Java et qui permet d'intégrer une interface graphique dans un programme
Java. La boîte à outils AWT permet, d'une part, de créer des fenêtres,
d'utiliser des boutons, des barres de défilement et des menus déroulants,
et, d'autre part, de gérer le dessin et l'affichage d'images. Elle intègre
également une interface utilisateur.


Accès = unité de mesure de consultaion des sites Web, on doit distinguer
l'accès de l'impact qui est unité de mesure moins exacte. Le nombre
d'accès est le nombre de lecteur d'un site.


Access Control List = ACL = Élément de coupe-feu constitué d'un routeur
dont la fonction est de permettre ou de refuser aux utilisateurs l'accès à
un réseau privé, en fonction de critères prédéterminés contenus dans
l'en-tête des paquets IP qu'ils expédient. Le routeur filtrant examine les
adresses IP de l'expéditeur et du destinataire, les numéros de port
utilisés et le type de paquet expédié (TCP, UDP). Bien qu'il puisse être
utilisé seul comme coupe-feu de première ligne, le routeur filtrant est
généralement utilisé en association avec d'autres dispositifs de sécurité
pour former un coupe-feu plus robuste.

Access Counter = Programme informatique permettant de compter et
d'afficher le nombre de visiteurs ayant consulté un site Web. Le compteur
de visiteurs est un programme externe installé le plus souvent dans un
répertoire sur le serveur de l'hébergeur d'un site Web. Le compteur de
visiteurs permet de connaître le taux de fréquentation de son site.

Access Internet to = Obtenir l'accès au réseau Internet, généralement en
s'abonnant auprès d'un fournisseur de services Internet.

Access Provider, internet access provider (IAP) : fournisseur d'accès à
Internet (FAI). Entreprise reliée en permanence au réseau Internet, et qui
met à la disposition de particuliers ou d'entreprises des connexions leur
permettant d'accéder aux différents services disponibles dans Internet.

Access Sharing = Méthode d'accès au réseau Internet par ligne commutée
permettant à plusieurs utilisateurs de se connecter à Internet au moyen
d'un nombre limité de modems. Il existe plusieurs façons d'exploiter le
partage d'accès à Internet : on peut utiliser un simple dispositif de
commutation permettant à plusieurs utilisateurs d'accéder tour à tour au
même modem; on peut utiliser un modem spécialisé qui, avec un logiciel
associé, permet à plusieurs utilisateurs un accès simultané; ou enfin,
pour les réseaux locaux plus volumineux, on peut choisir un système plus
sophistiqué utilisant une baie de modems. Conçu surtout pour les petites
entreprises, le partage d'accès permet d'éviter la coûteuse obligation de
munir chaque poste de travail d'un modem individuel, et permet de diminuer
les frais afférents à la location de lignes téléphoniques.

Access to Service Provider = Droit qu'accorde un fournisseur de services
Internet à un abonné d'accéder à un de ses serveurs pour utiliser une
ressource Internet.

Accessible by Internet = Se dit de ce qui est accessible par
l'intermédiaire d'Internet.

Account Information = Option dans une page Web, permettant à l'utilisateur
d'un service offert en ligne, de consulter ou de modifier les informations
relatives à son compte client.


Achat de mots-clés : L'achat de mots-clés dans les moteurs de recherche
est uniquement possible à travers les bandeaux. Tous les principaux
moteurs de recherches (sauf EuroSeek et GoTo) insistent que cet achat de
mots-clés n'est lié qu'à l'apparition de bannières et n'influence en rien
le résultat des requêtes. Un service "Bannerstake" proposé par Thomson et
Thomson à l'adresse suivante : http://www.namestake.com permet de
comprendre la logique d'affichage de bandeaux en fonction de la requête
faite.

ACK=acknowledge= accusé de réception.

Acrobat = Système d'échange de documents électroniques qui permet de
convertir des documents issus d'environnements différents en un format de
fichier propriétaire lisible sur n'importe quel système d'exploitation et
n'importe quel ordinateur. Les fichiers convertis le sont en format PDF,
et le poste client doit télécharger un lecteur PDF (Acrobat Reader), pour
lire ces fichiers. En les intégrant dans un document PDF, le système
Acrobat rend possible la transmission d'éléments graphiques difficilement
compatibles lors de leur transfert d'un environnement à l'autre (polices
de caractères, graphiques, couleurs, photographies).

Acrobat Reader = Logiciel nécessaire pour consulter un document au format
PDF. Le lecteur PDF (Acrobat Reader) est disponible gratuitement. Une fois
que ce logiciel a été téléchargé sur le poste de l'utilisateur, ce dernier
peut lire les fichiers PDF.


ACRONYM = Abbreviated Coded Rendition of Name Yielding Meaning.

Active Image = Image incluse comportant plusieurs zones sensibles servant
d'ancres à des liens hypertextes différents.

Active Server Page = Page HTML contenant un ou plusieurs scripts qui sont
exécutés dynamiquement sur le serveur Web, avant que la page soit envoyée
au navigateur, c'est-à-dire à l'utilisateur.

Active Streaming Format = Format de diffusion vidéo sur Internet, adapté
pour la lecture en transit.

ActiveX = Technologie dérivée des spécifications OLE de Microsoft, qui
permet d'intégrer aux documents Web des films, des animations, du son et
des applets Java.

ActiveX Component = Composant exécutable dérivé de la technologie OCX,
compatible avec le langage Java, qui permet d'insérer dans les pages Web
du réseau Internet des fichiers multimédias ou des documents réalisés avec
des applications bureautiques. Les composants ActiveX jouent le même rôle
que les applets Java. De plus, on peut les réutiliser aussi bien dans des
applications Internet que dans des applications locales comme Word ou
Excel.

ActiveX Component Model = Modèle de composant logiciel de type objet,
dérivé des spécifications OLE, permettant de créer des composants
logiciels dynamiques, réutilisables et interactifs, dans l'univers
Windows.


AD= domaine administratif.

Ad Banner = Petite annonce publicitaire comportant une image ou un bref
message, qui est affichée généralement dans le haut de la page d'accueil
d'un site Web, le plus souvent à caractère commercial, et sur laquelle
l'internaute est invité à cliquer. Un simple clic sur le bandeau
publicitaire permet d'accéder au site de l'annonceur où l'on trouvera des
informations sur le produit, le service ou l'événement dont on fait la
promotion.

Ad Banner Impression = Exposition de l'internaute à un bandeau
publicitaire affiché dans une page Web. En fait, une impression de bandeau
est générée quand le bandeau est vu par l'internaute. Si le bandeau
apparaît dans une page Web et qu'il n'est jamais vu par l'internaute,
aucune impression de bandeau ne sera alors comptée.

Ad Button = Format publicitaire plus petit que le bandeau, qui, dans un
site Web, annonce un produit ou un service, et génère habituellement un
lien hypertexte vers un site partenaire ou vers le site de l'annonceur.
Les boutons publicitaires sont plus souvent utilisés dans le contexte d'un
partenariat entre deux sites que pour une campagne publicitaire
ponctuelle.

Ad Click = Clic effectué sur un élément publicitaire (bandeau, bouton,
etc.) affiché dans une page Web, conduisant l'internaute visiteur
directement dans le site de l'annonceur. Lorsque l'internaute appelle une
page Web et qu'il voit apparaître un bandeau publicitaire sur cette page,
il est libre de cliquer sur lui et de se rendre ainsi sur le site de
l'annonceur. Le clic publicitaire ne prend en compte que les clics ayant
abouti au téléchargement complet de la page cible, celle sur laquelle
l'internaute se retrouve quand il clique sur un bandeau.

Ad Click Rate = Rapport, exprimé en pourcentage, entre le nombre de clics
publicitaires constatés et le nombre d'impressions ou pages vues
constatées. Le clic publicitaire est un clic effectué sur un élément
publicitaire (bandeau, bouton, etc.) affiché dans une page Web, conduisant
l'internaute visiteur directement dans le site de l'annonceur. La méthode
du clic publicitaire (click-through) consiste à ne faire payer l'annonceur
que lorsque l'internaute a répondu en cliquant sur le bandeau.
Les taux de clics mesurent le nombre d'internautes se connectant sur un
site Web à partir d'un bandeau publicitaire, c'est-à-dire le nombre de
personnes qui ont cliqué sur le bandeau divisé par le nombre de fois où le
bandeau a été vu. Ils sont une bonne indication de l'efficacité d'une
publicité en ligne.

Ad Software = Logiciel gratuit, offert en version complète, mais
affichant, lors de son utilisation, des annonces publicitaires menant à
des sites commerciaux, qui sont renouvelées à chaque nouvelle connexion à
Internet. L'auteur d'un logiciel publicitaire se rémunère ainsi par
l'affichage de bandeaux publicitaires, mais sans recueillir ni transmettre
d'informations confidentielles sur l'utilisateur.

Add to Bookmarks to = Mettre en mémoire automatiquement l'adresse Web d'un
site privilégié en l'ajoutant dans sa liste personnelle de signets, afin
d'y avoir accès rapidement lors d'une consultation ultérieure.

Address Bar = Dans un navigateur, zone rectangulaire, située au-dessous de
la barre d'outils, où figure l'adresse URL de la page Web affichée à
l'écran. L'adresse URL d'une page Web commence par http (HyperText
Transfer Protocol) indiquant qu'il s'agit d'une page HTML, et elle
comprend le nom du serveur, le chemin d'accès et le nom de fichier de la
page.

Address Mask = Configuration binaire qui est ajoutée à une adresse IP pour
permettre au système de reconnaître l'adresse d'un sous-réseau IP. La
présence de cette configuration dans une adresse IP permet de séparer
l'adresse du réseau de celle d'un sous-réseau. Cette dernière est alors
utilisée seule.

Address Resolution Protocol = Protocole TCP-IP qui permet de traduire les
adresses IP en adresses Ethernet et ainsi d'assurer la circulation des
paquets IP à l'intérieur du réseau Ethernet.

Address Spoofing = Technique qui consiste à usurper l'identité d'un autre
utilisateur du réseau en utilisant son adresse IP, ce qui permet de faire
croire que la connexion provient d'un compte d'utilisateur autorisé.

Advanced Research Projects Agency Network = Réseau hétérogène, à vocation
militaire, utilisant la commutation de paquets, et qui a donné naissance
au réseau Internet. Créé en 1969, le réseau Arpanet, développé aux
États-Unis par l'Advanced Research Project Agency, a été mis hors service
en 1990.


Adjacency = juxtaposition

ADN (Advanced Digital Network) : Usually refers to a 56Kbps leased-line.

ADN = Any Day Now.

Adresse : Identification d'un utilisateur de réseau. Elle est formée d'un
nom, suivi du caractère @ et du site de connexion du correspondant.

ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line): voir DSL. raccordement
numérique asymétrique (RNA)

AMPS (Advanced Mobile Phone System)= Système avancé de téléphonie mobile

Advisor. Approche pédagogique, stratégie qui allie l'exploration libre
d'environnements d'apprentissage à des interventions didactiques prenant
la forme d'aides ou de conseils intervenant à certains moments cruciaux du
processus d'apprentissage.

AFAIAA = As Far As I Am Aware.

AFAIC = As Far As I'm Concerned.

AFAICS = As Far As I Can See.

AFAIK = As Far As I Know.

AFAIR = As Far As I Remember; As Far As I Recall.

AFAIUI = As Far As I Understand It.

Affiliation Program = Programme par lequel une entreprise commerciale
rémunère par une commission les sites Web partenaires qui établissent des
liens vers ses produits, chaque fois que ces sites amènent des clients et
lui permettent de réaliser des ventes.
Note(s) : Ainsi, lorsqu'un internaute visiteur passe une commande venant
d'un site partenaire, celui-ci touche une commission sur la vente. Il est
récompensé par un pourcentage du chiffre d'affaires ainsi généré.

AFK = Away From Keyboard.

Agent Hospitality = Service offert par une entreprise ou un organisme, qui
consiste à faciliter aux agents mobiles l'accès à leur site Web, dans le
but de favoriser la diffusion des informations et la réalisation de
transactions.


Agent intelligent = Programme informatique dont l'objet est de simuler les
compétences et les comportements humains, les plus courants sont les
outils de recherche

Agent Name Delivery = Substitution de Pages.

Agile Applet = (agent mobile) Agent intelligent qui quitte l'ordinateur de
l'utilisateur pour s'exécuter sur un ou plusieurs ordinateurs distants et
ramener éventuellement les renseignements recueillis à l'ordinateur de
l'utilisateur.
Note(s) : L'utilisation d'un agent mobile permet, par exemple, de confier
à un robot le repérage du produit désiré sur le Web et, éventuellement,
d'effectuer une transaction d'achat par Internet, sans que l'internaute
soit en ligne.


AHD = Audio high definition. Lecteur de CD-ROM. Lecture par stylet
métallique et non par tête laser.

AI = Intelligence artificielle.

AIR = As I Remember; As I Recall.

AIRS = Advanced Information and Retrieval System (progiciel de recherche
documentaire spécialement étudié pour répondre aux problèmes de stockage
et d'indexation ; architecture DOS-Windows pour le client, et serveur
Unix).

AISB = As I Said Before.

AISI = As I See It.

AIW = As It Were/Was.

AKA = Also Known As.

ALAMO = Atelier de Littérature Assistée par Mathématique et Ordinateur.

ALE = Fonctionnalité permettant à toute application Windows d'être lancée
à partir d'un navigateur Web ou incorporée dans toute page HTML, sans
réécriture de son code.

ALE Technology = Technologie qui permet à toute application Windows d'être
lancée à partir d'un navigateur Web ou incorporée dans toute page HTML,
sans réécriture de son code.

Algorithme de Pertinence : méthode qu'utilise un Moteur de Recherche ou un
Répertoire pour relier les mots-clés d'une requête avec le contenu de
chaque page, de telle sorte que les pages Web trouvées correspondent bien
au sujet de la requête. Chaque Moteur de Recherche ou Répertoire est
susceptible d'utiliser un algorithme différent et de le changer ou de
l'améliorer de temps en temps.

Alias : un nom ou un diminutif plus facile à mémoriser qu'une adresse ou
qu'un nom plus complexe et utlisé à la place.

Aliasing = Opération qui consiste à attribuer un pseudonyme à une adresse
de courrier électronique, à un annuaire ou à une commande, dans le but
d'en faciliter la manipulation.

All-IP Network = Réseau permettant d'utiliser le protocole IP de bout en
bout de la chaîne de communication, sans que les données transmises aient,
dans leur parcours, à transiter par des réseaux utilisant d'autres
protocoles.

alt. : forums de discussion alternatifs.

Altavista : moteur de recherche très populaire avec la plus grande base de
données sur Internet, indexant plus de 140 millions de pages. Son URL
principale est http://www.altavista.com. Jusqu'en 1998, ce moteur était
utilisé par Yahoo pour la recherche d'informations. Altavista indexe tous
les mots d'une page et les nouvelles pages sont rajoutées dans la base de
données très rapidement, généralement, dans les deux jours ouvrables. Il
vous est demandé de soumettre juste la première page de votre site, le
robot d'Altavista explorera votre site et indexera vos pages. Quelques
problèmes de spamming ont été notés. L'utilisation des mots-clés dans les
meta-tags est pénalisée. Altavista propose différentes options
alternatives avant les résultats de sa recherche tel que des suggestions
de questions (en utilisant les services de Ask Jeeves) et RealNames. Les
premières places achetées commencent à apparaître dans les pages de
résultats.

AMAP = As Much/Many As Possible.

AMF = Adios My Friend.

analog : analogique

ancre. (aussi appelé "signet". Pour un hypertexte, zone de texte à partir
de laquelle on peut cliquer. US : anchor, block, linkmarker.

Anchor = Zone déterminée d'un document Web, qui permet d'activer un lien
hypertexte entre des données ayant une relation de complémentarité les
unes avec les autres, et ce, où qu'elles se trouvent dans Internet.

ANFAWFOS = And Now For A Word From Our Sponsor.

ANFR = Agence Nationale des fréquences.

Ankle-biter = . Jeune pirate amateur, à la recherche d'une intrusion
facile, souvent irresponsable et sans éthique, qui utilise des scripts
déjà existants, disponibles gratuitement sur le Net, pour effectuer ses
attaques malveillantes. Les pirates adolescents utilisent des programmes
de script conçus par d'autres au lieu d'en créer eux-mêmes. Généralement,
ils laissent des traces pour marquer leur passage. Leur but est souvent la
célébrité (ou tout au moins d'impressionner les copains). Ils constituent
une menace pour tous les systèmes informatiques, puisqu'ils font
habituellement une sélection aléatoire de leurs cibles.


Annoyware = Partagiciel qui rappelle fréquemment à l'utilisateur qu'il
emploie une copie non enregistrée du logiciel, qu'il doit s'inscrire et
régler le montant de la licence pour bénéficier désormais de celui-ci,
après une période de test gratuit autorisé. À chaque lancement ou
fermeture du logiciel, ou parfois même pendant son utilisation, on est
dérangé par des messages qui s'affichent constamment (forme de
harcèlement), par des écrans de rappel (nagscreens) nous invitant à
enregistrer le produit, qui n'est pas un logiciel gratuit. Les
partagiciels sont généralement des harceliciels.


Anon serveur : serveur permettant d'envoyer des courriers sous un nom
anonyme.

Anonymous ftp : service ftp sur lequel l'utilisateur peut se connecter
sans posséder un compte utilisateur, mais avec le nom anonymous. Il est
demandé de renseigner le mot de passe avec son adresse courrier.

Anonymous e-mail = Message expédié au moyen d'un service de courriel
anonyme. Le terme « courriel anonyme » peut désigner également le service.

Anonymous e-mail forwarding Service = Service de courrier électronique
permettant à un internaute d'expédier son courriel à un destinataire sans
dévoiler son identité. Dans son message, l'expéditeur indique l'adresse du
destinataire. Le serveur de courriel anonyme reçoit le courriel, enlève
tous les champs identifiant l'expéditeur, les remplace par un message du
type « From : Anonymous », et renvoie le tout au destinataire.

Anonymous FTP = Transfert de fichiers effectué selon le protocole FTP en
utilisant un serveur FTP particulier qui permet un accès gratuit mais
limité à certains de ses répertoires ainsi rendus publics dans Internet.
Le terme « FTP anonyme » est également utilisé pour dénommer les
applications qui effectuent ce type de transfert.

Anonymous FTP Archive = Site Internet où sont stockées, sous forme de
fichiers téléchargeables, des données de nature diverse, accessibles par
FTP anonyme.

Anonymous FTP Server = Serveur abritant une base de données à laquelle
l'internaute peut faire appel à partir de son propre ordinateur, afin de
pouvoir télécharger gratuitement une copie de données qu'il a pu choisir
dans certains répertoires rendus publics, et ce, en utilisant le protocole
FTP.

Aonymous Remailer Operator = Personne qui s'occupe de la gestion d'un
service de courriel anonyme.


ANSI = (American National Standards Institute) : organisation américaine
chargée de définir des normes à l'instar de l'AFNOR en France.

Anti-cybersquatting = Relatif à la lutte contre le cybersquattage.

Anti-Hacking = Relatif à la lutte contre le piratage informatique. Le
piratage informatique peut prendre trois formes : a) la copie frauduleuse
de logiciels ou de matériels; b) la pénétration des réseaux et des banques
de données; c) l'introduction d'antiprogrammes pour contaminer un système.

Anti- Netiquette = Relatif au non-respect de la nétiquette.

Anti- Phishing = Relatif à la lutte contre l'hameçonnage.

Anti - Spam = Relatif à la lutte contre le pollupostage.

Anti- Spyware = Logiciel servant à détecter et à éliminer les logiciels
espions. Un anti-logiciel espion est utile pour s'assurer qu'aucun
espiogiciel n'est présent sur un ordinateur, ou pour éliminer un
espiogiciel récalcitrant lorsque l'utilisateur ne souhaite plus utiliser
le logiciel associé.

AOL = America On Line (servive d'informations aux Etats-Unis.

AOL Netfind = Netfind

APAC = All Praise Ande Credit

APC = Association for Progressive Communication. Réseau qui compte 16
réseaux nationaux actifs de part le monde. Rassemble une communauté
internationale active de plus 20 000 organisations non gouvernementales (=
ONG) de presque 100 pays. Sur la scène politique internationale le réseau
APC est devenu un acteur capital et constitue désormais un média
indispensable pour suivre les expériences de la société civile à l'échelle
planétaire.

API= interface d' application.

App Tag = Marqueur HTML servant de signal au navigateur Java pour qu'il
importe automatiquement dans le document Web, l'applet Java situé dans le
serveur.

Applet : a small Java program that can be embedded in an HTML page.
Applets differ from full-fledged Java applications in that they are not
allowed to access certain resources on the local computer, such as files
and serial devices (modems, printers, etc.), and are prohibited from
communicating with most other computers across a network. The current rule
is that an applet can only make an Internet connection to the computer
from which the applet was sent. See Also HTML, Java

Applet : appliquette. petit programme dans votre page web, souvent écrit
en Java, qui s'exécute au niveau de votre navigateur. Il est possible que
la présence de ce programme stoppe l'indexation de votre page par le
robot.

Applet Viewer = Module inclus dans la trousse d'outils JDK et qui permet
d'exécuter un applet Java sans passer par un navigateur Java.

Applicant Search System = Système de gestion des données relatives au
recrutement en ligne, dont le but est de faciliter le processus de
recherche et de sélection de candidats, en permettant le jumelage efficace
des candidats possibles et des postes pertinents.

Application Firewall = Bastion Internet non transparent pour les
utilisateurs, dont la fonction d'intermédiaire entre les réseaux peut
impliquer une modification dans la présentation des données à la
réception.

Application horizontale. Concerne un ensemble d'activités (ex : traitement
de texte, tableur).

Application Launching and Embedding = Fonctionnalité permettant à toute
application Windows d'être lancée à partir d'un navigateur Web ou
incorporée dans toute page HTML, sans réécriture de son code.

Application Logic = Ensemble des programmes qui assument les tâches de
réception et de traitement des transactions d'une entreprise. Dans une
architecture client/serveur, la logique applicative est habituellement
assumée par le serveur.

Application Proxy = serveur mandataire. Élément de coupe-feu servant
d'intermédiaire entre le navigateur d'un internaute utilisant un réseau
local et le serveur Web qu'il veut consulter, permettant ainsi à des
données de sortir du réseau local et d'y entrer, sans mettre en danger la
sécurité du réseau. Les serveurs mandataires, d'abord créés pour des
raisons de sécurité, ont évolué pour devenir également des serveurs
caches.

Application Server = Les serveurs d'applications sont des structures
d'accueil qui regroupent l'ensemble des services nécessaires au traitement
distribué des applications, sans que l'on ait à se préoccuper des
protocoles de communication au moment de l'exécution.

Application Service = Service disponible en ligne sur abonnement, qui
consiste à louer aux entreprises l'utilisation de logiciels d'application
dont l'hébergement, la gestion et la maintenance sont assurés par le
fournisseur de services.

Application Sharing = partage d'application n. m. Dans un logiciel de
téléconférence, fonction qui permet à plusieurs utilisateurs travaillant
sur des ordinateurs différents d'utiliser simultanément une application
hébergée par un seul serveur.

Application switch : commutateur Web n. m. Équipement de réseau destiné à
équilibrer le trafic Web entrant dans l'entreprise en dirigeant les flux
de données vers le serveur le plus approprié.

Application switching : commutation Web n. f. Activité qui consiste à
équilibrer le trafic Web entrant dans l'entreprise en utilisant des
appareils qui dirigent les flux de données vers le serveur le plus
approprié.

Application verticale. Concerne un secteur d'activité déterminé (ex: BD
spécialisées, systèmes-experts)

Approche constructiviste. Cf. "approche instructiviste".

Approche instructiviste. Les hypermédias proposent une logique de
construction, de connaissances par opposition à une logique de
transmission des connaissances sous-jacentes à l'approche des Tuteurs
Intelligents. Or il y a lieu d'articuler les logiques de tutorat au sein
d'environnements d'apprentissage (car la logique de transmission des
connaissances utilisée seule ne fonctionne pas, pas plus d'ailleurs que la
logique personnelle de connaissances pour un élève lancé seul dans un
micro-monde. Ce sont deux approches complémentaires (constructiviste et
instructiviste).

Araignée : partie du Moteur de Recherche qui surfe sur la toile,
enregistre les URLs, classe les mots-clés et le texte de chaque page qu'il
trouve. En français, le terme plus souvent employé est robot. Vous pouvez
trouver plus d'information sur chaque araignée au niveau du Search Engine
Watch.

Archie : logiciel de bases de données permettant de localiser un fichier
sur Internet pour le récupérer avec ftp ou Netscape.

Archie client : client Archie n. m. Site Internet à partir duquel
l'internaute lance une application qui sera traitée en partie dans une
autre composante d'Internet, le serveur, et cela, afin de pouvoir utiliser
Archie.

Archie server : serveur Archie n. m. Serveur abritant une base de données
constituée par Archie, à laquelle l'internaute peut faire appel à partir
de son propre ordinateur.

ArchitextSpider : petit nom de l'araignée du Moteur de Recherche d'Excite.

archive server : serveur FTP n. m. Serveur abritant une base de données à
laquelle l'internaute peut faire appel à partir de son propre ordinateur,
afin de pouvoir télécharger une copie des données qu'il a choisies, en
utilisant le protocole FTP.

archive site : site d'archives n. m. Site Internet où sont stockées, sous
forme de fichiers téléchargeables, des données de nature diverse,
accessibles par le Web, par Gopher ou par FTP anonyme.

archiving : archivage n. m. Stockage d'un fichier dans une base de données
accessible à tous par Internet.

arobas. (appellation impropre) @ ("at" ou "A commercial") signe qui entre
dans l'adresse E-mail.

ARP : protocole ARP n. m. Protocole TCP-IP qui permet de traduire les
adresses IP en adresses Ethernet et ainsi d'assurer la circulation des
paquets IP à l'intérieur du réseau Ethernet.

ARPANet = Advanced Research Project Administration Network). Developpé
dans les années 1960-1970 par le département de la défense du gouvernement
Américain, c'est le réseau ancêtre d'Internet. Réseau hétérogène, à
vocation militaire, utilisant la commutation de paquets.

art online gallery : galerie d'art virtuelle n. f. Site Web tenant lieu de
galerie d'art, qui permet à différents artistes de se faire connaître et
d'exposer leurs oeuvres en ligne.

article : article de forum n. m. Message publié par un internaute dans un
forum.

art museum problem. Problème du musée d'art au cours d'une lecture
d'hypertexte : trop grand nombre d'éléments, manque de cohérence, de
généralisations.

ASAP = As Soon As Possible. le plus tôt possible (acronyme)

ASCII = American Standard Code for Information Interchange. Norme
internationale définissant le codage des caractères non accentués. Le plus
petit code ASCII est l'espace. L'ASCII "étendu" , contrairement à l'ASCII
standard, contient des caractères spécifiques à l'informatique, pouvant
varier d'un constructeur à l'autre.

ASCII art ou ASCII design ou ASCII picture : art ASCII n. m. Forme d'art
consistant à faire des dessins composés uniquement avec des caractères
ASCII que l'on juxtapose, c'est-à-dire en n'utilisant que les touches d'un
clavier d'ordinateur.

ASCII file : fichier ASCII n. m. Fichier respectant le code ASCII et ne
contenant donc aucun élément de formatage ou de présentation, ce qui
permet les échanges par messagerie ou par modem ou encore entre logiciels
ou entre systèmes informatiques différents, sans qu'il y ait perte
d'information.

ASIANET : réseau de l'Asie

Ask Jeeves : méta moteur de recherche a qui il est possible de poser des
questions en anglais. Ce service est utilisé par Altavista et trouvable à
http://www.askjeeves.com.

Assistant Shopper = Robot logiciel de type agent intelligent, dont la
fonction consiste à parcourir le Web, à la place du cyberconsommateur, à
la recherche de sites commerciaux offrant le produit désiré au meilleur
prix.

ASP = Association of Shareware Professionals = Association des
professionnels du shareware.

ASP = Active Server Page = technologie Microsoft de création dynamique de
pages Web, elle concurrence le CGI.

ASP = Application Service Provider = méthode de commercialisation et
technique consistant à louer sur un serveur une application logicielle.

Asymetric Algorithm = Asymetric Cryptographic Algorithm = algorithme à clé
publique. Algorithme de chiffrement pour lequel deux clés différentes sont
nécessaires, une clé privée connue de son seul propriétaire et une clé
publique qui figure dans un annuaire et à laquelle tous ont accès.

Asymetric Cryptography = Cryptographie dans laquelle on utilise une paire
de clés asymétriques, une clé publique et la clé privée correspondante,
pour chiffrer et déchiffrer les données.

Asymetric Encipherment = Asymetric Encryption = chiffrement asymétrique.
Type de chiffrement utilisant deux clés distinctes, l'une pour chiffrer le
message, et l'autre, complémentaire, pour le déchiffrer. Même si les deux
clés sont mathématiquement liées, la connaissance de l'une ne permet pas
de déduire l'autre.

Asymetric Key = Clé cryptographique, composante de la biclé, qui est
stockée dans un annuaire accessible à tous les membres d'un réseau ou
d'une organisation, et qui permet de transmettre en toute confidentialité
des messages à son unique propriétaire, ou d'authentifier à l'arrivée des
messages émis par ce dernier.

ATB = All The Best

ATEI = Applications Thérapeutiques et Educatives de l'Informatique (pour
publics en difficulté d'apprentissage et d'insertion sociale).

ATLA = Another Three Letter Acronym.

ATM = 1) Asynchronous Transfer Mode. (mode de transfert asynchrone)
Technologie multimédia de transmission d'information à grande vitesse, par
paquets de données, à débit variable, sur fibre optique. 2) At The Moment
3) Automatic Teller Machine.

Attached Document = Attached File = Dans un logiciel de courrier
électronique, fichier (texte, images, son, etc.) envoyé en même temps
qu'un message et récupérable par le destinataire.

Attack Signature = Signature servant à identifier en temps réel une
tentative d'attaque sur un réseau, qui, une fois reconnue par le système
de détection d'intrusion, fonctionne comme un coupe-feu et permet de
bloquer les accès non autorisés au serveur. On peut classer les outils de
détection d'intrusion selon deux modes de fonctionnement : l'un se basant
sur les signatures d'attaques et l'autre sur les anomalies du système. Un
système de détection d'intrusion ne peut détecter que les attaques dont il
possède la signature. Il est possible, à l'aide d'un assistant de
définition de signature d'attaque personnalisée, de construire ses propres
signatures d'attaques pour protéger les applications ou les environnements
internes et ainsi en réduire la vulnérabilité.


ATTN = Attention.

Attractive e-marketing = Technique de marketing en ligne, qui vise à
rendre un site Web attractif afin d'en fidéliser les visiteurs et de
maximiser ainsi la durée d'exposition de ceux-ci aux publicités diffusées
sur le site. Parmi les outils utilisés pour fidéliser l'internaute,
mentionnons la lettre d'information, la capsule d'information et le forum
de discussion (offert sur le site même).

Attractivity = Capacité d'un site Web à attirer et à retenir ses visiteurs
le plus longtemps possible lors d'un passage sur le site. On mesure
généralement l'attractivité d'un site Web à l'aide des paramètres suivants
: le temps passé sur le site, le nombre de visites par personne
(fréquence) et le nombre de pages vues par personne (quantité). Les
principales tactiques pour retenir le visiteur sont : la confiance,
l'ergonomie du site, l'aspect communautaire, l'attrait du site, la
gratuité, la personnalisation et l'interaction. De plus, le site Web doit
constamment enrichir et actualiser son contenu informationnel et apporter
un service de très grande qualité.

Attribute = Valeur particulière que l'on peut accorder à certains éléments
HTML et dont les paramètres se trouvent indiqués dans le marqueur de
début.

Auction Sale Site = Auction Web Site = site de vente aux enchères. Site
Web qui propose un service en ligne de vente aux enchères, dans lequel
plusieurs internautes sont en concurrence pour l'acquisition d'un même
bien, finalement attribué au plus offrant. Lorsqu'un internaute veut faire
une offre pour un produit, il lui suffit de s'inscrire à la vente aux
enchères en entrant son numéro de carte de crédit, son nom d'utilisateur
et son mot de passe préalablement défini sur un formulaire en ligne,
sécurisé avec le protocole SSL.

Audblog = Blogue dont le contenu est diffusé sous la forme de fichiers
sonores.

Audience Measurement Software = logiciel de mesure d'audience. Logiciel
permettant de mesurer le taux de fréquentation d'un site Web, notamment
d'un site de commerce électronique. Le logiciel de mesure d'audience
analyse les fichiers journaux générés par le serveur Web et permet
d'identifier les pages les plus fréquentées et les chemins les plus
utilisés dans le site Web.

Audio e-mail Message = courriel audio.Courriel contenant des séquences
sonores (son, musique, voix, etc.).

Audio Entry = billet audio. Billet publié dans un blogue sous la forme
d'un fichier sonore.

Audio Extraction = Action d'extraire et de récupérer le contenu des plages
musicales d'un CD audio et de le transformer en fichier WAV. La conversion
d'une plage musicale de CD audio en fichier MP3 nécessite habituellement
deux étapes : l'extraction audio et l'encodage MP3.

Audio Portal = Portail d'information accessible à partir d'un appareil
mobile, par simple commande vocale, grâce à un système de reconnaissance
de la parole.

Audio Streaming = lecture audio en transit. Technique de lecture en
transit de fichiers audio sur Interne au moyen d'un lecteur de contenu
multimédia comme RealAudio. Pour compenser les délais de transmission et
donner plus de fluidité au son, le lecteur de contenu retient pendant
quelques secondes les données dans sa mémoire tampon avant de les
transmettre au haut-parleur.

Audio Video Chat = Bavardage en ligne permettant aux internautes, munis
d'une webcaméra et d'un microphone, de voir et d'entendre le ou les
participants avec qui ils entrent en communication. Le bavardage vidéo
exige généralement une inscription préalable et le choix d'un pseudonyme.

Audio- video Webcast = Webcast Program = Émission audio ou vidéo diffusée
sur le Web, en direct ou en différé, que l'internaute peut écouter ou
visualiser sur l'écran de son ordinateur grâce à un lecteur multimédia.
Les webémissions sont en fait des émissions de radio ou de télé diffusées
sur le Web, généralement en direct. La webdiffusion propose une diffusion
automatique et personnalisée du contenu sélectionné par l'internaute. Elle
permet, grâce à un abonnement à une chaîne thématique (CBS, CNN, Reuters,
etc.), de recevoir directement chez soi (sur son disque dur) l'information
ou les émissions désirées.

Authenticate, to = Vérifier l'identité déclarée d'une personne ou de toute
autre entité, ou garantir l'origine et l'intégrité des messages transitant
par un réseau informatique, tel Internet, pour vérifier la véracité de
l'identité; elle est donc associée à la notion de preuve de l'identité.

Authentication = authentification. Procédure consistant à vérifier ou à
valider l'identité d'une personne ou l'identification de toute autre
entité, lors d'un échange électronique, pour contrôler l'accès à un
réseau, à un système informatique ou à un logiciel. Une entité peut aussi
être une organisation, un dispositif, un document ou un message.
L'authentification implique que les utilisateurs confirment et valident
leur identité par des moyens techniques, tels que la signature numérique
ou les identifiants et les mots de passe associés. Un identifiant peut
être un nom d'utilisateur, un NIP (numéro d'identification personnel) ou
tout autre élément d'identification (un numéro de permis, par exemple),
sans association avec un mot de passe. L'authentification est utilisée, au
début d'un échange, pour vérifier l'identité de l'utilisateur demandant
accès. Au cours et à la fin de l'échange, l'authentification peut être
redemandée pour vérifier à la fois l'intégrité du contenu et la validité
de la signature d'un message reçu.

Authoring : création, conception, d'hyperdocuments.

autoroutes de l'information. Réseaux électroniques à haut débit permettant
de transporter du texte, de l'image fixe ou animée, et du son.

Auto-update = Fonction d'un logiciel qui permet de le mettre à jour
automatiquement, en téléchargeant sa version la plus récente directement à
partir du site Web de l'éditeur.

Automated Message Canceling System = robot d'annulation de message. Robot
logiciel qui, dans les forums ou les listes de diffusion, permet, selon
une série de critères, d'identifier les messages abusifs ou non pertinents
et d'annuler automatiquement la distribution de ceux-ci. Les robots
d'annulation sont généralement utilisés pour identifier et éliminer les
messages non sollicités ou abusifs tels que les polluriels (spams) ou les
pourriels (junk e-mail). Leur utilisation est dangereuse, car elle est
susceptible de retirer des messages dont l'annulation n'est pas permise.

Automatic Dialer = composeur. Petit programme malveillant, souvent
installé à l'insu de l'utilisateur, lors d'une visite de sites Web
douteux, qui prend le contrôle du modem téléphonique et établit une
nouvelle connexion à Internet en composant un numéro de téléphone
surfacturé. Les composeurs, utilisés dans un but malveillant, ne
fonctionnent habituellement que sur le système d'exploitation Windows. La
majorité d'entre eux utilisent la technologie ActiveX pour s'installer sur
un ordinateur. Ils ont besoin d'un modem téléphonique et sont par contre
inopérants sur le câble ou sur une connexion ADSL (haut débit). Les
composeurs sont généralement téléchargés en arrière-plan, en toute
discrétion, lors de visites de sites Web suspects, notamment des sites
pornographiques ou des sites offrant des téléchargements ou des logiciels
illégaux (cracs, numéros de série de logiciels, etc.). Le plus souvent,
les internautes ne s'aperçoivent de leur présence qu'à la réception de
leur facture téléphonique.


Automatic Redirection = Fonction permettant de rediriger automatiquement
l'internaute visiteur, après quelques secondes, vers le nouvel emplacement
de la page demandée, après l'avoir informé du changement d'adresse URL du
site Web. Lorsque la redirection n'est pas automatique, il est possible de
cliquer sur un lien conduisant vers la nouvelle adresse du site recherché.

Automatic Redirection Page = Page Web fugitive qui informe l'internaute du
changement d'adresse URL de la page demandée et qui le redirige
automatiquemment, après quelques secondes, vers son nouvel emplacement.
Une page de redirection est insérée à l'ancienne adresse du site Web.
Lorsque la redirection n'est pas automatique, il est possible de cliquer
sur un lien conduisant vers la nouvelle adresse du site recherché.

Avatar = Personnage numérique qui représente dans le cyberespace chacune
des personnes se rencontrant pour bavarder en direct, de façon
interactive, dans une réunion sociale virtuelle. Pour parler aux personnes
présentes dans la même pièce, il suffit de taper son message dans la boîte
de dialogue prévue à cet effet. Le dialogue entre les avatars prend la
forme de messages qui s'affichent dans des bulles comme dans les bandes
dessinées.


AWHFY = Are We Having Fun Yet?

AYT = Are You There?

B

B to B e-commerce = B2B e-commerce = business-to-business electronic
commerce = commerce électronique interentreprises. Type de commerce
électronique qui favorise, grâce au réseau Internet, aux extranets ou aux
réseaux privés virtuels, la vente de produits et services entre les
entreprises.

B-to-B Exchange = B2B Exchange = échange interentreprises. Échange
commercial qui, dans le contexte du commerce interentreprises, permet aux
entreprises d'effectuer des transactions en ligne, notamment sur les
places de marché électroniques.

B to B Portal = B2B Portal = place de marché électronique. Site portail
destiné au commerce interentreprises, généralement consacré à un secteur
d'activité particulier, qui permet de faire, en toute sécurité, des
affaires directement entre acheteurs et fournisseurs. La place de marché
électronique constitue l'un des rouages du commerce électronique
interentreprises. Elle suppose trois types d'acteurs : l'acheteur, le
vendeur et le créateur de la place. Tout le monde y trouve son compte.
L'acheteur, en ayant accès à beaucoup de vendeurs, bénéficie de prix
réduits, en vertu des lois de la concurrence. Le vendeur, en ayant accès à
beaucoup d'acheteurs, profite de frais fixes réduits grâce à un canal de
distribution plus efficace et qui touche plus de clients. Le créateur, en
mettant en relation acheteurs et vendeurs, contrôle une partie des
transactions (prélève un pourcentage et possède un pouvoir de restriction
sur ceux-ci). Dans les sites commerciaux, il y a un seul vendeur et
plusieurs acheteurs. Une place de marché électronique, c'est un site Web
qui met en rapport des vendeurs et des acheteurs. S'il y a plusieurs
vendeurs, on peut établir des appels d'offres, des enchères, consulter les
catalogues de tous les fournisseurs, adapter en permanence les prix à
l'état du marché.


B-to-B-to-B = B2B2B = business-to-business-to-business = interpartenairesR
elatif à des échanges ou des transactions commerciales en ligne entre des
fabricants, des fournisseurs et des entreprises clientes, qui permettent
d'améliorer le commerce électronique interentreprises et
l'approvisionnement par Internet, et de favoriser la collaboration entre
différents partenaires commerciaux. Les échanges interpartenaires
correspondent en fait à des échanges interentreprises élargis, incluant
aussi le fabricant.

B-to-B-to-C = B2B2C = business to business to customer = interentreprises
orienté client. Relatif à des échanges ou des transactions commerciales en
ligne où une entreprise vend un produit ou un service à un consommateur en
se servant d'une autre entreprise comme intermédiaire. Un modèle
d'affaires basé sur les échanges B2B2C donne, par exemple, la possibilité
à une entreprise de céder, sous licence, sa technologie à des entreprises,
qui elles-mêmes les mettront à disposition de leurs clients internautes.


B to G = B2G = government-to-business transactions = Ensemble des
transactions commerciales en ligne qui sont spécifiquement réalisées entre
un gouvernement et une entreprise.

B2B Commerce Enabler = facilitateur de commerce électronique. Société dont
le rôle est de favoriser la mise en place et le développement de
stratégies d'affaires et de commerce électronique pour les entreprises,
grâce à l'intégration des nouvelles technologies.

B2B e-hub = place de marché collaborative. Place de marché électronique se
présentant comme un portail interentreprises qui favorise l'échange
d'information et la mise en commun des ressources, et qui regroupe, en
plus d'un espace de commerce électronique, de multiples services de
collaboration en ligne entre les différents intervenants (employés,
clients, partenaires, fournisseurs) d'une entreprise, allant du
développement des produits à la gestion de la chaîne d'approvisionnement.

B2E Commerce = commerce électronique intra-entreprise. Commerce
électronique utilisant un intranet pour réaliser des transactions en ligne
à l'intérieur d'une entreprise.

B/C = BeCause (fréquemment seulement "b/c")

B4 = Before ( = avant) acronyme.

B4N = Bye for Now.

BAC = By Any Chance.

Backbone : dorsale (ligne haute vitesse ou un ensemble de lignes haute
vitesse qui constitue un point de passage important dans un réseau).

Background & Font Spoofs = Tromperie sur Fontes & Fond .

Back Link = Lien qui renvoie, par simple clic, à la page Web consultée ou
à l'une des pages auxquelles elle est reliée grâce à l'hypertexte. La
création de liens retour permet notamment de savoir quels sites Web ont un
hyperlien avec son propre site.

Back List = liste historique. Dans un navigateur, liste de liens qui
conserve, automatiquement et pour une période donnée, la trace des sites
Web récemment visités par l'internaute, c'est-à-dire les adresses URL,
créant ainsi des raccourcis vers ces mêmes sites.

Back Office = arrière-guichet. Dans un site Web commercial, système
regroupant un ensemble de fonctionnalités relatives aux tâches
administratives ou de gestion propres à la vente en ligne (prise de
commande, mise à jour des stocks, modes de paiement, livraison, etc.).
L'arrière-guichet est associé à la gestion de la commande, depuis la prise
de commande jusqu'à la livraison. Il n'intervient pas directement dans la
vente de produits et services, mais s'occupe de l'enregistrement des
transactions et de la réalisation des opérations de règlement et de
livraison découlant de ces transactions.

Back Office Application Software = Logiciel d'application conçu pour des
tâches administratives ou de gestion qui n'impliquent pas un contact
direct avec le client, comme la facturation ou le recouvrement.

Backtracking : retour dans les noeuds visités.

Back-up : sauvegarde

BAD = Broken As Designed.

Bag : noeud de collection, qui regroupe une collection non-structurée de
noeuds.

Bait-and-Switch : fait d'"appâter" le visiteur et de le "transferer"
ensuite vers une autre page. Une page d'un certain style est pris en
compte par les outils de recherche mais une autre page apparaît à la même
URL pour les navigateurs. Diffèrentes méthodes peuvent être utilisée comme
la substitution de pages ou l'IP Delivery.

BAL = Boîte A Lettres électronique.

Balise Méta = Méta Tag.

Ban, to = bannir. Interdire définitivement à un internaute l'accès à un
canal de bavardage parce qu'il a enfreint à répétition les règles de la
nétiquette lors de sessions de bavardage précédentes. L'opérateur de canal
bannit les internautes récalcitrants au moyen d'une commande spéciale. Le
bannissement survient en dernier recours, après plusieurs éjections.


BANANA = Built Absolutely Nothing Anywhere Near Anybody.

bande de fréquence: Portion du spectre hertzien ayant fait l'objet d'une
affectation particulière ( télécommunications, télévision, sécurité
intérieure...)

Bande Passante (bandwidth) : quantité d'information que peut véhiculer un
canal de communication. Se mesure en bits par seconde (bps).

Bandwidth : voir Bande Passante.

Bank Site = Site Web où l'on offre des services bancaires en ligne.

Bank Transfer = Mode de paiement en ligne consistant à transférer
électroniquement des fonds, qui correspondent généralement au montant de
l'achat, directement d'un compte bancaire à un autre.

Banque de données : ensemble de fichiers organisés dans la mémoire d'un
ordinateur ou de plusieurs ordinateurs interconnectés. Si l'on veut
établir une distinction entre banque de données et base de données, voici
la définition de la première : Ensemble de données relatif à un domaine
défini des connaissances et organisé pour être offert aux consultations
d'utilisateurs, et celle de la deuxième : Ensemble de données organisé en
vue de son utilisation par des programmes correspondant à des applications
distinctes et de manière à faciliter l'évolution indépendante des données
et des programmes. La distinction repose donc les objectifs donnés à la
structuration des informations. Aujourd'hui la distinction est de moins en
moins nette et on emploie souvent l'un pour l'autre.

Banner : bannière : Bandeau publicitaire.

Barf e-mail = message retourné. Message électronique retourné à
l'expéditeur, indiquant que l'adresse du destinataire n'a pas été trouvée,
à la suite le plus souvent d'une erreur d'adressage ou d'un
dysfonctionnement du réseau. Habituellement, le message retourné est
généré automatiquement par le serveur.

Basket, in = Inbox = boîte de réception. Boîte aux lettres électronique
contenant uniquement les messages reçus.

Base de données : Ensemble de logiciels permettanl la gestion
d'informations de toute nature, leur mémorisation, leur modification, leur
traitement ou leur suppression.

Bastion Host : bastion Internet n. m. Élément de coupe-feu constitué d'une
machine séparant le réseau Internet et le réseau privé qu'elle protège, et
sur laquelle tournent des logiciels de sécurité.

batch of messages : alimentation en nouvelles Usenet n. f. Opération
effectuée régulièrement dans un site abritant un certain nombre de groupes
de nouvelles, et qui consiste à diffuser les nouveaux articles accueillis
dans le site pour ensuite les relayer vers d'autres sites Usenet.

Batch processing : traitement par lots. Mode de traitement des données
suivant lequel les programmes à exécuter ou les données à traiter sont
groupées en lots.

Baud : nombre de chargements de signaux par unité de temps dans une
transmission de données. Les lignes téléphoniques permettent une vitesse
maximale de 2400 bauds. Le codage de plus d'un bits par seconde sur chaque
changement de signal permet d'atteindre des vitesses de 32000 bits par
seconde. Il n'y a donc pas d'analogie entre les bits par secondes et les
bauds.

Baud barf = caractères affichés à l' écran lors d' une mauvaise connexion
modem

BB = Be Back.

BBFN = Bye Bye For Now.

BBIAB = Be Back In A Bit.

BBL = Be Back Later.

BBR = Burnt Beyond Repair.

BBS = Bulletin Board System. Babillard sur Internet, petit système
d'échanges de messages développés par des organisations et individus,
auquel on accède par modem, et qui permet aux utilisateurs d'afficher des
messages et d'y répondre, d'échanger des fichiers, de communiquer avec des
groupes thématiques et parfois de se connecter à Internet.

BBW = Big Beautiful Women.

BC = Basket Case

BCC = Blind Carbon Copy.copie conforme invisible n. f. Copie d'un message
de courrier électronique qui est adressée à un ou des destinataires sans
que le ou les destinataires du message lui-même connaissent l'existence de
cette copie et de son envoi.

BCD = binaire codé décimal.

BCNU = Be seein' you! (saying goodbye)

BCV : vérificateur de pseudo-code n. m. Dispositif de sécurité qui vérifie
la conformité des programmes Java avant qu'ils ne soient transmis à la
machine virtuelle.

BDK : Beans Development Kit. trousse d'outils BDK n. f. Outil de
développement Java qui permet de produire des composants JavaBeans.

Bean : composant logiciel JavaBeans n. m. Composant logiciel réutilisable
qui peut être manipulé visuellement dans un environnement de
développement, et qui peut être combiné à d'autres composants pour créer
des applets.

BeanBox : conteneur BeanBox n. m. Module de la trousse d'outils BDK,
constitué d'un fichier de référence dans lequel on peut tester des
composants JavaBeans.

BeanBox test container : conteneur BeanBox n. m. Module de la trousse
d'outils BDK, constitué d'un fichier de référence dans lequel on peut
tester des composants JavaBeans.

BEG = Big Evil Grin

beginning tag : balise de début n. f. Balise HTML qui indique le début de
la portion du document qui est touchée par la directive contenue dans
ladite balise.

behavioral biometrics : biométrie comportementale n. f. Biométrie basée
sur la reconnaissance d'un trait comportemental, appris et acquis au fil
du temps, plutôt que sur celle d'une caractéristique physiologique.

behaviors : scriptlet n. m. Composant logiciel répondant aux
spécifications du HTML dynamique, constitué d'un fichier contenant un
modèle de page Web ainsi que les composants ActiveX et les directives
permettant aux concepteurs de créer facilement des pages Web ou des
éléments de pages Web, puis de les diffuser immédiatement sur le Web.

Bells and whistles = gadgets et fioritures ajoutées à un programme
informatique

beta. Version bêta. Préversion d'un logiciel, distribuée à des fins de
test, comprenant toutes ses fonctions (différent de l'aplha version), mais
aussi de nombreux bugs, à tel point que les bêtas sont souvent
inutilisables. Attention : bêta peut s'écrire beta mais l'orthographe
correcte est avec l'accent circonflexe.

betamax : format vidéo grand public. Abandonné.

BF = Boyfriend

BFG = Big Friendly Giant

BFI = Brute Force and Ignorance

BFMI = Brute Force and Massive Ignorance

BFN = Bye For Now = au revoir à la prochaine fois.

BFOG = Blouse Full Of Goodies

BG = Big Grin (as in <bg>)

BGP : protocole BGP n. m. Protocole de routage externe, utilisé pour la
connectivité entre systèmes autonomes, qui permet d'échanger des
informations entre des réseaux ayant des politiques de routage
différentes, et notamment d'assurer, par l'utilisation de vecteurs de
chemin, une protection contre les boucles de routage.

BIC = Best In Class

BICBW= But I Could Be Wrong

bid manipulation : manipulation des enchères n. f. Manipulation du
processus compétitif des enchères en ligne, notamment grâce à la
participation de compères enchérisseurs chargés par les vendeurs de faire
monter artificiellement le prix de leurs articles.

BIL = Brother In Law

bilingual blog : blogue bilingue n. m. Blogue dont les textes sont écrits
dans deux langues différentes et présentés simultanément ou
successivement.

BINHEX : (BINary HEXadecimal). Méthode de conversion pour les fichiers
binaires en ASCII. Ceci est rendu nécessaire par le fait que le courrier
électronique ne sait transporter que des documents ASCII.

biometric attribute : attribut biométrique n. m. Caractéristique physique
mesurable ou trait comportemental personnel que l'on utilise pour
reconnaître l'identité d'un utilisateur ou pour vérifier l'identité
déclarée d'une personne enregistrée.

biometric authentification : authentification biométrique n. f.
Authentification basée sur les caractéristiques biologiques uniques de
l'utilisateur, c'est-à-dire sur ses attributs biométriques (empreintes
digitales, iris, forme de la main, etc.), afin de déterminer son identité
de manière irréfutable.

biometric data : donnée biométrique n. f. Information extraite d'un
échantillon biométrique, qui est utilisée pour construire un modèle de
référence ou pour la comparer à des modèles de référence existants.

biometric mouse : souris biométrique n. f. Souris munie d'un capteur
biométrique capable de reconnaître l'empreinte digitale de son
utilisateur, permettant ainsi de l'identifier et de restreindre
automatiquement l'accès au poste informatique, ou encore de sécuriser les
transactions et les échanges d'information sur Internet.

biometric sample : échantillon biométrique n. m. Donnée représentant une
caractéristique biométrique d'un utilisateur, qui est capturée par un
système biométrique.

biometrics : biométrie n. f. Analyse mathématique des caractéristiques
biologiques d'une personne, destinée à déterminer son identité de manière
irréfutable.

BION = Believe It Or Not

BIOYIOP = Blow It Out Your I/O Port.

B-ISDN = version à bande large du RNIS.

bit = binary digit. Information représentée par un symbole à 2 valeurs
généralement notées 0 et 1, associées à deux états d'un dispositif.

bit : forums de discussion redistribuant les discussions depuis les listes
de Bitnet Listerserv de courrier.

BITD = Beaten It To Death

bitmap : carte de bits. fichier graphique ou format image pour la
récupération de sources extérieures : Images stockées point par point.

BITNET : (Because It's Time NETwork). Un réseau de l'éducation américaine
indépendant d'Internet. Des passerelles Email ou IRC permettent les
échanges entre BitNet et Internet.

BK = Because

BKA = Better Known As

BKAM = Between Keyboard And Monitor (i.e., problem is with the user)

Black hole = lieu où finit un message électronique qui n' aboutit jamais à
son destinataire

black list : liste noire n. f. Liste personnelle contenant toutes les
adresses électroniques ou noms de domaine dont on ne veut recevoir aucun
message et qui seront automatiquement bloqués par un filtre antipourriel.

Blackbird : système Blackbird n. m. Système de développement et de
distribution en ligne d'applications dynamiques basé sur la technologie
OCX.

blade server : serveur lame n. m. Serveur de la taille d'une carte
d'extension PCI, intégrant processeur, mémoire vive, interface réseau et
disque dur, dont la compacité simplifie la gestion de l'espace et autorise
l'installation d'un grand nombre de serveurs.

Blaise = British library automates information service.

blind courtesy copy : copie conforme invisible n. f. Copie d'un message de
courrier électronique qui est adressée à un ou des destinataires sans que
le ou les destinataires du message lui-même connaissent l'existence de
cette copie et de son envoi.

bloc = noeud = unité textuelle, dans un hypertexte, généralement
inférieure à une page imprimée

bloc : unité élémentaire d'information sur les disques compacts = "secteur" +

block access, to : bloquer l'accès v. À l'aide d'outils informatiques,
empêcher une catégorie ciblée d'internautes (enfants, employés, clients,
etc.) d'accéder au contenu non autorisé de certains sites Web.

block cipher : cryptage par bloc.

block ciphering : chiffrement par blocs n. m. Chiffrement dans lequel un
ensemble de caractères du message en clair, constituant un bloc, est
remplacé par un groupe de caractères de taille égale ou plus importante,
appartenant à un ou plusieurs alphabets de chiffrement.

blocked domain list : liste des expéditeurs bloqués n. f. Liste d'adresses
électroniques ou de domaines, créée par l'utilisateur, regroupant les noms
des expéditeurs de messages jugés indésirables, qui dorénavant seront
supprimés automatiquement par le système ou déplacés vers un dossier autre
que la boîte de réception.

blocking software : logiciel de filtrage n. m. Logiciel destiné à empêcher
l'accès à certains sites Internet.

blog : weblog. Mot-valise anglais issu d'une contraction de web et log,
log désignant les journaux de bord de la marine et l'aviation américaine.
C'est un site web sur lequel une ou plusieurs personnes s'expriment
librement, sur la base d'une certaine périodicité.

blog, to : bloguer v. Publier un blogue et le mettre à jour régulièrement.

blog addict : blogodépendant n. m. Blogueur passionné par le blogue, qui a
un besoin compulsif de mettre à jour son blogue sur une base quotidienne
et de prendre connaissance des commentaires reçus.

blog addiction : blogodépendance n. f. Passion pour le blogue qui se
manifeste par un besoin compulsif de mettre à jour son blogue sur une base
quotidienne et de prendre connaissance des commentaires reçus.

blog host : hébergeur de blogues n. m. Entreprise offrant un service
spécialisé de création et d'hébergement de blogues, qui permet de disposer
d'un espace disque sur son serveur, afin de les diffuser sur Internet.

blog hoster : hébergeur de blogues n. m. Entreprise offrant un service
spécialisé de création et d'hébergement de blogues, qui permet de disposer
d'un espace disque sur son serveur, afin de les diffuser sur Internet.

blog photo : blogue photo n. m. Blogue dont le contenu est composé
essentiellement de photographies.

Blog Publishing Software : blogiciel. Logiciel servant à la publication
d'un blogue.

Blog Roll = blogoliste. Liste de liens hypertextes vers d'autres blogues,
présentée en colonne dans la page d'accueil d'un blogue, que le blogueur
choisit de référencer. La blogoliste, généralement située à droite ou à
gauche sur la page d'accueil d'un blogue, constitue en quelque sorte une
représentation des centres d'intérêt du blogueur et délimite souvent une
sous-communauté de blogueurs amis ou partenaires.

Blog Search Engine = moteur de recherche de blogues. Moteur de recherche,
parfois multilingue, permettant une recherche d'information par mots-clés
dans les blogues. On peut ainsi chercher les blogues qui traitent d'un
sujet précis

Blogable = Qui peut faire l'objet d'une publication dans un blogue.

Blogaddict = blogodépendant. Blogueur passionné par le blogue, qui a un
besoin compulsif de mettre à jour son blogue sur une base quotidienne et
de prendre connaissance des commentaires reçus.

Blogaddiction = blogodépendance. Passion pour le blogue qui se manifeste
par un besoin compulsif de mettre à jour son blogue sur une base
quotidienne et de prendre connaissance des commentaires reçus.

Blogcast File = balado. Fichier contenant une émission de radio Internet,
un billet audio ou une séquence vidéo, sélectionné par un abonné au fil
RSS ou mRSS correspondant, qui est téléchargé automatiquement, à l'aide
d'un logiciel agrégateur, sur l'ordinateur de celui-ci, et transféré sur
un baladeur numérique à disque dur pour une écoute ou un visionnement en
différé.

Blogcast, to = baladodiffuser. Diffuser des émissions de radio Internet,
des billets audio ou des séquences vidéo, grâce à l'utilisation de fils
RSS ou mRSS, et permettre, à l'aide de logiciels spécialisés, leur
téléchargement automatique sur l'ordinateur de l'abonné à ces fils et leur
transfert sur un baladeur numérique à disque dur pour une écoute ou un
visionnement en différé.

Blogcastable =baladodiffusable. Se dit d'un contenu numérique, qu'il soit
radiophonique, audio ou vidéo, qui peut être offert en baladodiffusion

Blogcaster = baladodiffuseur. Diffuseur d'émissions de radio Internet, de
billets audio ou de séquences vidéo, qui, grâce à l'utilisation de fils
RSS ou mRSS, permet, à l'aide de logiciels spécialisés, leur
téléchargement automatique sur l'ordinateur de l'abonné à ces fils et leur
transfert sur un baladeur numérique à disque dur pour une écoute ou un
visionnement en différé.

Blogcasting = baladodiffusion. Mode de diffusion d'émissions de radio
Internet, de billets audio ou de séquences vidéo, basé sur l'utilisation
de fils RSS ou mRSS, qui, à l'aide de logiciels spécialisés, permet leur
téléchargement automatique sur l'ordinateur de l'abonné à ces fils et leur
transfert sur un baladeur numérique à disque dur pour une écoute ou un
visionnement en différé. La baladodiffusion (podcasting) a été popularisée
par les blogues. Cette technique, toujours en évolution, permet surtout de
diffuser des fichiers audio, mais aussi des fichiers vidéo
(présélectionnés depuis un site Web ou créés par le blogueur) directement
sur le baladeur numérique MP3 ou multimédia d'un visiteur intéressé. Le
système permet de s'inscrire et de recevoir automatiquement chaque mise à
jour. Certains blogueurs peuvent ajouter cette fonction à leur blogue et
diffuser à l'occasion un billet audio, une entrevue ou encore une émission
de radio de leur cru, et même une capsule vidéo, à destination des
baladeurs numériques.

Blogesque = Qui a rapport au blogue.

Blogger = blogueur : Internaute qui publie un blogue et le met à jour
régulièrement.

Blogging = blogage. Activité consistant à publier un blogue et à le mettre
à jour régulièrement.

Bloggosphere = Ensemble des blogues présents sur le Web. La blogosphère,
c'est aussi la communauté des blogueurs, souvent reliés entre eux.

Bloghost = hébergeur de blogues. Entreprise offrant un service spécialisé
de création et d'hébergement de blogues, qui permet de disposer d'un
espace disque sur son serveur, afin de les diffuser sur Internet.

Blogophile = Internaute qui est amateur de blogues.

BMOC = Big Man On Campus

BMTIPG = Brilliant Minds Think In Parallel Gutters

BNF = Big Name Fan

BOC = But Of Course.

Body = corps. L'une des deux parties dont est constitué un document Web,
qui comprend l'ensemble des informations qui seront affichées par le
navigateur Web. Un document Web est toujours composé de deux parties :
l'en-tête et le corps. En langage HTML, le couple de marqueurs suivant est
utilisé pour créer le corps.

Body of the Message = corps de message. Partie d'un message électronique
qui renferme le texte rédigé pour le destinataire. L'autre partie d'un
message électronique est l'en-tête de message. On retrouve un corps de
message autant dans un article Usenet que dans un message de courrier
électronique.

BOF = Birds Of a Feather

BOFH = Bastard [system] Operator From Hell

BOHICA = Bend Over, Here It Comes Again!

BOL = Best Of Luck

Bookmark : carnet de bord permettant de noter les noeuds dont on pense
qu'ils pourraient mériter une deuxième lecture. = Signets, ou Favoris.
Référence à un site, à un document ou à une partie de document, qui est
mise en mémoire par l'internaute et qui lui permet de retrouver facilement
des données jugées intéressantes, lors d'une consultation ultérieure.

Bookmark, to = mettre en signet. Mettre en mémoire l'adresse Web d'un site
privilégié en l'ajoutant dans sa liste personnelle de signets, afin d'y
avoir accès rapidement lors d'une consultation ultérieure. L'adresse Web
du site privilégié est enregistrée automatiquement dans la liste de
signets.

Bookmark List = liste de signets. Liste regroupant les références à des
documents, des parties de document ou des sites que l'internaute juge
intéressants et auxquels il a attribué des signets afin d'y avoir accès
rapidement lors d'une consultation ultérieure

Bookmarking = mise en signet. Mise en mémoire de l'adresse Web d'un site
privilégié en l'ajoutant dans sa liste personnelle de signets, afin d'y
avoir accès rapidement lors d'une consultation ultérieure. L'internaute
peut ajouter à tout moment l'adresse Web (ou URL) de nouveaux sites jugés
intéressants dans sa liste privilégiée, puis les organiser à sa convenance
en créant des dossiers thématiques.

Boot : plus fréquemment, re-boot ou rebouter (?)pour redémarrer l'ordinateur.

Border Gateway Protocol = protocole BGP. Protocole de routage externe,
utilisé pour la connectivité entre systèmes autonomes, qui permet
d'échanger des informations entre des réseaux ayant des politiques de
routage différentes, et notamment d'assurer, par l'utilisation de vecteurs
de chemin, une protection contre les boucles de routage.
BOS = Big Orange Switch

BOT = Back On Topicrobot. Composante d'un moteur de recherche qui balaye
le Web ou d'autres ressources Internet, afin d'alimenter en données les
index du moteur de recherche, qui est ainsi en mesure de répondre aux
questions posées par les internautes.

Botnet = réseau de zombies. Grand réseau d'ordinateurs personnels,
transformés en zombies, qui sont loués par des pirates, à l'insu de leurs
propriétaires, pour envoyer massivement du pourriel ou pour lancer
anonymement des attaques par déni de service.

BOTE = Back Of The Envelope

BOTEC = Back Of The Envelope Calculation

boucle locale: derniere section du reseau telephonique.

Bounce e-mail = message retourné. Message électronique retourné à
l'expéditeur, indiquant que l'adresse du destinataire n'a pas été trouvée,
à la suite le plus souvent d'une erreur d'adressage ou d'un
dysfonctionnement du réseau. Habituellement, le message retourné est
généré automatiquement par le serveur.
Bourrage de Mot-Clé : la répétition des mots-clés et des phrases-clés dans
les Méta-tags ou ailleurs.

bouton : caractéristique graphique signalant que le lecteur aura accès à
une autre information en cliquant à cet endroit.

Box, in = boîte de réception. Boîte aux lettres électronique contenant
uniquement les messages reçus.

Bozo = individu gênant à bannirde la communauté Internet

BPI = Bit Per Inch (bit par pouce). Unité de densité.

Bps : abréviation de Bits Par Seconde. C'est ainsi que se mesure la bande
passante d'une ligne de communication.

Brand Spoofing = hameçonnage. Envoi massif d'un faux courriel, apparemment
authentique, utilisant l'identité d'une institution financière ou d'un
site commercial connu, dans lequel on demande aux destinataires, sous
différents prétextes, de mettre à jour leurs coordonnées bancaires ou
personnelles, en cliquant sur un lien menant vers un faux site Web, copie
conforme du site de l'institution ou de l'entreprise, où le pirate
récupère ces informations, dans le but de les utiliser pour détourner des
fonds à son avantage.


BRB = Be Right Back = à tout de suite.

Bread-crumb Trail = fil d'Ariane. Outil d'aide à la navigation constitué
d'une suite de liens hiérarchiques, chacun représentant une subdivision de
la carte du site, qui donne à l'internaute un aperçu du chemin parcouru et
lui permet de repérer facilement sa position dans l'arborescence du site
Web visité.


Breakpoint. En EAO : élément d'un système de surveillance qui contient une
base de règles associée à l'Unité d'Apprentissage en cours. Les règles de
breakpoint permettent un contrôle pédagogique; elles sont chargées
d'activer les modules d'EAO pour réagir à certaines interactions (et
décider par exemple une nouvelle orientation du cours).

Bridge Page = Page Passerelle.

Brick and Click = clic et mortier. Expression désignant une entreprise qui
existe à la fois dans Internet et dans le monde réel où elle dispose
d'installations matérielles.
Brick and Mortar : entreprise traditionnelle (faite de briques et de mortier)

Broadband Internet = bande passante large. accès à haut débit à Internet.
Ensemble des techniques qui peuvent être utilisées pour augmenter la
vitesse de transmission des données, dans les réseaux donnant accès à
Internet.

Brochure-Ware Site = site brochure. Site Web commercial simple, statique
et sans interactivité, qui ne correspond qu'à la version électronique des
brochures imprimées d'une entreprise, décrivant en ligne ses produits.
L'entreprise se contente simplement de publier ses brochures imprimées
dans son site Web. On les copie telles quelles directement sur le Web,
sans considérer les possibilités technologiques offertes par Internet.

Broken Link = lien brisé. Lien hypertexte dont la page référencée a
disparu. Les liens brisés se manifestent quand une page Web déjà consultée
est éliminée, quand un site Web change de nom ou lorsque l'adresse est mal
transcrite lors de sa validation. Ces liens défectueux apparaissent dans
les sites Web dont la mise à jour n'est pas assez fréquente.

Browse, to = naviguer. Utiliser Internet, l'explorer, y rechercher de
l'information, à partir d'un navigateur Web.

Browse Off-Line, to = naviguer hors ligne. Naviguer sans être connecté à
Internet, afin de visualiser ou de consulter hors ligne le contenu des
sites Web stockés sur le disque dur de l'ordinateur.

Browser : pogramme qui permet de lire des documents composites. Carte
générale. voir aussi : learning browser et topic browser. (terme français
= navigateur, fureteur).

Browser-Based Application = application par navigateur. Application
logicielle résidant sur un serveur Internet, à laquelle on accède par
l'intermédiaire d'un navigateur Web et qui s'exécute facilement à
l'intérieur de la fenêtre du navigateur. Les bons de commande interactifs
utilisés pour l'achat en ligne sont un exemple d'application par
navigateur.

Browser Box = décodeur Internet. Boîtier décodeur qui, associé à un
téléviseur ou à un magnétoscope et relié à une ligne téléphonique, permet
un accès limité au réseau Internet. Parmi les décodeurs Internet proposés
par les constructeurs, certains sont destinés aux entreprises (corporate
net box et office net box) alors que les autres (home net box) sont
destinés au marché domestique. Certains décodeurs sont très proches de la
console de jeu vidéo. Ces derniers peuvent porter l'appellation console
Internet.

Browser-Enabled Mobile Phone = téléphone mobile Internet. Téléphone mobile
permettant d'avoir accès, de manière limitée, à des informations contenues
dans Internet. Un téléphone mobile Internet dispose d'un logiciel de
navigation qui permet d'adapter, à la taille de l'écran, les informations
en provenance de sites Web, en faisant appel à des techniques de
simplification. Le protocole WAP est le plus connu des protocoles servant
au transfert des données entre le réseau Internet et un téléphone mobile.

Browsing. Se traduit (métaphoriquement et un peu abusivement) par
"navigation à la boussole", "navigation à la carte" (sur bases et aides à
la structuration), ou par "butiner". Signifie en anglais : parcourir (cf
lecture à vue d'un journal) ou feuilleter (des livres dans une
bibliothèque, ou une librairie), d'où acte de parcourir, ou partir à la
recherche d'informations dans un hypertexte ou flânerie.

Browsing Accelerator = accélérateur Web. Logiciel permettant d'accélérer
l'affichage d'un navigateur Web, par une gestion plus efficace de la
mémoire cache de l'ordinateur, c'est-à-dire grâce au préchargement
automatique de toutes les pages accessibles à partir des hyperliens de la
page affichée. Grâce à un accélérateur Web, l'affichage des pages Web est
de 3 à 10 fois plus rapide. Lorsque l'on consulte une page Web,
l'accélérateur charge en tâche de fond l'ensemble des liens de la page
pour permettre l'affichage instantané des pages suivantes. Il enregistre
et accélère l'accès aux sites que l'on visite fréquemment. Il analyse et
organise la mémoire cache pour rafraîchir régulièrement les sites que l'on
fréquente le plus souvent. Un accélérateur Web possède un système de
mémoire cache adaptable, permettant aux internautes de configurer celle-ci
en fonction de leurs besoins. Il permet ainsi de réduire considérablement
le temps d'attente lors de la navigation dans Internet, grâce à la
mémorisation des habitudes de navigation de l'internaute. Le filtrage des
bandeaux publicitaires (entendre ici le blocage systématique du chargement
des annonces) est un autre moyen utilisé par un accélérateur Web pour
augmenter la vitesse de chargement du navigateur.

Browsing Pane = volet de navigation. Zone de l'écran qui, dans un
navigateur, permet d'afficher la page Web demandée, et qui correspond à
une fenêtre de navigation dont la taille, modifiable, a été réduite par la
présence du volet d'exploration. Il ne faut pas confondre volet de
navigation et volet d'exploration. Ce dernier, que l'on peut sélectionner
dans le menu Affichage du navigateur, permet notamment d'afficher, à la
gauche de l'écran, les liens des pages Web résultant d'une recherche, la
liste des signets (sites préférés) ou l'historique (sites visités).

Browsing Session = session de navigation. Période de temps continue qui
s'écoule entre la connexion et la déconnexion au réseau Internet.

BRS = Big Red Switch

Bruit : tute perturbation de la transmission de l'information dans un
système de communication. Un bruit peut être un parasite aussi bien qu'une
information surajoutée.

BSC = communication binaire synchrone.

BSG = Broad Sweeping Generalization; Big Smiling Grin

BSOD = Blue Screen Of Death

BTA = But Then Again (in response to IOW)

BTAICBW = But Then Again I could Be Wrong

BTAIM = Be That As It May

BTDT = Been There, Done That

BTDTGTTS = Been There, Done That, Got The T-Shirt

BTOBD = Be There Or Be Dead

B to B (Business To Business), B2B : commerce électronique inter-entreprises

B to C (Business To Consumer), B2C : commerce électronique de grande
consommation

BTW = By The Way

BTW = By The Way. A shorthand appended to a comment written in an online
forum. See Also IMHO.

Buddy = ami. Dans un contexte de messagerie instantanée, correspondant
potentiel faisant partie de la liste de ceux qui sont en ligne sur
Internet en même temps que l'utilisateur. Chaque utilisateur rédige sa
liste d'amis.


Buddy List = liste de contacts. Liste des internautes connus de
l'utilisateur, qui sont en ligne en même temps que lui sur Internet et qui
sont disponibles pour une séance immédiate de clavardage. Certains
systèmes de messagerie instantanée proposent une classification dans les
listes de contacts : les amis (buddies), la famille (family) et les
collègues (co-workers).


Buffer : support qui confère forme et structure internes, qui détermine
les processus qui vont s'appliquer à elles, comme l'analyse, ou une
génération de réponses, etc.(en EAO).

Bug : erreur de programmation dans un logiciel. Trad. "bogue", voire
"beugue". En EIAO, connaissance procédurale erronée.

Bulk e-mail = polluriel. Message inutile, souvent provocateur et sans
rapport avec le sujet de discussion, qui est diffusé massivement, lors
d'un pollupostage, à de nombreux groupes de nouvelles ou forums, causant
ainsi une véritable pollution des réseaux. Ces messages non sollicités et
importuns, reçus par courrier électronique ou par le réseau Usenet, sont
constitués essentiellement de publicité.

Bullet = puce. Signe typographique pouvant être utilisé devant les
éléments d'une énumération pour les mettre en valeur. La puce peut prendre
différentes formes, parmi lesquelles le gros point rond ou carré est le
plus courant. Dans les documents HTML, on utilise une puce devant chacun
des éléments de liste appartenant à une liste non numérotée.

Bulleted List = liste non numérotée. Liste dans laquelle les éléments de
liste sont précédés d'un symbole graphique qui peut varier à la
visualisation selon le navigateur Web utilisé, mais qui est généralement
une puce.

Bulletin Board =babillard électronique. Service informatisé d'échange
d'information géré par un organisme ou une entreprise, auquel on accède
par modem, et qui permet aux utilisateurs d'afficher des messages et d'y
répondre, d'échanger des fichiers, de communiquer avec des groupes
thématiques et parfois de se connecter à Internet.

Bulletin Board System Operator = opérateur de système. Personne qui
s'occupe de la gestion d'un système multiutilisateur de communication en
ligne, ou d'un babillard électronique. L'opérateur de système peut
également jouer le rôle de modérateur dans les activités d'un forum.

Bundling : offre groupée.

Burn-out = effet d'usure. Effet se traduisant par le fait que plus un
bandeau publicitaire est vu par un même internaute, plus les chances qu'il
clique dessus sont faibles. C'est la raison pour laquelle les moteurs et
les répertoires de recherche assurent une rotation des bandeaux sur leur
page d'accueil.


Business angel : investisseur providentiel.

Business Exchange = échange d'affaires. Échange interentreprises en ligne,
souvent fait dans le contexte d'un forum, qui permet aux fournisseurs et
aux acheteurs de se rencontrer, de discuter de leurs besoins et d'établir
une relation d'affaires, créant ainsi une place de marché instantanée. Le
réseau Usenet est souvent utilisé pour permettre ces échanges d'affaires,
faisant ainsi des forums de discussion des sortes de places de marché
informelles. Dans la documentation consultée, ce type d'échanges est
parfois simplement associé aux places de marché électroniques qui sont des
lieux d'échanges virtuels, des plateformes qui permettent aux entreprises
d'organiser leurs échanges commerciaux sur Internet.

Business Logic = logique applicative. Ensemble des programmes qui assument
les tâches de réception et de traitement des transactions d'une
entreprise. Dans une architecture client/serveur, la logique applicative
est habituellement assumée par le serveur.

Business Place = place de marché collaborative. Place de marché
électronique se présentant comme un portail interentreprises qui favorise
l'échange d'information et la mise en commun des ressources, et qui
regroupe, en plus d'un espace de commerce électronique, de multiples
services de collaboration en ligne entre les différents intervenants
(employés, clients, partenaires, fournisseurs) d'une entreprise, allant du
développement des produits à la gestion de la chaîne d'approvisionnement.


Business Plan : plan d'affaires.

Business Portal = portail d'entreprise. Intranet qui donne au personnel
d'une entreprise et aux partenaires de cette entreprise accès, d'une part,
à l'ensemble des données et des informations qui appartiennent à
l'entreprise en question, que ces données soient structurées (ex. : bases
de données internes) ou non (ex. : documents de traitement de texte), et,
d'autre part, à une série de sites Web ou de portails verticaux qui se
rapportent à la sphère d'activités de l'entreprise.

Business-to-business Commerce Enabler = facilitateur de commerce
électronique. Société dont le rôle est de favoriser la mise en place et le
développement de stratégies d'affaires et de commerce électronique pour
les entreprises, grâce à l'intégration des nouvelles technologies. En
fait, ces sociétés aident les entreprises et les consommateurs à faire
efficacement la transition dans le monde du commerce électronique, en
proposant notamment des services, du contenu ou de la technologie
logicielle.

Business-to-business e-commerce = commerce électronique interentreprises.
Type de commerce électronique qui favorise, grâce au réseau Internet, aux
extranets ou aux réseaux privés virtuels, la vente de produits et services
entre les entreprises.

Business-to-business Exchange = échange interentreprises. Échange
commercial qui, dans le contexte du commerce interentreprises, permet aux
entreprises d'effectuer des transactions en ligne, notamment sur les
places de marché électroniques.


Buy By Internet, to = acheter en ligne. Faire des achats de produits et
services, à partir de son ordinateur, par l'intermédiaire du réseau
Internet.


BWQ = Buzz Word Quotient

BY = BusY

BYKT = But You Knew That

BYKTA = But You Knew That Already

BYOB = Bring Your Own Booze/Bottle

Byte : a set of bits that represent a single character. Usually there are
8 bits in a byte, sometimes more, depending on how the measurement is
being made. See Also Bit

Byte : octet.

Byte Code Verifier = vérificateur de pseudo-code. Dispositif de sécurité
qui vérifie la conformité des programmes Java avant qu'ils ne soient
transmis à la machine virtuelle. Tout programme Java doit d'abord passer
dans le vérificateur de pseudo-code avant que la machine virtuelle ne
l'interprète. Cette opération garantit l'intégrité des programmes Java,
mais retarde leur exécution de plusieurs secondes.


C

C/O = in Care Of (for sending mail)

C/P/S = City or Country / Profession / Status (married/single)

C to A (Consumer to Admistration), C2A : transaction du particulier à
l'administration.

C-SET = protocole C-SET. Protocole développé dans le but de sécuriser le paiement par carte bancaire sur Internet, en combinant les avantages du protocole SET et de la carte à puce

C-to-C = transactions C2C. Ensemble des transactions commerciales en ligne qui sont réalisées directement entre les consommateurs. Dans ce contexte, un consommateur pourra directement vendre en ligne un produit ou un service à un autre consommateur.

C-to-C Commerce = commerce électronique interconsommateurs. Commerce électronique dont les transactions en ligne sont réalisées directement entre deux consommateurs.

C-to-G transactions =citizen to government transactions. Ensemble des transactions commerciales en ligne qui sont spécifiquement réalisées entre un gouvernement et les citoyens.

C2B Commerce = commerce électronique de consommateur à entreprise. Type de commerce électronique où les transactions en ligne sont réalisées entre des consommateurs et une entreprise, qui permet aux particuliers de grouper leurs achats, afin d'accroître leur pouvoir de négociation face aux offreurs et de bénéficier de prix de gros. Le commerce électronique de consommateur à entreprise regroupe des commandes d'acheteurs désirant acheter chacun des petites quantités. Ce regroupement sert à négocier un prix d'achat chez le fabricant.

CA = réseau CA*net. Ancien réseau fédérateur Internet du Canada, consacré à la recherche et à l'éducation.

CA = autorité de certification. Organisme reconnu dont le rôle est de délivrer et de gérer des certificats numériques. Toute infrastructure à clé publique est fondée sur l'existence d'une autorité de certification. L'autorité de certification effectue habituellement une vérification sur la personne ou sur l'organisation qui fait une demande de certificat, afin de déterminer si celles-ci sont bien ce qu'elles prétendent être. Le certificat numérique permet de garantir, à une personne utilisant une clé publique, pour vérifier une signature, que cette clé appartient bien à qui elle est censée appartenir (non-usurpation d'identité).

CA*net 3 Network = réseau CA*net 3. Réseau fédérateur Internet expérimental du Canada, basé sur l'utilisation de la fibre optique et exploitant la technologie du multiplexage en longueur d'onde dense (DWDM). Dans ce réseau, les fibres optiques sont branchées directement dans le routeur, sans composant électronique intermédiaire entre le routeur et le faisceau de lumière, ce qui accélère le débit.


Câble: une des plus anciennes infrastructures de télécommunication.

Cable Internet = accès Internet par le câble. Mode d'accès à Internet qui consiste à faire transiter les informations du grand réseau, à travers les câbles d'un système de câblodistribution. Les informations sont acheminées, jusqu'à l'ordinateur, au moyen d'un modem câble, ou jusqu'au téléviseur, par le biais d'un décodeur spécialement conçu à cette fin. L'appellation « Cybercâble » est le nom d'un service d'accès à Internet par le câble, offert par un câblodistributeur français.

Cache Array Routing Protocol = protocole de routage CARP. Protocole permettant à des serveurs mandataires de communiquer entre eux au moyen d'un lien hiérarchique.

Cache Server = serveur cache. Serveur mandataire doté d'une mémoire de masse pouvant stocker et mettre à jour régulièrement les pages Web les plus consultées par un groupe d'internautes, raccourcissant ainsi le temps d'accès à ces pages consultables en différé, et réduisant le trafic sur le réseau.Les serveurs mandataires, d'abord créés pour des raisons de sécurité, ont évolué pour devenir également des serveurs caches. Un serveur cache est très utile, notamment pour un fournisseur d'accès à Internet, même quand il n'y a pas de coupe-feu.


CAD = Computer Aided Design

CADET = Can't Add, Doesn't Even Try.

Café = outil de développement Café. Outil de développement Java pour des environnements Macintosh et Windows, et caractérisé par l'approche graphique de ses modules et sa simplicité d'utilisation. L'outil de développement Café, conçu par Symantec, comprend, entre autres, un débogueur graphique, un gestionnaire graphique de projet, un éditeur de programmes, un guide d'utilisation et des exemples d'applets.

CAFE = accès commun pour chacun, cybercafé

CAI = Computer Assisted Instruction.

CAL = Computer Aided Learning. Aided est parfois remplacé pas Assisted.

CALL = Computer Aided Language Learning. Apprentissage des langues assisté
par ordinateur.

Call-out Box = boîte de légende. Encadré publicitaire qui, dans un site Web, est placé sous une illustration et contient un bref message destiné à attirer l'attention, et qui, lorsque l'on clique dessus, affiche une nouvelle page d'information apportant quelques précisions sur le sujet représenté. Dans Internet, la boîte de légende est parfois placée au-dessous d'une illustration représentant, par exemple, la page couverture d'un magazine dont on fait la promotion. En cliquant sur l'encadré, on obtient un supplément d'informations (un court texte explicatif comme pour une légende), notamment sur l'éditeur du magazine, son tirage, son format, sa fréquence de publication, son profil éditorial, etc.


CALM = Computer Aided Learning project in Mathematics (University of
Edinburgh).

CALS = Computer-Aided Acquisition and Logistics Support.

CAM = Computer Aided Manufacture.

Camera Node = noeud de caméra. Noeud VRML qui, dans un graphe de scène, définit la position et les propriétés de la caméra, laquelle correspond au point de vue de l'observateur et lui permet, en modifiant son emplacement, de se déplacer dans le monde virtuel. Ce noeud contient notamment les paramètres de position, d'orientation et de distance focale de la caméra virtuelle.

Canadian Network = Canadian Network for the Advancement of Research, Industry and Education. réseau CANARIE : Consortium sans but lucratif dirigé et géré par l'industrie, ayant pour objectif de coordonner les recherches reliées à l'aménagement de l'autoroute canadienne de l'information et de proposer des avenues de développement au gouvernement fédéral, au secteur privé et au milieu de la recherche.

Cancel Robot = robot d'annulation de message. Robot logiciel qui, dans les forums ou les listes de diffusion, permet, selon une série de critères, d'identifier les messages abusifs ou non pertinents et d'annuler automatiquement la distribution de ceux-ci. Les robots d'annulation sont généralement utilisés pour identifier et éliminer les messages non sollicités ou abusifs tels que les polluriels (spams) ou les pourriels (junk e-mail). Leur utilisation est dangereuse, car elle est susceptible de retirer des messages dont l'annulation n'est pas permise.

Candidate Search System = système de suivi des candidats. Système de gestion des données relatives au recrutement en ligne, dont le but est de faciliter le processus de recherche et de sélection de candidats, en permettant le jumelage efficace des candidats possibles et des postes pertinents.


CAO-DAO = Conception Assistée par Ordinateur - Dessin Assisté par Ordinateur.

Capacités Transverses : nn liées à un curriculum, à un programme précis (dans les domaines économiques où l'information est la matière première traitée et la source de valeurs ajoutées, le travailleur doit acquérir de nouvelles capacités relatives au traitement de l'information).

Cascading Style Sheet Positionning = positionnement CSS. En HTML dynamique, opération dérivée du modèle CSS qui permet à l'auteur d'un document HTML, de placer de façon précise un élément ou un objet sur la grille du document HTML. Le positionnement CSS permet d'appliquer les principes du copier-coller et du glisser-déposer aux objets d'un document HTML, ainsi qu'à y rendre possible le mouvement des objets en 3D.

Cascading Style Sheets = feuilles de style en cascade. Fichier texte qui contient une liste de marqueurs HTML ainsi que le formatage associé à chacun. Grâce aux feuilles de style en cascade, il est possible de définir avec exactitude la police, la taille, la couleur et la disposition des éléments d'une page Web les uns par rapport aux autres.

CASE = Computer Assisted System Engineering.

Case Dependent = sensible à la casse. Se dit de tout programme qui fait une distinction entre les lettres majuscules et les lettres minuscules, et qui ne traite donc pas de la même façon les données ou les commandes selon qu'elles sont entrées en majuscules ou en minuscules.

Case Independent = insensible à la casse. Se dit de tout programme qui ne fait pas de distinction entre les lettres majuscules et les lettres minuscules et qui traite donc de la même façon les données ou les commandes, qu'elles soient entrées en majuscules ou en minuscules.

CAT = Computer Aided Teaching, ou Training, ou Technology.

CAV = Constant Velocity. Vidéodisques permettant la sélection de séquences
et l'arrêt sur image.

CB = Call Back

CBT = Computer Base Training.

CC = Carbon Copy.

CC = Courtesy Copy = copie de courtoisie, copie d' un message électronique
envoyé à un tiers.

CCITT = Comité Consultatif International Téléphonique et Télégraphique.

CD-I = CD Interactif.

CD-Rom = Compact Disk Read Only Memory. Disque compact numérique pouvant
être lu par un ordinateur.

CD-Rom-XA (Compact Disc - Read Only Memory - eXtanded Architecture) :
mémoire morte sur disque compact, architecture avancée.

CCTLD = country code top-level domaindomaine national. Domaine de premier niveau correspondant à des codes de pays, représentés par des abréviations à deux caractères.

CD Extraction = extraction audio. Action d'extraire et de récupérer le contenu des plages musicales d'un CD audio et de le transformer en fichier WAV. La conversion d'une plage musicale de CD audio en fichier MP3 nécessite habituellement deux étapes : l'extraction audio et l'encodage MP3.

CD on Demand = CD-ROM à la demande. Disque CD-ROM reproduisant, en tout ou en partie, le contenu d'une base de données ou d'un site Web, selon les spécifications définies par le client.

CDF = format CDF. Format propriétaire de diffusion de chaînes Web, permettant à tout site Web de devenir un diffuseur.Pris en compte par certains diffuseurs de chaînes Web comme « Pointcast », « Back Web » et « Airmédia », ce format vise surtout à offrir un meilleur fonctionnement des divers types de chaînes Web avec le bureau actif de Microsoft.


CDU = Classification Décimale Universelle. Type de classification des ouvrages dans une bibliothèque.

CD-XA = CD Extended Architecture.

CE = Creative Editing

Cell Phone : téléphone mobile.

Centered Dot = puce. Signe typographique pouvant être utilisé devant les éléments d'une énumération pour les mettre en valeur. La puce peut prendre différentes formes, parmi lesquelles le gros point rond ou carré est le plus courant. Dans les documents HTML, on utilise une puce devant chacun des éléments de liste appartenant à une liste non numérotée.

Central Top-Level Server = serveur racine. Serveur DNS central dont le rôle consiste à permettre de retrouver les adresses IP des serveurs DNS qui gèrent les domaines de premier niveau. Le serveur racine, qui n'est pas un serveur unique, mais qui est dupliqué sur plusieurs serveurs à travers le monde, ne connaît que les serveurs associés aux domaines de premier niveau. Il existe actuellement treize serveurs racines répartis dans le monde entier, qui sont administrés et coordonnés par l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers). Ils remontent tous à un serveur principal qui contient toutes les données de correspondance entre les noms de domaine et les adresses IP du réseau Internet. Le serveur racine gère la conversion des noms de domaine alphanumériques en adresses numériques et permet d'acheminer les requêtes aux bons serveurs. Un domaine de premier niveau sert à désigner le type d'organisme (ex. : .com, .net, .org, .edu) ou le pays d'origine (ex. : .ca, .us, .uk).

Certificate Authority : an issuer of Security Certificates used in SSL connections. See Also Security Certificate, SSL.

Certificat éléctronique: Attestation délivré par un tiers qui permet de lier certaines données informatique à une personne dûment identifiée.Document électronique délivré par une autorité de certification, qui garantit l'authenticité des clés publiques contenues dans un annuaire. Un certificat numérique comprend l'identité du détenteur de la clé publique, la clé publique elle-même et la date d'expiration de la clé.

Certified Registar = registraire de nom de domaine. Organisme autorisé servant d'intermédiaire entre l'opérateur de domaine de tête et les détenteurs d'un nom de site Web, et qui se charge de l'enregistrement et de la modification des noms de sites dans les répertoires touchant les domaines de second niveau utilisés par ses client. Pour être agréé, un registraire de nom de domaine doit rencontrer les impératifs techniques et administratifs ainsi que les conditions physiques imposées par l'opérateur de domaine de tête, de qui il tient sa licence.

CFD = Call For Discussion

CGI = Common Gateway Interface. Programme lancé sur le serveur http après envoi par un lecteur d'un formulaire.Petit programme informatique, écrit en langage de script, qui permet de réaliser des pages dynamiques, d'interagir avec le serveur Web et de gérer notamment les données issues des formulaires que l'internaute envoie à partir d'une page Web. Les scripts CGI les plus courants sont associés au traitement des formulaires, à l'ajout de compteurs de visiteurs dans les pages Web, à l'affichage dynamique de la date et de l'heure, ou encore à la création d'un catalogue en ligne.

CGI : Common Gateway Interface - interface standard entre le serveur web
et d'autres programmes fonctionnant sur la même machine.

Cgi Program = Programme Cgi

CGI Standard = standard CGI. Standard définissant les règles qui permettent à un programme informatique d'interagir avec un serveur Web. Le standard CGI permet d'appeler des traitements existant sur le serveur ou d'en générer de nouveaux

Chain e-mail = chaîne de courriels. Courriel envoyé à plusieurs destinataires, dans lequel on demande à chaque destinataire de retransmettre à son tour une copie du message à un grand nombre de personnes, de telle manière que sa propagation s'accroisse de manière exponentielle.

Challenge Handshake Authentification Protocol = protocole CHAP. Protocole d'authentification sécurisée utilisant un système de défi-réponse, dans lequel le serveur envoie au client, lors de la demande d'accès, une clé destinée à chiffrer le nom d'utilisateur et le mot de passe. Le protocole CHAP fait appel au mode défi-réponse. Le serveur envoie une requête contenant son nom, et le client doit s'identifier et authentifier son identité en lui renvoyant une réponse contenant son propre nom et une valeur calculée à partir du mot de passe correspondant. Cette information doit être communiquée par le fournisseur d'accès à Internet. Ce processus défi-réponse peut être répété à n'importe quel moment durant la communication. La protection contre les attaques par réinsertion est assurée par l'utilisation d'un identificateur modifié constamment et par une valeur de défi variable. Le protocole CHAP est plus sécuritaire que le protocole PAP puisque le mot de passe n'est jamais envoyé en clair sur la ligne téléphonique. Le serveur d'authentification envoie un identifiant au hasard (le défi) que le client va crypter avec son mot de passe avant de le renvoyer à ce premier (la réponse).

Channel = canal IRC. Canal utilisé dans le service de bavardage IRC, chacun des participants utilise un pseudonyme.

Channel = chaîne Web. Source d'information thématique régulièrement mise à jour et diffusée par Internet, à laquelle on s'abonne et qui transmet en continu des messages sur le poste du client par l'intermédiaire du navigateur. Les chaînes Web sont des structures de fichiers hiérarchisés se présentant comme des pages Web qui se réactualisent automatiquement, selon les spécifications de l'éditeur. Netcaster de Netscape et Castanet de Marimba sont des exemples de distributeurs de chaînes Web.

Channel Op = opérateur de canal IRC. Internaute qui crée et contrôle un canal de bavardage IRC. L'opérateur de canal IRC jouit de plusieurs prérogatives. Il a le pouvoir, entre autres, de modifier la description du canal qu'il a créé, d'en exclure un utilisateur, de rendre le canal secret ou encore d'imposer l'utilisation d'un mot de passe. Lors des échanges, le pseudonyme de l'opérateur de canal IRC est toujours précédé du signe « @ ».

Channel Server = serveur de pousser. Dans le modèle du pousser, serveur destiné à transmettre des informations présélectionnées, vers l'ordinateur de l'internaute doté du logiciel client approprié.

Channels, Channel Listings = Liste des Canaux.

Character-Based Browser = navigateur textuel. Navigateur Web qui n'a pas été conçu pour permettre l'affichage d'éléments graphiques à l'écran.

Character Entity = code alphabétique HTML. Commande HTML qui permet l'utilisation de caractères réservés ou de caractères typographiques qui n'appartiennent pas au jeu de caractères ASCII standard, codé sur 7 bits, en les remplaçant par un code alphabétique défini.

Character Reference = code numérique HTML. Commande HTML qui permet l'utilisation de caractères réservés ou de caractères typographiques qui n'appartiennent pas au jeu de caractères ASCII standard, codé sur 7 bits, en les remplaçant par une suite numérique définie, basée sur les codes décimaux du jeu de caractères ISO Latin-1.

Chat: causette,n.f; site de discussion.

Chat, to = clavarder. Converser en mode texte, de façon interactive et en temps réel avec d'autres internautes du monde entier, par clavier interposé.

Chat Client = logiciel de clavardage. Logiciel qui, une fois installé sur le poste client, donne accès à un réseau de serveurs permettant aux internautes de communiquer entre eux au moyen d'un service de clavardage. Un logiciel de clavardage est généralement un client IRC.

Chat Client = client IRC. Logiciel qui, une fois installé sur le poste client, donne accès à un réseau mondial de serveurs permettant à l'internaute de communiquer avec d'autres internautes, au moyen du service de bavardage IRC.

Chat Forum = forum de clavardage. Communauté virtuelle constituée d'internautes qui participent à une conversation écrite, interactive et en temps réel, par clavier interposé. Un forum de clavardage peut réunir des internautes provenant du monde entier, qui voient leurs commentaires affichés simultanément sur l'écran de tous les participants.

Chat Room = bavardoir. Lieu de rencontre virtuel, accessible à partir d'un site de bavardage, que l'internaute peut choisir, selon le sujet proposé ou l'intérêt du moment, afin de converser en temps réel et par clavier interposé, avec un nombre relativement restreint de participants. On peut, à l'aide d'un pseudonyme, fréquenter un bavardoir en utilisant le Web ou le service de bavardage IRC (avec logiciel). Lorsque les internautes se réunissent dans un bavardoir du service de bavardage IRC, on parle alors de canal IRC.

Chat Server = serveur de clavardage. Serveur Web accessible à un internaute possédant le logiciel client approprié et lui permettant de se joindre à un bavardoir. Un serveur de clavardage est le plus souvent un serveur IRC.

Chat-Server Technology = technologie IRC. Technologie développée sur le modèle client-serveur, permettant à tout utilisateur connecté à Internet de participer, en temps réel, à des forums de discussion, par clavier interposé. La technologie IRC exige que l'utilisateur installe un logiciel client sur son ordinateur, ce qui lui permet d'accéder à des réseaux de serveurs offrant le service IRC.

Chat Service = service de clavardage. Ressource Internet permettant à des internautes du monde entier d'avoir une conversation écrite, interactive et en temps réel, par clavier interposé. Il existe deux types principaux de services de clavardage : ceux qui nécessitent le téléchargement d'un logiciel client (ex. : IRC, ICQ, PowWow) et ceux auxquels on accède directement dans un site Web. Dans un service de clavardage, les commentaires tapés par un internaute se joignant à un bavardoir s'affichent en même temps sur l'écran de tous les autres participants.

Chat Session = session de clavardage. Période de temps continue qui s'écoule entre la connexion et la déconnexion à Internet--on parle d'ouverture de session et de fin de session--au cours de laquelle un internaute s'entretient en temps réel avec d'autres internautes, par l'intermédiaire d'un service de clavardage.

Chat Site = site de clavardage. Site Web consacré à un service de clavardage, qui donne aux internautes la possibilité de se joindre à des bavardoirs permanents.

Chat User = clavardeur. Internaute conversant en mode texte, de façon interactive et en temps réel avec d'autres internautes du monde entier, par clavier interposé.

Chattish = clavardesque. Qui a rapport au clavardage.

Chemical Markup Language = langage CML. Langage dérivé du SGML et basé sur le HTML, qui permet d'éditer par Internet des documents contenant des informations moléculaires. Le langage CML a été développé pour décrire des éléments chimiques. Il permet de gérer des documents comprenant des informations relatives à des séquences moléculaires, des molécules inorganiques ou de la chimie quantique.

Cheval de Troie programme informatique comprenant, en plus de ses fonctions officielles et connues, d'autres fonctions, inconnues de l'utilisateur, qui consulte à son insu les données inscrites dans les programmes de son ordinateur.

Chip: puce, n.f.; microprocesseur, n.m.

Chip Card Reader = lecteur de cartes à puce. Lecteur de cartes bancaires, directement relié au clavier de l'ordinateur, servant à l'authentification du cyberconsommateur et du cybercommerçant lors d'une transaction commerciale, permettant ainsi d'effectuer de façon sécuritaire des paiements en ligne.

CHOWUR = see (C) HOW yoU aRe

Chrome = gadgets et fioritures ajoutées à un programme pour l' embellir

chunk : unité d'information discrète définie lors de la "découpe" de
l'information (pour un hypertexte).

chunking : intégration de noeuds ( hypertexte).

CHUR = see (C) How yoU aRe

CIAO = as in goodbye (said 'Chow')

CIC = Christ, I'm Confused.

CIM = logiciel de connexion à Compuserve.

CIO = Cut It Out.

Cipher, to = chiffrer. Transformer une information en un cryptogramme, de manière à la rendre inintelligible à toute personne non autorisée et à en assurer ainsi la confidentialité.

Ciphering = chiffrement. Opération par laquelle est substitué, à un texte en clair, un texte inintelligible, inexploitable pour quiconque ne possède pas la clé permettant de le ramener à sa forme initiale. Le chiffrement permet d'assurer la confidentialité des données.

Ciphertext = cryptogramme. Message rendu inintelligible grâce au chiffrement, qui ne peut être compris et utilisé que par les seules personnes en possession de la clé permettant de le déchiffrer.

CIS = Compuserve Information System (tm).

CIS = customer interaction system. application de guichet. Logiciel d'application conçu pour des transactions commerciales qui impliquent un contact direct avec le client (ex. : logiciel de caisse enregistreuse, logiciel de terminal d'agence) ou pour une utilisation par le client lui-même (ex. : logiciel de terminal de banque).

CIX = centre de l' Internet commercial (consortium d' organismes qui font
une utilisation commerciale d' Internet).

CLAB = Crying Like A Baby.

Class Browser = navigateur de classes. En programmation orientée objet, élément d'un outil de développement qui présente, sous forme graphique, l'ensemble des classes et des méthodes disponibles dans un environnement donné. Le navigateur de classes permet d'explorer et de visualiser les spécifications des classes ainsi que l'état des variables du document. Il facilite ainsi la compréhension et la gestion des classes Java pour la création d'applets.

Clear GIF = pixel invisible. Image GIF invisible, de la taille d'un pixel, insérée dans une page Web ou un courriel en HTML, qui s'active lors du téléchargement de la page, lance une requête au serveur qui collectera des informations sur l'internaute à son insu, lesquelles seront transmises à un serveur distant pour exploitation ultérieure, notamment par des agences de marketing.

Click ( to) : clic, n.m; cliquer, v.

Click and Brick = clic et mortier. Expression désignant une entreprise qui existe à la fois dans Internet et dans le monde réel où elle dispose d'installations matérielles.

Click and mortar : Entreprise traditionelle utilisant Internet ( associant
les clics et le mortier ).

Click for Giving = clic humanitaire. Clic effectué par l'internaute sur un bouton ou un bandeau publicitaire, pour lequel l'annonceur verse un don à une association humanitaire, à partir des revenus publicitaires ainsi générés par le site Web.

Click Payment = paiement au clic. Mode de paiement pour un achat d'espace publicitaire dans un site Web, dont le montant est établi uniquement en fonction du nombre de fois où un internaute a cliqué sur le bandeau publicitaire de l'annonceur.

Click Rate = taux de clics. Rapport, exprimé en pourcentage, entre le nombre de clics publicitaires constatés et le nombre d'impressions ou pages vues constatées. Les taux de clics mesurent le nombre d'internautes se connectant sur un site Web à partir d'un bandeau publicitaire. Ils sont une bonne indication de l'efficacité d'une publicité en ligne.

Click-Stream = parcours. Séquence des requêtes ou des clics effectués par un internaute lors de la visite d'un site Web. L'information sur le parcours de l'internaute permet aux propriétaires de sites Web de mieux comprendre comment les visiteurs utilisent leurs sites et quelles sont les pages les plus fréquentées. Elle peut aussi aider les publicitaires à mieux comprendre comment les utilisateurs atteignent les pages de leurs clients, quelles sont les pages qu'ils ont vues et comment ils vont s'y prendre pour commander un produit.


Click through = clic publicitaire. Clic effectué sur un élément publicitaire (bandeau, bouton, etc.) affiché dans une page Web, conduisant l'internaute visiteur directement dans le site de l'annonceur.

Click-Wrap Agreement = contrat d'achat au clic. Contrat associé au commerce en ligne, notamment à l'achat de logiciels par Internet ou à leur téléchargement, qui se distingue par le fait que le cyberconsommateur indique son accord avec les termes du contrat d'achat en cliquant sur un bouton (I agree, I accept ou j'accepte, en français).

Clickable = cliquable. Se dit de divers éléments affichés à l'écran (images, mots, icônes, boutons, etc.) sur lesquels on peut cliquer.

Clickable Ad Banner = bandeau cliquable. Bandeau publicitaire contenant un hyperlien, qui permet à l'internaute visiteur, en cliquant sur celui-ci, de se rendre directement sur le site Web de l'annonceur.

Clickable Image = image cliquable. Image incluse comportant plusieurs zones sensibles servant d'ancres à des liens hypertextes différents.


Client : programme qui est utilisé pour contacter un serveur. On parle
alors de modèle client/serveur. L'avantage du modèle est que le client
sait faire un certain nombre de tâches et ne soumet au serveur que les
informations nécessaires. D'autre part un serveur peut forunir des clients
sur PC Machintox ou machine Unix.

Client : ordinateur, un programme ou un processus qui demande des
informations à partir d'un ordinateur, d'un programme ou d'un processus
différent. Les navigateurs sont des programmes-clients. Les robots des
Moteurs de Recherche sont des clients (ou peut-être on leur dit de se
comporter comme tel!).

Client/serveur: un serveur ou hote est un ordinateur dont certaines
ressources matérielles ou logicielles ( imprimante, modem, fichiers ou
bases de données) sont partagées par les utilisateurs de micro-ordinateurs
reliés au meme réseau.

Client PC = PC client. Ordinateur personnel bénéficiant, avec d'autres ordinateurs personnels clients, d'une connexion à Internet partagée, par l'entremise d'un PC serveur. Le PC serveur est un ordinateur personnel transformé en serveur.

Client Program = logiciel client. Application permettant à un utilisateur d'exploiter les capacités de son micro-ordinateur dans un modèle client-serveur.

Client/Server Architecture = architecture client-serveur. Ensemble des spécifications d'un système informatique qui le rendent apte à fonctionner selon le modèle client-serveur.

Client/Server Environment = environnement client-serveur. Environnement informatique qui permet aux utilisateurs d'un réseau d'avoir accès à l'ensemble des données et des applications d'un système d'information fonctionnant selon le modèle client-serveur.

Client-Side = côté client. Qui se produit ou s'exécute sur l'ordinateur client dans un modèle client-serveur, c'est-à-dire sur l'ordinateur à partir duquel l'utilisateur fait sa demande. Dans le contexte d'Internet, le client est une composante du modèle client-serveur à partir de laquelle l'utilisateur lance une application qui sera traitée en partie dans une autre composante du réseau informatique, le serveur.

Client-Side Image Map = image cliquable côté client.Image cliquable qui se distingue par le fait que l'information sur les liens hypertextes qu'elle contient est stockée dans le navigateur Web et non pas dans le serveur, ce qui permet de ne pas avoir à solliciter ce dernier pour l'interprétation de la demande d'activation d'un lien.

Clink = lien contextuel. Lien publicitaire textuel, ciblé en fonction de la thématique de chaque page d'un site de contenu, qui apparaît en réponse à une requête effectuée par l'internaute. Situés en haut de page, dans un espace commercial clairement identifié par les utilisateurs, les liens contextuels s'affichent pour toute requête ou mot-clé déterminé par l'annonceur.


Cliquez à travers : cliquer sur un lien dans un Moteur de Recherche et de
sortir de la page pour visiter un autre site. C'est un moyen important
pour recevoir des visiteurs sur son site à partir des Moteurs de
Recherche. Etre bien placé dans un Moteur de Recherche ne sert à rien si
personne ne clique sur le lien qui mène à votre site. Le secret est
d'avoir un titre bien explicatif et une description précise et
intéressante.

CLOAKA = Canonical List Of All Known Acronyms

Cloaking = Dissimulation

Cluster. Noeuds d'un hypertexte organisés en groupe.

Cluster of Information = grappe d'information. Regroupement d'informations reliées à une thématique particulière ou à un événement de la vie, renfermant généralement des renseignements utiles ou des conseils pratiques, qui est destiné à faciliter la recherche.Il ne faut pas confondre les grappes de services avec les grappes d'information, car les grappes de services regroupent des services offerts en ligne, alors que les grappes d'information regroupent des renseignements portant sur des services qui ne sont pas forcément offerts en ligne. De plus, les grappes de services visent à simplifier la relation entre le citoyen et l'État en réduisant le nombre de démarches requises pour obtenir ces services, alors que les grappes d'information visent, notamment, à informer sur l'existence de services et sur leurs modalités d'accès.

Cluster of Services = grappe de services. Regroupement de services intégrés, ayant un lien naturel, que l'on peut obtenir en ligne et en une seule opération, à partir d'un portail, qui est mis en place afin de simplifier les démarches des citoyens et de rendre plus directe la prestation des services.

Clustering = Regroupement

Clusters : grappes. L'analyse des cooccurrences de mots-clés dégage des
grappes qui dénotent un plus grand degré de proximité des mots-clés entre
eux et des documents ou éléments que les mots-clés indexent.

CMI = Computer Managed Instruction.

CMIIW = Correct Me If I'm Wrong = corrigez-moi si je me trompe

CMS = content management systemsystème de gestion de contenu. Système intégré et multiplate-forme permettant aux entreprises et aux organisations de gérer rapidement et facilement le contenu dynamique et rédactionnel d'un site Web. Les systèmes de gestion de contenu sont des solutions flexibles et dynamiques qui permettent aux sociétés une actualisation facile des sites Web, c'est-à-dire de corriger et d'ajouter des textes, des photos et des fonctions multimédias sur leur site, sans avoir besoin d'aide extérieure.

CNIDR = Clearing house for Networked Information Discovery and Retrieval.

CNIL = Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés.

CO = COnference

Coach : tuteur

Coaching : guidage, entraînement.

COB = Close Of Business.

Co-Blogging = coblogage. Blogage fait en collaboration avec un ou plusieurs blogueurs

Cobweb Page = site fantôme. Site Web abandonné et inactif, encore visible, mais dont le contenu, complètement désuet, n'est plus mis à jour depuis longtemps. Changer ou actualiser le contenu de son site Web et faire régulièrement sa mise à jour sont devenus nécessaires si l'on veut attirer les internautes visiteurs et leur donner l'envie de revenir.
.
COD = Cash On Delivery (when receiving mail)

Codage : ensemble de symboles et de règles d'association servant à
représenter des informations

Code-Breaking = décryptage. Transformation d'un cryptogramme en texte lisible, par l'utilisation d'un algorithme cryptographique et d'une clé. Même si c'est généralement le cas, la cryptanalyse d'un cryptogramme n'implique pas obligatoirement la découverte de la clé. Ensemble des méthodes et procédés de décryptage visant à rétablir en clair un cryptogramme, sans connaissance préalable de la clé de chiffrement; la cryptanalyse étudie la sécurité des procédés de chiffrement utilisés en cryptographie. On l'utilise alors pour mettre à l'épreuve des fonctions cryptographiques existantes, de manière à démontrer leur efficacité.

Collablog = blogue collectif. Blogue qui est écrit par plusieurs auteurs.

Collaborative = collaboratif. Se dit de ce qui, dans un environnement informatisé ou en ligne, vise à favoriser la collaboration entre pairs, en permettant d'échanger et de partager des compétences pour mieux réussir un projet commun.

Collaborative e-hub = place de marché collaborative. Place de marché électronique se présentant comme un portail interentreprises qui favorise l'échange d'information et la mise en commun des ressources, et qui regroupe, en plus d'un espace de commerce électronique, de multiples services de collaboration en ligne entre les différents intervenants (employés, clients, partenaires, fournisseurs) d'une entreprise, allant du développement des produits à la gestion de la chaîne d'approvisionnement.

Collaborative Online Selling = vente en ligne assistée. Type de vente qui, en commerce électronique, vise à combiner les possibilités qu'offre le Web avec les avantages de l'interaction de la vente directe par téléphone.

Colaboratory = collaboratoire. Laboratoire scientifique virtuel permettant aux chercheurs, grâce à l'utilisation des nouvelles technologies, telles que la réalité virtuelle et Internet, d'effectuer leurs travaux de recherche en collaboration, à distance et en temps réel, sans être soumis à des contraintes d'ordre géographique. Les collaboratoires permettent aux chercheurs du monde entier de travailler ensemble à des projets communs


Collecticiel : groupware. Logiciel collectif

Co-Locate, to = colocaliser. Partager l'hébergement d'un serveur ou de tout autre équipement dans les locaux d'un fournisseur de services Internet ou d'un centre de données Internet.

Co-Located = colocalisé. Se dit d'un serveur ou de tout autre équipement dont l'hébergement est partagé dans les locaux d'un fournisseur de services Internet ou d'un centre de données Internet.

Co-location : Most often used to refer to having a server that belongs to
one person or group physically located on an Internet-connected network
that belongs to another person or group. Usually this is done because the
server owner wants their machine to be on a high-speed Internet connection
and/or they do not want the security risks of having the server on thier
own network. See Also Internet, Server.

Comma-Separated Value File = fichier CSV. Fichier texte au format CSV contenant des éléments d'un tableur ou d'une base de données, dont les champs sont séparés par des virgules et qui est utilisé pour importer des données. Un fichier CSV peut être créé avec n'importe quel éditeur de texte.

Comment = commentaire VRML. Note descriptive ou explicative qui, dans un fichier VRML, contient des informations sur l'objet créé, mais qui n'affecte aucunement l'apparence de la scène. Il s'agit d'une sorte d'aide-mémoire, utile surtout pour la personne qui crée le fichier.

Comment = commentaire. Fonctionnalité proposée dans un blogue pour permettre aux lecteurs de commenter les billets ou les articles. Les lecteurs de blogues peuvent ainsi donner leur opinion, répondre à une question, faire une suggestion ou encore enrichir le billet du blogueur. Le blogueur peut aussi utiliser les commentaires pour répondre aux lecteurs. Généralement, le nombre de commentaires est indiqué à la fin de chaque billet ou article publié.

Commentaires : les balises HTML <!-- et --> sont utilisées pour cacher du
texte au navigateur et commenter votre travail afin de mieux vous y
retrouver. Certains moteurs ignorent le texte entre ces balises mais
d'autres indexent le texte comme si les balises commentaires n'étaient pas
là ! Les balises commentaires sont souvent utilisées pour cacher du code
javascript qui n'est pas supporté par certains navigateurs. Des fois, ces
balises sont utilisées pour fournir des mots clés à certains moteurs de
recherche (principalement chez Excite).

Commerce electronique: il convient de le limiter aux echanges impliquant
au moins un professionnel du commerce.

Commerce eXtensible Markup Language = langage CXML. Langage basé sur le XML, conçu pour faciliter et harmoniser les échanges entre le contenu des catalogues en ligne et les données relatives aux transactions commerciales effectuées par Internet

Commercial Server = serveur commercial. Serveur abritant un logiciel de commerce électronique permettant de créer une boutique virtuelle et de gérer les commandes et les produits offerts en ligne. Le serveur commercial génère dynamiquement le contenu du site Web en fonction des bases de données de produits et des modèles de pages HTML.

Commercial Site = site commercial. Site Web permettant aux internautes et aux cybermarchands de faire du commerce électronique.

Commercial Software = logiciel de commerce électronique. Logiciel qui permet de créer une boutique virtuelle et de gérer les commandes et les produits offerts en ligne.

Commercial at = a commercial. Symbole formé de la lettre a aux trois quarts encerclée, et qui sert de séparateur dans une adresse de courrier électronique entre le nom de l'ordinateur hôte Internet et celui de l'internaute. Dans le contexte d'Internet, le a commercial est universellement associé au courrier électronique.

Commercial Internet = Internet marchand. Partie du réseau Internet constituée par l'ensemble des sites Web marchands, où l'on fait du commerce électronique.

Commercial Online Service = service en ligne. Service commercial privé, accessible uniquement sur abonnement, qui permet, à partir d'un ordinateur équipé d'un modem, d'avoir accès à différents services télématiques. Les services en ligne les plus couramment offerts sont : le courrier électronique, le commerce électronique, les jeux, le clavardage (chat), les bases de données, les actualités, la banque à domicile, le téléchargement de logiciels, etc. Les services en ligne proposent généralement un accès partiel à Internet. Ils se distinguent d'Internet par une meilleure structuration de l'information, qui est adaptée au public visé.

Commercial Shopping Agent = robot magasineur. Robot logiciel de type agent intelligent, dont la fonction consiste à parcourir le Web, à la place du cyberconsommateur, à la recherche de sites commerciaux offrant le produit désiré au meilleur prix. Le robot magasineur prend notre demande, rôde à travers le Web à la recherche des sites marchands qui ont le produit désiré au prix le plus bas, ramène les résultats et les présente sous forme de tableau comparatif.

Commit = validation. Action demandée par un programme d'application, consistant à terminer normalement une transaction en la validant.

Common Gateway Interface Script = script CGI. Petit programme informatique, écrit en langage de script, qui permet de réaliser des pages dynamiques, d'interagir avec le serveur Web et de gérer notamment les données issues des formulaires que l'internaute envoie à partir d'une page Web. Un script CGI est un programme permettant au serveur de communiquer avec les internautes, notamment quand ceux-ci entrent de l'information dans un formulaire en ligne. Le script CGI interprète alors l'information, la communique au programme de base de données sur le serveur et ensuite retransmet la réponse du serveur au navigateur Web.

Common Gateway Interface Standard = standard CGI. Standard définissant les règles qui permettent à un programme informatique d'interagir avec un serveur Web. Le standard CGI permet d'appeler des traitements existant sur le serveur ou d'en générer de nouveaux.

Common Object Request Broker Architecture = standard Corba. Standard définissant l'architecture que doivent adopter les systèmes d'exploitation et les applications pour rendre possible la communication entre des objets provenant d'environnements différents. Le standard Corba n'est pas une norme au sens strict du terme, car ses spécifications n'ont pas été entérinées par un organisme officiel de normalisation. On le considère comme une norme de facto (ou norme de fait), car il a été défini et adopté de façon consensuelle par un ensemble d'entreprises regroupées sous le nom de Object Management Group ou OMG. L'application du standard Corba permet de recréer, dans Internet, l'architecture client-serveur distribuée. Le mécanisme autorisant les objets à échanger des messages et à s'activer mutuellement est appelé gestionnaire d'objets distribués ou ORB (Object Request Broker).

Common Open Policy Server Protocol = protocole COPS. Protocole de gestion de réseau IP qui propose un modèle d'échange de règles entre des équipements de réseau, lesquelles sont destinées à assurer une meilleure gestion des trafics et à améliorer la qualité de service. Le modèle proposé est basé sur une architecture client/serveur. Un serveur transmet des règles de gestion des trafics à des appareils clients, généralement des routeurs, des commutateurs ou des pare-feu, qui sont chargés de leur mise en application.

Communauté virtuelle: groupe d'individus, ayant un commun le même interêt
communiquant par ecrans interposés.

communication privée: protection des télécommunications, qui recouvrent
toute transmission, émission ou réception d'informations de toute
nature(signes, sons, images, ecrits, etc..)

Community Building = communautique. Ensemble des nouvelles technologies de l'information et de la communication, comme Internet, permettant la création et le développement de communautés virtuelles.

Commutation : technique permettant le transport de données grâce a leur
aiguillage à travers un réseau de communication.

Comp. : forums de discussion sur des sujets relatifs à l'informatique.

Compact disc : disque compact (CD), n.m.

Component Model = modèle de composant logiciel. Modèle de programmation orientée objet constitué d'un ensemble d'interfaces de programmation API, qui permettent de définir des composants logiciels indépendants, susceptibles d'être combinés dynamiquement pour créer des applications.

Compression: traitement d'un fichier permettant d'en condenser les données
numériques afin de faciliter leur transmission.

Computer Addiction = cyberdépendance. État de dépendance résultant de l'utilisation répétée de l'ordinateur ou d'Internet, qui se caractérise par le besoin de continuer ou d'augmenter le temps d'utilisation du système informatique.

Computer Art = infographie, n .f.

Computer-based Messaging = messagerie électronique. Service de transmission de messages géré par ordinateur, fournissant aux utilisateurs autorisés les fonctions de saisie, de distribution et de consultation de messages.

Computer Elite = cyberélite. Surnom donné à l'élite du monde informatique, regroupant les intellectuels, spécialistes des nouvelles technologies, qui ont participé à la révolution numérique.

Computer Site = site informatique. Emplacement affecté à l'implantation d'un système informatique.

Confident Site = site de confiance. Site Web identifié par un internaute et pour lequel les contraintes de sécurité émanant du navigateur qu'il utilise sont désactivées lors de la navigation.

Confirm Delivery = accusé de réception. Message informant l'expéditeur que son message de courrier électronique est arrivé dans la boîte aux lettres du destinataire.

Confirmed Opt-in-list = liste d'inclusion confirmée. Liste d'inclusion à laquelle l'adresse de l'internaute nouvellement inscrit est ajoutée, mais seulement après l'envoi à cette adresse d'un courriel de confirmation auquel celui-ci répond en cliquant sur un lien pour confirmer son adhésion initiale à cette liste. La liste d'inclusion (opt-in list en anglais) est une pratique visant à envoyer des courriels commerciaux uniquement aux internautes ayant donné leur accord. Le but de la liste d'inclusion confirmée est d'éviter des inscriptions faites par des tiers. Celle-ci permet d'avertir les personnes qui se sont abonnées à la liste et leur donne la possibilité de se désabonner s'il y avait eu une erreur.

Cobbection Login = nom d'utilisateur. Identifiant prenant la forme d'un code alphanumérique unique, qui est attribué à un utilisateur pour le distinguer des autres utilisateurs d'un système informatique. Le nom d'utilisateur permet uniquement de distinguer un utilisateur d'un autre, mais ne donne pas accès au système informatique. Pour accéder à l'information, on doit saisir le nom d'utilisateur (généralement public) et l'associer à un mot de passe (toujours secret).

Connection Pool = réserve de connexions. Ensemble limité de connexions actives et réutilisables, mises à la disposition des clients, et permettant à un certain nombre d'entre eux d'accéder rapidement et simultanément à un serveur d'application. En gardant actives un certain nombre de connexions, la réserve de connexions élimine les longs délais inhérents à l'établissement de toute nouvelle connexion. La réserve de connexions est très utilisée dans les serveurs de bases de données.


Connexion : installation permettant de relier un ordinateur et le réseau
Internet.

Connotation : valeur subjective variable ou signification additionnelle
ajoutées par le destinataire lors de la lecture d'un signe dénotatif.

Construction, under = en construction. Message informant les internautes de passage qu'un site ou une page Web est en cours d'élaboration.

Container = élément à couple de balises. Élément HTML composé d'une partie du texte du document HTML et nécessitant la présence d'un couple de balises.

Container = conteneur. En programmation orientée objet, espace de référence dans lequel on dépose et on assemble des composants logiciels qui peuvent ainsi y interagir, et qui sert de moule pour créer des applications. Dans une application client-serveur, un conteneur est une application qui tourne sur le poste du client et dans laquelle on peut insérer un objet issu du réseau.

Content Aggregator = agrégateur de contenu. Prestataire dont l'activité consiste à servir d'intermédiaire entre des éditeurs de presse et des sociétés qui recherchent du contenu sur mesure pour leurs sites Web. L'agrégateur de contenu met en place une plate-forme de distribution de contenus, c'est-à-dire qu'il archive la production des grands médias, afin de la revendre à tous les sites Web qui ont besoin de contenu, mais qui n'ont pas de rédaction. Ainsi, il établit des relations de partenariat avec des groupes de presse internationaux et recède le contenu éditorial, sur mesure, aux sites Web ou aux entreprises pour leurs intranets.

Content Filtering = filtrage de contenu. Activité qui consiste à contrôler l'utilisation de certaines ressources Internet au moyen d'un logiciel de filtrage. Le filtrage de contenu peut s'appliquer à la navigation dans Internet en empêchant les utilisateurs d'accéder à certains sites, ou encore, il peut s'appliquer au courrier électronique, en empêchant cette fois les pourriels d'accéder à une boîte aux lettres.

Content Manager = gestionnaire de contenu. Personne chargée de la création et de la gestion des contenus numériques d'une entreprise, qui sont destinés à être diffusés à l'interne ou éventuellement sur le Web. Les principales fonctions d'un gestionnaire de contenu consistent à produire du contenu, à juger de sa pertinence et à le hiérarchiser.

Content Related Link = lien relié. Lien hypertexte menant à d'autres sites Web qui portent sur le même sujet.

Content Site = site de contenu. Site Web qui met à la disposition des internautes des contenus de nature diverse (information, musique, jeux, films, magazines, etc.), téléchargeables ou consultables en ligne.

Contentware = gestion de contenu Web. Exploitation globale et organisée des contenus Web au moyen d'outils de gestion spécialisés.

Contenu: expression générique désignant les différents types
d'informations et de services ( écrits, sons, images...) circulant sur les
réseaux de distribution numérique.

Contenu dynamique : pages web avec des informations qui changent ou sont
changées automatiquement en fonction d'une base de données ou d'éléments
provenant de l'utilisateur. Il est possible, certaines fois, de se rendre
compte que cette technique est utilisée quand l'URL fini avec les
extensions suivantes: .asp, .cfm, .cgi ou .shtml. Il est aussi possible
d'avoir des pages avec un contenu dynamique et finissant avec les
extensions habituelles à savoir .html ou .htm. Les moteurs de recherche
référencent ces pages dynamiques de la même manière que les pages avec un
contenu statique. Attention, les adresses qui contiennent le caractère ?
ne sont généralement pas indexées

Context String = code de rubrique. Libellé qui apparaît sur un bouton de lien hypertexte et qui permet à l'utilisateur d'accéder à un ensemble de textes traitant d'un même sujet.

Contextual links : liens d'hypertexte correspondant à à des listes
bibliographiques, ou un index, ou une table des matières.

Control Access = accès sécurisé. Accès à un réseau informatique selon une procédure qui permet de contrôler l'autorisation d'accès d'un utilisateur, généralement par un code d'identification et un mot de passe. C'est l'administrateur de réseau qui est responsable de l'enregistrement des nouveaux utilisateurs, de la répartition des droits d'accès et de la sécurité des données.

Convergence: mode de transmission de l'information.

Cookie : information cachée échangée entre un navigateur et un serveur
HTTP et sauvegardée dans un fichier sur le disque du navigateur. Ces
informations permettaient initialement la persistance d'informations entre
deux connexions mais elles s'avèrent un outil de contrôle de l'activité de
l'internaute souvent décrié. Mouchard, n.m ; temoin de connexion; n.m.

Cookie File = fichier de témoins. Fichier créé dans l'ordinateur de l'internaute par le navigateur et rassemblant les témoins persistants issus de la visite de sites Web.Le fichier de témoins ne peut accueillir plus de 300 témoins à la fois, chacun d'eux occupant une ligne. Lorsque le fichier est complet, les nouveaux témoins prennent la place de ceux dont la date de création est la plus ancienne. Un navigateur ne peut utiliser le fichier de témoins créé par un autre navigateur. Il y a donc autant de fichiers de témoins qu'il y a de navigateurs utilisés par l'internaute

Cool Site = site branché. Site Web intéressant à visiter, reconnu pour la qualité de son style, de son graphisme ou de son contenu, et qui représente l'une des meilleures sources d'information que l'on peut trouver dans un domaine donné. Un site branché contient habituellement des informations utiles, récentes, originales et parfois insolites, présentant un grand intérêt pour les internautes visiteurs

Coordinate System = système de coordonnées. Système d'axes et d'unités par rapport auquel on définit, dans un graphe de scène, la position et les dimensions des objets 3D figurant dans une scène VRML.


Copernic : méta-moteur de recherche.

CORE = Conseil des registraires. Association à but non lucratif regroupant les représentants élus des bureaux d'enregistrement de domaines, qui doit gérer la base de données centrale du système de noms par domaine

Core API = API Java. Outil logiciel, constitué d'un ensemble de modules dotés de fonctions communes, qui permet de produire automatiquement des applications Java ou des applets personnalisés.

CORE-MoU = convention CORE-MoU. Convention définissant pour le réseau Internet les règles de fonctionnement et de coordination du système de noms par domaine.

Corporate Information Portal = portail d'entreprise. Intranet qui donne au personnel d'une entreprise et aux partenaires de cette entreprise accès, d'une part, à l'ensemble des données et des informations qui appartiennent à l'entreprise en question, que ces données soient structurées (ex. : bases de données internes) ou non (ex. : documents de traitement de texte), et, d'autre part, à une série de sites Web ou de portails verticaux qui se rapportent à la sphère d'activités de l'entreprise.

Corporate Netbox = décodeur Internet. Boîtier décodeur qui, associé à un téléviseur ou à un magnétoscope et relié à une ligne téléphonique, permet un accès limité au réseau Internet.


Copyright: droit d'auteur, n.m.; propriété littéraire et artistique, n.f

COSINE (Cooperation for Open Systems Interconnection in Europe). COSINE
vise à créer une infrastructure de télécommunication pan européenne, les
affaires et le gouvernement.

Cost per Click = coût par clic. Coût d'une publicité en ligne établi en fonction du nombre de clics effectués par un visiteur unique sur un élément publicitaire (bandeau, bouton, etc.).

Cost per Thousand = coût par mille. Coût d'achat d'espace publicitaire dans un site Web, calculé par tranche de 1000 impressions ou pages vues, c'est-à-dire en fonction du nombre de fois qu'un bandeau, ou autre élément publicitaire, est affiché.

Cougar = HTML dynamique. Modèle d'édition de documents HTML, qui permet à l'auteur d'utiliser des langages de script pour modifier un document HTML plus facilement, et depuis son navigateur.

Country Code Top-Level Registars = domaine national. Domaine de premier niveau correspondant à des codes de pays, représentés par des abréviations à deux caractères.


Coup : dans le contexte de visiteurs d'une page Web, un coup est une
demande simple d'accès à un fichier texte ou à un graphique sur le
serveur. Si, par exemple, votre page contient dix boutons (10 images
séparées), la simple visite d'une personne utilisant un navigateur web
avec l'option graphique mise en place implique onze coups sur le serveur.
(Souvent, il arrive que les accès ne vont pas aussi loin que le serveur du
site que vous visitez parce que la page se trouve dans la mémoire cache de
votre fournisseur d'accès local). Dans le contexte d'un Moteur de
Recherche, un coup est la mesure du nombre de sites apparaissant lors de
la réponse à une requête d'un visiteur.

Courrier électronique : service de transmission à distance de messages par
l'intermédiaire d'ordinateurs.

Courtoisie : pour ne pas surcharger les serveurs, la plupart des robots
des Moteurs de Recherche s'autolimitent dans leur accès à chaque serveur.
Si votre page est hebergée sur le même serveur que des milliers d'autres
pages, le robot peut ne jamais venir sur votre page (et l'indexer). C'est
un argument important en faveur du fait de posséder son propre serveur.

Crack = crac. Petit programme pirate téléchargeable, utilisé pour casser le code de protection d'un logiciel.

Cracker: pirate informatique, n.m.

Crawler ou chenille = araignée. robot : Composante d'un moteur de recherche qui balaye le Web ou d'autres ressources Internet, afin d'alimenter en données les index du moteur de recherche, qui est ainsi en mesure de répondre aux questions posées par les internautes.

Create From Scratch, to = créer. Concevoir et réaliser un document, dans le but de le diffuser dans le Web.

Credit Card Online Order = commande en ligne par carte de crédit. Commande d'un produit, effectuée dans un site Web commercial, pour laquelle le mode de paiement utilisé est la carte de crédit.


CREN (Corporation for Research and Educational Networking). CREN est le
nouveau nom pour le regroupement des réseaux BITNET et CSNET. Il supporte
des applications telles que messageries électroniques, transferts de
fichiers.

Cross-Everything Application = logiciel passe-partout. Logiciel pouvant être transféré d'un intranet à l'autre, à la demande et en toute sécurité, indépendamment du matériel et du système d'exploitation utilisés.

Cross-Posting = postage croisé. Expédition simultanée d'un article vers plusieurs forums de discussion.

Crossware = technologie passe-partout. Technologie basée sur les standards d'Internet, permettant de créer des applications qui pourront tourner, à la demande et en toute sécurité, sur les intranets respectifs de partenaires commerciaux, et ceci, indépendamment du matériel et des systèmes d'exploitation utilisés. Basée sur l'utilisation du langage Java, la technologie passe-partout, développée par Netscape, vise à faciliter le déploiement rapide de nouvelles applications multiplates-formes.


CRPG = Character (or computer) Role Playing Game.

Cryptanalyst = cryptanalyste. Spécialiste de la cryptanalyse ayant pour fonction de déchiffrer les cryptogrammes, sans connaissance préalable de la clé de chiffrement et selon diverses méthodes. La cryptanalyse étudie la sécurité des procédés de chiffrement utilisés en cryptographie. Elle consiste alors à casser des fonctions cryptographiques existantes, c'est-à-dire à démontrer leur sécurité.

Cryptograph = cryptographe. Spécialiste de la cryptographie ayant pour fonction de concevoir et d'étudier les procédés de chiffrement et de déchiffrement des données, afin d'en assurer la sécurité et la confidentialité. Toute information échangée d'un point à un autre du réseau Internet se trouve susceptible d'être lue, copiée, supprimée, altérée ou falsifiée; le travail du cryptographe consiste alors à fournir des outils pour éliminer de tels risques, afin de rendre ces échanges d'information confidentiels, infalsifiables, authentiques et inaltérables.

Cryptographic = cryptographique. Relatif à la cryptographie.

Cryptographic Algorithm = algorithme de chiffrement. Algorithme dont les opérations, paramétrées par une clé de chiffrement, conduisent au chiffrement et au déchiffrement des données. L'algorithme de chiffrement peut être utilisé de deux façons : en mode signature et en mode chiffrement. Dans le premier cas, il permet de garantir l'intégrité (scellement du message sélectionné) et, dans le second cas, la confidentialité (chiffrement sélectif des messages) des éléments d'information transmis.

Cryptographic Checksum = empreinte numérique. Séquence de caractères alphanumériques de longueur fixe, qui représente le contenu d'un message, sans le révéler, dont la valeur unique est produite par un algorithme de hachage, et qu'on utilise pour créer une signature numérique. L'empreinte numérique sert à authentifier un message ou à vérifier l'identité de son auteur.

Cryptographic Message Digest Algorithm = algorithme de hachage. Fonction mathématique permettant de créer l'empreinte numérique d'un message, en transformant un message de taille variable en un code de taille fixe, en vue de son authentification ou de son stockage.

Cryptographic System = système cryptographique. Ensemble d'instruments, de documents et de techniques associées permettant le chiffrement et le déchiffrement des données selon une méthode particulière.


Cryptographie: ensemble de techniques modifiant des données informatiques
afin de protéger la transmission et la réception des informations dont
elles sont porteuses cryptographie. Ensemble des principes, méthodes et techniques dont l'application assure le chiffrement et le déchiffrement des données, afin d'en préserver la confidentialité et l'authenticité. Dans le contexte d'Internet, la cryptographie permet d'assurer la sécurité des transactions commerciales ou bancaires ainsi que la confidentialité des messages transmis, face aux nombreuses possibilités d'interceptions sur le réseau.

Cryptology = cryptologie. Science des écritures secrètes et des messages chiffrés, comprenant la cryptographie et la cryptanalyse.

Cryptoperiod = cryptopériode. Période déterminée au cours de laquelle un ensemble de clés de chiffrement peut être utilisé. La cryptopériode (autrement dit la durée limitée d'emploi d'une clé de chiffrement) dépend de plusieurs paramètres : le type de clés utilisées (clés symétriques, clés asymétriques, clés de réseau, clés de session, etc.); le type de support conservant les clés (support papier, carte à microcircuit, disquette magnétique, etc.) et le nombre de manipulations. Un choix doit, à ce titre, être fait entre une cryptopériode courte entraînant de fréquentes manipulations et un nombre important de personnels (chargés de la gestion et de la distribution des clés) et une cryptopériode plus longue réduisant le nombre de manipulations et de personnels

Cryptorebel = cryptopunk. Internaute passionné de cryptographie, qui s'emploie activement à défendre la confidentialité des informations qui transitent par Internet. Ce bidouilleur explore et s'amuse à pénétrer les systèmes informatiques avec l'intention de lutter pour la démocratie contre le pouvoir de l'État et des multinationales. Il revendique la possibilité de crypter n'importe quel texte pour défendre la liberté d'expression et l'intimité de chacun. C'est une sorte de Robin des Bois du cyberespace.

CS = Cop Shop (police station)

CSA = Conseil Supérieur de l'Audiovisuelle

CSCW = Computer Supported Cooperative Work; systèmes de communication
d'hypertexte à hypertexte fonctionnant en temps réel (exemple : audio ou
visioconférence) ou en temps différé (messagerie électronique) et mettant
en interaction un groupe de personnes partageant a priori un même
objectif.

CSLIP = version du protocole SLIP qui exploite la technique de compression
des données.

CSNET (Computer Service NETwork) : Large réseau d'ordinateurs, la plupart
aux Etats-Unis mais avec des connexions internationales. Les sites
incluent les universités, les laboratoires des recherche et des compagnies
commerciales. CSNET et BITNET se sont regroupés pour former CREN.

CSO Directory = Computing Services Office Directory = annuaire CSO. Annuaire électronique interrogeable grâce à Gopher, que l'on trouve fréquemment dans les sites Internet d'universités et de grandes organisations.

CSO Name Server = serveur de noms CSO. Serveur gérant la base de données que constitue un annuaire CSO. Les serveurs CSO n'indexent pas tous les champs. Seuls les champs nom, numéro de téléphone et adresse électronique sont indexés.

CSS = cascading style sheets = feuilles de style en cascade. Fichier texte qui contient une liste de marqueurs HTML ainsi que le formatage associé à chacun. Grâce aux feuilles de style en cascade, il est possible de définir avec exactitude la police, la taille, la couleur et la disposition des éléments d'une page Web les uns par rapport aux autres.

CSS Positionning = positionnement CSS. En HTML dynamique, opération dérivée du modèle CSS qui permet à l'auteur d'un document HTML, de placer de façon précise un élément ou un objet sur la grille du document HTML. Le positionnement CSS permet d'appliquer les principes du copier-coller et du glisser-déposer aux objets d'un document HTML, ainsi qu'à y rendre possible le mouvement des objets en 3D.


CTI = Computers in Teaching Initiative; U.K. , 1983 = intégration de la
téléphonie et de l' informatique.

CTS = prêt à transmettre.

CTTD = Cute Things They Do

CTTS = Cute Things They Say

CU = see (C) yoU

CU-See-Me = logiciel de visioconférence CU-SeeMe. Logiciel permettant, grâce à une caméra numérique branchée sur l'ordinateur, de réaliser des visioconférences via Internet.

CUL = see (C) yoU LateR.

CUSI = index de recherche unifié configurable, regroupement de plusieurs
moteurs de recherche.

Custom Site = site Web personnalisé. Site Web ayant subi les modifications destinées à l'adapter aux besoins particuliers d'un utilisateur.

Customer e-care = assistance en ligne. Service en ligne d'assistance à la clientèle, offert par une entreprise, qui permet d'obtenir des informations et un soutien technique rapide et personnalisé, en plus de pouvoir gérer soi-même directement son compte client, et ceci dans le but d'augmenter la satisfaction des clients et de les fidéliser.

Customer Host = ordinateur hôte du client. Dans un réseau, ordinateur hôte utilisé par une entreprise cliente pour accéder aux bases de données situées sur les ordinateurs hôtes de ses fournisseurs.


CWIS (Campus Wide Information System) : Par telnet, on peut consulter les
systèmes d'information campus d'un grand nombre d'universités.

CWYL = Chat With You Later

CYA = Cover Your Ass; see (C) YA

cyber-. Du grecque gouverner, ce rapporte aux modes de pensée et de vie
liés aux nouvelles technologies de la communication. Préfixe que l'on ajoute à un mot existant pour en transposer la réalité dans le cyberespace ou pour l'associer à celui-ci. Par exemple, en anglais : cyberspace, cybernaut, cybersex, etc.

Cyber Administration = Administration en ligne. Ensemble des services gouvernementaux accessibles par l'intermédiaire d'Internet.

Cyber Angel = ange du cyberespace. Internaute bénévole faisant partie d'une organisation sans but lucratif, qui lutte contre la pédophilie et la pornographie enfantine présentes sur Internet. Ils constituent également des dossiers, dénoncent, font rapport aux services américains de douane sur les sites illégaux et organisent des forums de discussion.

Cyber Bookstore = librairie en ligne. Site Web commercial tenant lieu de librairie, qui propose une sélection de livres et un service d'achat en ligne.

Cyber Couponning = couponnage électronique. Promotion en ligne ou par courriel d'un produit ou d'un service, à l'aide de coupons électroniques, permettant à l'internaute d'obtenir une réduction lors de l'achat de ceux-ci. Le couponnage électronique est en fait une technique de promotion utilisée pour stimuler la vente des produits d'une marque spécifique auprès des cyberconsommateurs pendant une certaine durée.

Cybercrud = jargon informatique incompréhensible.

Cyber Economy = Net-économie. Économie qui est basée sur le développement d'Internet et des NTIC.

Cyber Eroticism = érotisme en ligne. Érotisme associé à la diffusion sur Internet de textes empreints de sensualité, de dessins ou de photos de nus artistiques, ou d'images vidéo, esthétiquement suggestives, susceptibles de provoquer chez l'internaute le désir sexuel

Cyber Exchange = échange électronique. Échange d'informations de nature diverse, parfois sécurisé, effectué par voie électronique, notamment par Internet, entre des personnes, des entreprises et des administrations. Les échanges électroniques englobent la transmission de messages électroniques, la consultation de sites Web, la réalisation de transactions électroniques (commerce) et la transmission d'autres documents électroniques de nature commerciale, administrative ou technique.

Cyber-freelancer = pigiste électronique. Travailleur pigiste relié électroniquement via Internet à d'autres spécialistes indépendants, avec lesquels il forme une équipe provisoire travaillant, chacun depuis son domicile et pendant une période donnée, à la réalisation d'un même projet, notamment à la production et à la vente de biens et services.

Cyber-game = jeu en ligne. Jeu vidéo accessible sur Internet, permettant à des internautes de jouer seuls contre l'ordinateur ou de trouver des adversaires dans le monde entier pour jouer à plusieurs.D'un point de vue technique, un jeu en ligne est un jeu disponible sur un serveur distant grâce à une connexion à Internet. Les jeux en réseau, ou en mode multijoueur, peuvent se jouer en ligne (sur le réseau Internet), mais aussi en réseau local (c'est-à-dire un groupe d'ordinateurs, généralement physiquement rapprochés, qui sont connectés entre eux). Dans les deux cas, les joueurs se connectent à un serveur.


Cyberian = langage du cyberespace.

Cyber Journal = journal électronique. Journal dont le contenu, sous forme écrite, est transmis sur un support électronique ou diffusé par Internet.

Cyber-mentoring = cybermentorat. Mentorat où la communication est basée sur l'utilisation des nouvelles technologies de l'information, plus particulièrement du courrier électronique, des forums de discussion et de la visioconférence.

Cyber Music = musique en ligne. Musique diffusée sur Internet, téléchargeable ou non, que l'on peut écouter sur son ordinateur.

Cyber Order = commande en ligne. Achat en ligne d'un produit, effectué dans une boutique virtuelle, à l'aide d'un bon de commande que l'on peut remplir sur l'écran de son ordinateur

Cyber Pornography = cyberpornographie. Pornographie diffusée par les réseaux, tel Internet, qui consiste surtout à présenter en ligne des collections d'images obscènes (photos, dessins ou animations), c'est-à-dire des représentations grossières de la sexualité.


Cyberpunk : Cyberpunk was originally a cultural sub-genre of science
fiction taking place in a not-so-distant, dystopian, over-industrialized
society. The term grew out of the work of William Gibson and Bruce
Sterling and has evolved into a cultural label encompassing many different
kinds of human, machine, and punk attitudes. It includes clothing and
lifestyle choices as well. See Also Cyberspace

Cyber Purchase = achat en ligne. Achat de produits et services qui est effectué par l'intermédiaire du réseau Internet.

Cyber Radio = webradio. Station de radio qui diffuse, exclusivement ou non, ses émissions en direct sur le Web. Pour écouter les émissions de radio diffusées sur Internet, il faut être équipé d'un lecteur audio, que l'on peut télécharger gratuitement, notamment dans le site de la station de radio.

Cyber Recruiting = recrutement en ligne. Recrutement qui se fait par l'intermédiaire du réseau Internet et qui consiste à rechercher en ligne des candidats, répondant à des critères précis, qui sont susceptibles d'être embauchés par une entreprise ou un organisme.

Cuber Religion = religion sur Internet. Diffusion sur Internet d'informations sous forme de textes, de documents audio ou vidéo portant sur la religion et la spiritualité.

Cyber Research = recherche en ligne. Recherche d'information qui s'effectue dans Internet

Cyber Salesman = cybermarchand. Marchand qui possède un site Web commercial lui permettant de vendre en ligne différents produits ou services.

Cyber Savy = cyberfuté. Relatif à une personne, ou à une communauté, qui maîtrise suffisamment bien les outils informatiques mis à sa disposition, pour exploiter efficacement, et avec souplesse, les ressources du réseau Internet.


Cyberspace ou CyberEspace : désigne le monde cybernétique ou virtuel, dans
lequel on se plonge lorsqu'on touche à Internet ou à un autre réseau
inormatique. cybermonde, n.m.

Cybersquatting: appropriation abusive de nom de domaine.

Cyber Storefront = vitrine virtuelle. Site Web de présentation de produits ou services, qui sont proposés en ligne par une entreprise ou une organisation, dans le but d'attirer simplement l'attention et d'éveiller l'intérêt des internautes de passage. Dans une vitrine virtuelle, les internautes voient ce qui est proposé, sans toutefois pouvoir commander.

Cyber Ticket Office = cyberbilletterie. Billetterie accessible par Internet, permettant de réserver ou d'acheter en ligne différents types de billets.

Cyberaddict = cyberdépendant. Personne ayant une dépendance à l'ordinateur ou à Internet, qui passe des heures incalculables devant son appareil, au détriment de sa vie familiale et sociale.

Cyberadvertising = publicité en ligne. Ensemble des moyens, visuels, sonores et parfois interactifs, utilisés à travers le Web, qui sont destinés à informer les internautes et à les convaincre d'acheter un produit ou un service offerts en ligne. La publicité en ligne est parfois interactive. Dès lors, l'internaute n'a plus qu'à choisir, souris en main, l'accroche visuelle qui l'intéresse et consulter, s'il le souhaite, le déroulement de l'annonce.

Cyberbank = banque virtuelle. Établissement bancaire pouvant gérer de l'argent électronique, qui permet, en accédant à son site Web, d'effectuer des opérations bancaires à partir d'un ordinateur, entre autres de vérifier le solde de son compte, de faire des virements, de régler des factures et de commander des chèques.

Cybercafé = café électronique. Établissement commercial permettant aux clients de se restaurer tout en ayant accès à un ordinateur connecté à Internet.

Cybercard = carte virtuelle. Carte de voeux ou carte postale, parfois personnalisable, pouvant être animée et accompagnée de musique ou de son, que l'on envoie gratuitement par Internet à un ou plusieurs destinataires amis possédant aussi une adresse de courrier électronique.

Cybercash = argent électronique. Tout mode de paiement dont la valeur monétaire, qui est représentée sous forme numérique, est stockée sur support électronique. L'argent électronique est émis par une banque, et chacun des billets (ou chacune des pièces) comporte un numéro de série unique et représente une somme d'argent précise.

Cyberconmmerce Solution = solution de commerce électronique. Solution informatique sur mesure visant à intégrer le commerce électronique dans la stratégie d'affaires d'une entreprise, qui est mise en place pour répondre le mieux possible aux besoins particuliers de cette entreprise, afin d'en améliorer la productivité et l'efficacité.

Cybercommunity = communauté virtuelle. Ensemble de personnes reliées par ordinateur dans le cyberespace, qui se rencontrent et ont des échanges par l'intermédiaire d'un réseau informatique, tel Internet, et qui partagent un intérêt commun.

Cyberconsumer = cyberconsommateur. Consommateur qui achète par Internet des produits proposés dans les boutiques virtuelles, qu'il peut visualiser à l'écran, commander et ensuite payer avec de l'argent électronique.

Cybercourt = cybertribunal. Tribunal accessible par Internet, qui offre différents services de nature juridique relativement à la prévention et à la résolution des conflits survenant dans le cyberespace. Le cybertribunal est un outil visant la résolution des conflits, la garantie des droits de la personne et le développement du commerce sur les inforoutes. Il pourra notamment intervenir dans les domaines suivants : le commerce électronique, le droit d'auteur, les marques de commerce, la liberté d'expression et la vie privée.

Cybercultural = cyberculturel. Se dit de ce qui se rapporte à la cyberculture.

Cyberculture = cyberculture. Culture issue des nouvelles technologies, commune à tous ceux et celles qui évoluent dans le cyberespace et qui partagent des connaissances et des usages liés à l'ordinateur, aux produits multimédias et à Internet. Le rejet de la passivité, le partage de l'information et l'accès démocratique au savoir constituent les valeurs fondatrices de la cyberculture.

Cyberdemocracy = cyberdémocratie. Démocratie basée sur l'utilisation des ressources interactives d'Internet, mises au service du processus politique et des relations avec les citoyens, dans le but de favoriser une participation directe et plus active de ceux-ci à la vie publique et au processus décisionnel. La cyberdémocratie vise le développement et l'amélioration des relations du gouvernement avec le citoyen en tant qu'acteur politique. Les services peuvent aller de la simple diffusion de lois et règlements jusqu'à des services de vote en ligne ou de forums, de participation à des débats, en passant par les communications entre les citoyens et leurs députés. Les principaux outils de la cyberdémocratie, servant en quelque sorte à la concrétiser, sont le vote par Internet (ou vote électronique), le sondage en ligne, la pétition électronique, le forum de discussion et la boîte à suggestions.

Cyberethics = néthique. Ensemble des principes moraux qui régissent le comportement des internautes dans le réseau.

Cyberfaxing = télécopie par Internet. Technique qui permet de transmettre des télécopies en utilisant le réseau Internet.

Cybergallery = galerie d'art virtuelle. Site Web tenant lieu de galerie d'art, qui permet à différents artistes de se faire connaître et d'exposer leurs oeuvres en ligne.

Cybergovernance = gouvernance en ligne. Manière de diriger et d'administrer propre à un gouvernement en ligne, permettant à celui-ci, grâce à l'utilisation d'Internet et des NTIC, d'améliorer les services publics, de développer la responsabilisation et la transparence dans les relations entre les citoyens et l'Administration, tout en favorisant le développement d'une société de l'information et le processus de démocratisation qui l'accompagne.

Cyberjargon = cyberjargon. Langage se rapportant à Internet et au cyberespace.

Cyberlearning = apprentissage en ligne. Mode d'apprentissage basé sur l'utilisation des nouvelles technologies, qui permet l'accès à des formations en ligne, interactives et parfois personnalisées, diffusées par l'intermédiaire d'Internet, d'un intranet ou autre média électronique, afin de développer les compétences, tout en rendant le processus d'apprentissage indépendant de l'heure et de l'endroit. Contrairement à la formation à distance traditionnelle (formation textuelle et cours par correspondance), l'apprentissage en ligne se concentre spécifiquement sur la mise à disposition de contenus par l'intermédiaire de tout type de média électronique (Internet, intranet, extranet, télévision interactive, CD-ROM, etc.). L'apprentissage en ligne, qui favorise le perfectionnement personnel ou professionnel, permet de progresser à son rythme et d'éviter les contraintes de déplacement, d'horaire et de disponibilité.

Cyberletter = lettre d'information. Lettre à laquelle les internautes peuvent s'abonner dans un site Web, afin de recevoir régulièrement par courrier électronique des informations brèves et récentes associées à ce site.

Cybermagazine = magazine en ligne. Publication diffusée sur le Web, par l'intermédiaire du réseau Internet.

Cybermanners = nétiquette. Ensemble des conventions de bienséance régissant le comportement des internautes dans le réseau, notamment lors des échanges dans les forums ou par courrier électronique.

Cybermarket = cybermarché. Supermarché accessible par Internet, où l'on propose aux consommateurs une foule de produits que l'on peut examiner à l'écran, commander en ligne et payer avec de l'argent électronique à partir de son ordinateur.

Cybermerchant =
























D

D&C = "Duck and Cover" - a popular 1950's song in dedication

D/L = Download, transmit to you

DAO/CAO = Dessin/Conception Assistés par Ordinateur.

DAP = Parents Against Dyslexia

data mining: extraction de données, n.f.

data processing = traitement de l'information.

database: base de données, n.f.

DBA = Doing Business As

DBN = Doing Business, NOT.

DCD = détection de porteuse.

DD = Darling Daughter

DDE = entrée directe de données.

DDN = réseau de données de la Défense.

DDTP = digitized doc-transmission.

Dead Link = Lien Mort

debriefing : méta-moteur de recherche qui est trouvable à
http://www.debriefing.com/.

debugger : dévermineur.

debugging : déminage des erreurs d'un programme.

dégroupage : ensemble de techniques qui permettent aus nouveaux opérateurs
téléphoniques d'accéder aux seuls éléments du réseau dont ils ont besoin.

délistage : suppression d'un site d'un Moteur de Recherche. La suppression
peut s'expliquer par différentes raisons comme le manque de fiabilité de
la machine qui héberge le site ou en raison de tentatives perçues de
spamdexing.

De-Listing = Délistage

dénotation : rapport entre un signe et, soit l'objet qu'il désigne
(référent), soit un concept qui inclut cet objet.

densité des mots clés : une des propriétés qui permet d'indiquer
l'importance de certains mots dans le texte d'une page Web. Certains
Moteurs de Recherche utilisent cette propriété pour le positionnement. Des
analyseurs sont disponibles pour effectuer des comparaisons entre les
pages. Des pages peuvent être alors créées avec la même densité de mots
clés que celles qui obtiennent un bon classement dans les résultats des
Moteurs. La formule de calcul de la densité est simple en fait: nombre
d'occurrences du mot demandé / nombre de mots total de la page. Imaginons
qu'une page Web comporte 10 mots dans son texte visible. Si la page
contient une fois le mot microsoft, ce mot clé aura une densité de 10%. Si
le mot est présent deux fois, sa densité passe à 20%. Si les dix mots sont
égaux et sont donc microsoft, la densité de ce mot passera à 100%. Autre
façon de voir les choses : Si la page ne contient qu'un mot, celui-ci
reçoit automatiquement une densité (je préfère personnellement parler
d'"indice de densité", mais, bon, les définitions, hein...) de 100%. S'il
y a deux mots différents, ils ont chacun une densité de 50%, etc. A noter
cependant : le calcul ne prend pas en compte les "stop words" ou mots
inutiles (at, the, I, of, to, etc.). L'indice de densité des mots clés est
l'un des critères majeurs pris en compte lorsqu'on crée une page satellite
(ou page alias), c'est-à-dire une page créée spécifiquement par rapport à
un moteur de recherche précis. La formule de calcul est quasiment toujours
la même. Par contre, les moteurs diffèrent au niveau de l'importance
donnée à cet indice. Il existe un logiciel intitulé Keyword Density
Analyzer qui vous permet d'analyser l'indice de densité d'une page, ce qui
fait gagner pas mal de temps.

déréglementation: abandon totale ou partiel, des prérogatives légales ou
réglementaires que la puissance publique exerçaitsur son secteur
d'activité, au profit de son ouverture à la concurrrence.

DES = standard de chiffrage de données.

descripteur : mot ou groupe de mots qui ne figure pas nécessairement dans
le document mais qui permet d'établir un lien entre différents documents,
et qui fait partie d'une liste de mots choisis ou d'un thésaurus, par
opposition aux mots du vocabulaire dit "libre". Voir "mot-clé".

description : le texte descriptif, qui est associé à une page web, est
celui affiché (habituellement le titre de la page et son URL) quand un
visiteur fait une demande à travers un Moteur de Recherche ou un
Répertoire. Certains Moteurs de Recherche prennent cette description au
niveau des méta tags, d'autres générent leur propre texte à partir de la
page. Les Répertoires demandent souvent le texte à l'enregistrement.

DEU = Dumb End User

DFU = Don't Forget Units

DH = Dear Hubby; Dumb Hubby; Deaf Hubby; DickHead

dialup : se dit des connexions au réseau Internet par composition d'un
numéro de téléphone. Ce terme désigne des connexions temporaires, par
opposition aux connexions permanentes sur les lignes louées.

didacticiel : logiciel d'enseignement.

DIF = Documents Integration Facility.

digerati : the digital version of literati, it is a reference to a vague
cloud of people seen to be knowledgeable, hip, or otherwise in-the-know in
regards to the digital revolution.

digital: numerique, n.m. et adj

DIL = Daughter In Law

DINK = Double Income, No Kids

direct hit : système qui contrôle la selection des utilisateurs des
Moteurs de recherche au niveau de la page des résultats. Ce système compte
les résultats qui sont choisis le plus par les visiteurs et le nombre de
temps passé sur le site afin d'en améliorer la pertinance. Direct Hit est
utilisé par HotBot et comme un plug-in dans le dernier système de
recherche d'Apple, Sherlock. Voir http://www.directhit.com.

Directory = Répertoire

discret : caractéristique d'un ensemble composé d'un d'un nombre
d'éléments qui peuvent être isolés et comptés.

dissimulation : cacher, dissimuler le contenu de ses pages. L'objectif est
de généralement (je précise bien, généralement) de dissimuler des pages
optimisées aux voleurs de contenu !!! Cf aussi Bait-and-Switch.

DIWE = Deadalus Integrated Writing Environment (utilisé à l'université de
Montpellier par Jean Vaché).

DK = Don't Know

DL = Download, transmit to you

DLG = Devilish Little Grin

DNA = Did Not Answer

DNS (Domain Name Serveur) : C'est un serveur qui à partir d'une adresse de
la forme nom.domaine.organisation sait indiquer l'adresse IP (qui seules
est comprise par les ordinateurs).

DOA = Dead On Arrival

DOB = Date/Day Of Birth

docu-islands : ensembles de textes et de commentaires qui sont modifiables
à l'infini mais qui sont hermétiques dans le sens que l'on ne peut y
incorporer sans modifications importantes des textes ou commentaires
venant d'un autre hypertexte.

document : signe, ensemble de signes ou messages fixés au moyen de traces
sur un support.

docuverse : mot inventé par Ted Nelson (peut se traduire par
"docunivers"). "The limitless database of all literature or "sum total of
all that is represented in writing", an all-encompassing hypertext".
docuverse = metatext. Conception d'un hypertexte comme vaste assemblage.

DOD = U.S. Department of Defense.

Dogpile : méta-moteur de recherche qui est trouvable à
http://www.dogpile.com/.

domain name : Nom de domaine n.m the unique name that identifies an
Internet site. Domain Names always have 2 or more parts, separated by
dots. The part on the left is the most specific, and the part on the right
is the most general. A given machine may have more than one Domain Name
but a given Domain Name points to only one machine. For example, the
domain names: matisse.net, mail.matisse.net, workshop.matisse.net, can all
refer to the same machine, but each domain name can refer to no more than
one machine. Usually, all of the machines on a given Network will have the
same thing as the right-hand portion of their Domain Names (matisse.net in
the examples above). It is also possible for a Domain Name to exist but
not be connected to an actual machine. This is often done so that a group
or business can have an Internet e-mail address without having to
establish a real Internet site. In these cases, some real Internet machine
must handle the mail on behalf of the listed Domain Name. See Also IP
Number.

domaine : regroupement de plusieurs adresses Internet d'une organisation.

domaine virtuel : domaine hébergé qui est hebergé sur un Serveur Virtuel.

domaine : sous-ensemble des adresses Internet. La partie la plus
significative de l'adresse se trouve à la fin. Les domaines généralistes
sont com, net, org, edu, gov, mil qui correspondent à des domaines
spécifiques d'utilisation; com pour commercial, net pour network, etc. Il
y a également des domaines correspondant à chaque pays, par exemple ar
(Argentine), ca (Canada), fr (France), us (Etats-Unis), etc... La logique
des Moteurs de Recherche est telle que les sites qui ont leur propre Nom
de Domaine (par exemple http://www.nativetongues.com/) auront souvent un
meilleur positionnement que les sites qui sont des sous-répertoires d'une
autre organisation, société. (par exemple,
http://ourworld.compuserve.com/homepages/tijana/).

domotique: terme désignant les matériels et les services concourant à la
gestion par des moyens éléctroniques, informatiques et de
télécommunications, d'une habitation privée ou de locaux à usage
professionnel.

donnée = datum, pl. data. Tout élément significatif d'information sous
quelque forme que ce soit.

Doorway Page = Page Passerelle

dot: correspond a une unité élémentaire d'affichage ou d'impression.

dotcom: jeune pousse de la nouvelle économie

dotcorp: filiale, pour ses activités Internet, d'une entreprise
traditionnelle

downlink: liaison indépendante, n.f.

download ( to) : téléchargement, n.m. ; telecharger, v

DRA = Don't Recognize Acronyms

droit à la vie privée: base juridique de défense contre les menaces tels
que diffusion de données nominatives, interceptions des communications,
etc

droit d'auteur: ensemble des drotis que la loi et la jurisprudence
accordent a l'auteur et a ses successeurs sur sa production littéraire et
artistique

DS = Darling Son

DSI = Diffusion Sélective d'Information.

DSL : (Digital Subscriber Line). A method for moving data over regular
phone lines. A DSL circuit is much faster than a regular phone connection,
and the wires coming into the subscriber's premises are the same (copper)
wires used for regular phone service. A DSL circuit must be configured to
connect two specific locations, similar to a leased line. A commonly
discussed configuration of DSL allows downloads at speeds of up to 1.544
megabits (not megabytes) per second, and uploads at speeds of 128 kilobits
per second. This arrangement is called ADSL: " Asymmetric " Digital
Subscriber Line. Another common configuration is symmetrical: 384 Kilobits
per second in both directions. In theory ADSL allows download speeds of up
to 9 megabits per second and upload speeds of up to 640 kilobits per
second. DSL is now a popular alternative to Leased Lines and ISDN, being
faster than ISDN and less costly than traditional Leased Lines. See Also
bit, bps, ISDN, Leased Line

DSS = Decision Support Systems.

DSR = prêt à recevoir des données.

DTD = Document Type Definition

DTD : modèle de document reconnaissant chaque composant avec son
identification.

DTH = Direct To Home : télédiffusion par satellite, n.f.

DTP = DeskTop Publishing

DTRT = Do The Right Thing

DVD = Digital Versatile Disc : disque numérique polyvalent, n.m.

DWEM = Dead White European Males. Ecrivains et philosophes classiques
qu'il est "non-PC" d'encenser.

E

e: abréviation anglaise de l'adjectif éléctronique à l'origine dans
l'expression e-commerce . Le préfixe e est désormais utilisé de maniere
générique pour utiliser Internet.

EAIO = Environnement d'Apprentissage Interactif par Ordinateur.

EAO = Enseignement Assisté par Ordinateur.

EARN : (European Academic and Research Network) Réseau interuniversitaire
européen. Equivalent européen de BITNET.

Easter egg = message caché à l' intérieur d' un programme

EBONE : Ebone est une fédération de 23 réseaux IP établis en Europe qui se
sont regroupés pour établir et financer une infrastructure
d'interconnexion et son administration.

e-book: livre électrique, n.m.

e-broker: courtier en ligne.

e-cash = monnaie électronique.

e-commerce: commerce électronique,n.m.

ECR = Etat des Connaissances de Références. Ensemble des connaissances du
domaine mises en jeu par un agent ayant une fonction d'enseignement, c'est
à dire qui se trouve dans la tête des concepteurs (en EIAO).

écriture : l'écriture du texte pour une page Web. Semblable à l'écriture
pour n'importe quel autre type de publication, l'écriture correcte peut
avoir un meilleur effet sur le Moteur de Recherche. Ainsi, l'écriture
forme une partie importante de l'optimisation.

ED = Emotionally Disturbed

EDI = Electronic Data Interchange. Série de standards pour l'échange de
documents tels que factures, commandes, etc.

EDP = Emotionally Disturbed Person

educational software program: didactitiel, n.m.

edutainment: divertissement éducatif.

EFF = organisme américain qui lutte pour les droits du citoyen sur l'
Internet.

EFT = transfert électronique de fonds.

EGP = protocole de passerelle extérieure.

EIAO = Enseignement Intelligemment Assisté par Ordinateur.

electromagnetic wave: onde éléctromagnétique, n.m.

ELSA = Electronic Library SGML Application. Recherche de langage commun
(objectif : développer le prototype d'un système qui permette la
réception, le stockage, la recherche et la manipulation par l'utilisateur
dans une bibliothèque électronique d'articles de journaux scientifiques
transmis en format SGML par l'éditeur.

E-mail : Courrier électroniqe,n.m. ; mél (fr) ou courriel (can). (selon le
cas) système de courrier électronique, ou adresse électronique, ou message
électronique.

embedded digressions problem : problème des digressions imbriquées dans la
lecture d'un hypertexte : le lecteur perd le fil de sa recherche
originale.

EMIR = European Multilingual Information Retrieval du système SPIRIT.

e-money : argent électronique.

EMS = E-Mail Shorthand

encoding: codage, n.m.

encryption : version anglaise de chiffrement (=procédé grâce auquel on
peut rendre la compréhension d'un document impossible à toute personne qui
n'a pas la clef d'encodage.

enregistrement : l'action d'informer un Moteur de Recherche ou un
Répertoire qu'une nouvelle page ou un nouveau site doit être indexé.

en-tête : plusieurs moteurs de recherche donnent plus d'importance et de
poids au texte trouvé entre les commandes d'en-tête au niveau du html
(heading tags en anglais). Il est généralement conseillé d'utiliser ces
commandes d'en-tête dans une page web et d'y mettre des mots clés dedans.
(<h1> à <h6>)

EOB = End Of Business

EOD = End Of Discussion

EOF = End Of File

EOL = End Of Lecture

EOL = Europe On Line (cf AOL)

EOS = Educational Online System. Système d'éducation développé dans le
cadre du secteur "écriture" du projet Athena.

EOT = fin de transmission.

ESOSL = Endless Snorts of Stupid Laughter

ESP = English for Specific Purpose, anglais de spécialité.

ESP = ESPecially (frequently just "esp.")

espionneur : module destiné à récupérer puis à mettre en forme l'ensemble
des actions produites par l'usager; formé lui-même de deux modules : le
capteur qui capte une trace de l'ensemble des actions produites par
l'usager et le rapporteur qui établit un rapport, autrement dit qui met
sous une forme symbolique uniforme les traces récupérées par le capteur
(ex: liste de références).

ETA = Estimated Time of Arrival

e-tailer: détaillant électronique, n.m.

ETD = Estimated Time of Departure

ETE = Estimated Time En route

ETHERNET : standard de réseau. Protocole de communication de bas niveau
(câbles, cartes et logiciel) permettant à des ordinateurs de communiquer
sur un réseau local. Ethernet de base permet de communiquer à 10 Mb/s,
Ethernet base 100 permet de communiquer à 100 Mb/s

ETLA = Extended Three Letter Acronym

ETOILE = Experimental Toolbox for Interactive Learning Environment.

ETSI= European Telecommunications Standards Institute : organsime a but
non lucratif ayant pour objectif de définir les normes de
télécommunication qui seront utilisées par les acteurs économiques
présents sur le marché européen.

Eudora. : programme capable de communiquer avec le serveur de POP qui
lui-même communique avec TCP/IP et peut envoyer des messages (nom inspiré
par la romancière américaine Eudora Welty).

Eunet : (European Unix Network) Réseau UNIX européen.

EUROPANET : réseau de télécommunication européen.

Euroseek : moteur de recherche qui se concentre sur les informations ayant
rapport avec l'Europe. L'adresse est http://www.euroseek.com.

EXAO = EXpérience Assistée par Ordinateur.

Excite : regardé comme un des meilleurs moteurs de recherche avec sa base
de données de 55 millions de pages. Il peut être lent à indexer de
nouveaux sites. Son adresse est http://www.excite.com et pour la version
française, c'est http://www.excite.fr. Les sites utilisant des trames
doivent avoir l'option NOFRAMES pour se retrouver indexé. Du spamming a
été observé dernièrement. Excite ignorait jusqu'ici les méta tags
DESCRIPTION mais il semble que le moteur en tienne compte ces derniers
temps (bien que ça n'améliore pas énormement la pertinance des résultats
puisque c'est principalement basé sur le titre et le texte dans le corps).
L'utilisation de pages passerelles et de texte caché est autorisé. Excite
a la possibilité d'effectuer des recherches sur de l'audio et du video qui
est une partie du RealNetworks' RealPlayer G2.

explanatory links : liens d'hypertexte correspondant aux notes de bas de
page dans les livres.

ExS = Expert Systems.

e-zine = magazine électronique.

F

fake copy listings : parfois une société malveillante volera une page ou
le contenu entier d'un site pour les republier à une adresse différente.
Elle les inscrira dans un ou plusieurs Moteurs de Recherche. Ça peut
causer une perte de trafic pour le site initial si les Moteurs de
Recherche placent la copie plus haute dans les listes lors des requêtes.
Si vous constatez que quelqu'un a volé votre site de cette façon,
contactez d'abord la société concernée et demandez-leur de retirer le
contenu volé. Entrez en contact également avec la société qui héberge le
site, ainsi que n'importe quelle société concernée par le vol (comme les
Moteurs de Recherche). Si les voleurs refusent toujours d'enlever les
documents ou décident de vous ignorer, obtenez une assistance juridique.
Il est également conseillé d'imprimer les pages pour justifier votre
plainte et démontrer que votre site était là le premier et que vous en
possédez le copyright! = Cf aussi Site Mirroir

False Drop = Mauvais Coup

FAQ = Frequently Asked Questions (Internet). Foire Aux Questions, n.f
(acroyme)C'est une source d'information rapide sur un très grand nombre de
sujets. (Regroupement de questions souvent posées sur un sujet). FAQ a été
joliment traduit par "Foire Aux Questions".

fautes d'orthographe : Les pages qui prennent en compte les erreurs -
fautes de frappe ou d'inattention dans les requêtes en utilisant les
Moteurs de recherche - reçoivent souvent des hits supplémentaires. La
technique consiste à inclure les erreurs au niveau de la balise alt, des
mots clés, du nom de la page et du titre. Un effet similaire est l'oubli
d'espace entre deux mots.

FCFS = First Come, First Served

FCOL = For Crying Out Loud

FDDI : (Fiber Distributed Data Interface) comprend les couches basses de
communication permettant de véhiculer des informations sur fibre optique à
des vitesses de 100 Mbits par seconde.

FDI = Forum des Droits sur l'Internet: association francaise ayant pour
vocation de formuler des recommandations sur toutes questions d'ordre
juridique relatives au Web.

fibre optique: cable composée de silice ou " fibre de verre" capable de
véhiculer de tres grandes quantités de signaux sous forme lumineuse.

fichier log : un fichier présent sur votre serveur et qui conserve les
informations concernant les accès sur votre site. L'analyse de votre
fichier log peut-être un moyen très efficace pour mieux connaître le
visiteur qui vient voir votre site. Il est possible de savoir d'où il
vient, les pages qu'il a consulté, les mots-clés qu'il a utilisé dans sa
requête, etc. Il existe de nombreux programmes pour analyser un fichier
log. Il y a NetTracker proposé par Sane Solutions, WebLog proposé par
Awsd, etc, etc.

FIL = Father In Law

file: fichier, n.m.

finger : programme qui permet de localiser un connecté dont on connaît
l'adresse sur Internet.

firewall : pare-feu ou coupe-feu, n.m. logiciel de contrôle d'accès sur
internet. C'est un ordinateur que l'on met entre un réseau local (celui
d'une entreprise) et un autre réseau (qui peut être Internet), et qui fait
office de filtre afin d'assurer la sécurité des informations à l'intérieur
d'un réseau local.

FISH = First In, Still Here

fish eyes view : vues "sur mesure" (pour une lecture d'hypertexte), filtre
à courte focale, permettant un lecture centrée sur le noeud en cours de
lecture et les noeuds environnants.

FITB = Fill In The Blank = complétez vous-même.

flame : originally, flame meant to carry forth in a passionate manner in
the spirit of honorable debate. Flames most often involved the use of
flowery language and flaming well was an art form. More recently flame has
come to refer to any kind of derogatory comment no matter how witless or
crude. See Also Flame War

flame bait: attrape-flammes,n.m.; piège a flamme, n.m.

flame war : when an online discussion degenerates into a series of
personal attacks against the debators, rather than discussion of their
positions. A heated exchange. See Also Flame

Flamer, flame warrior = personne qui s' amuse à envoyer des réponses
agressives ou à déclencher des polémiques

Flash Page = Splash Page

flooding: raz de marée informatique

FNET : (French Network) Branche Française du réseau européen Eunet (Europe
Network).

FOAF = Friend Of A Friend

FOAFOAG = Father Of A Friend Of A Girlfriend

FOAG = Father Of A Girlfriend

FOD = Finger Of Death

font & background Spoofs = tromperie sur Fontes & Fond

FOR = For Obvious Reasons

forum : sur un réseau, espace conçu pour échanger des messages entre
différents utilisateurs, en général sur un thème donné.

FOS = Freedom Of Speech

fossé numérique: expression désignant l'écart existant entre pays
développés et pays en voie de développement, ainsi qu'au sein même des
sociétés développées, en matiere d'accès aux technologies de
l'information.

FOT = Full Of Tripe.

fournisseur d'accès: Prestataire equipé de serveurs et de modems qui
procure un accès a Internet aus utilisateurs finaux.

FQDN = nom de domaine complet.

frame code : numérotation des images.

frames = trames. Aussi cadres, ou fenêtrage.

FRE = Frequently Requested Enhancement

freeware : logiciel gratuit, n,m.; logiciel que son auteur a choisi de
rendre absolument gratuit, soit qu'il désire le tester, soit qu'il désire
en faire profiter la communauté. Ces logiciels deviennent parfois payants
dans une phase commerciale ; Les québécois utilisent le mot gratuitiel.

FTASB = Faster Than A Speeding Bullet

FTF = Face To Face

FTL = Faster Than Light

FTP = File Transfer Protocol : protocole utilisé par certains logiciels
spécifiques pour transférer des fichiers à partir d'un serveur vers un
ordianteur personnel ou inversement.

FTP = File Transfert Protocol. Protocole de transfert de fichiers,n.m
Logiciel de transfert de fichier entre sites informatiques. En général,
les sites ouverts au public sont dits anonymous FTP car le nom de login
est anonymous.

FTTH= Fiber To The Home : fibre jusqu'au domicile

FUD = Fear, Uncertainty and Doubt

full service network: reseau de service complet

fureteur : nom donné aux navigateurs au Québec. Netscape est un fureteur
et vous même êtes un fureteur quand vous naviguez (pardon furetez !) sur
le Web

FURTB = Full Up Ready To Burst (about hard disk drives!)

fuzzymatch : correspondance partielle (quand on fait correspondre des
phrases ressemblantes d'une mémoire de traductions).

FWIW = For What It's Worth

FYA = For Your Amusement

FYI = For Your Information : pour information ( acronyme)

G

G = Grin (as in <g>)

G2G = Got to Go

GA = Go Ahead

GAC = Get A Clue

GAFM = Get Away From Me

GAL = Get A Life

gateway page = page passerelle

gateway :passerelle, n.f..; the technical meaning is a hardware or
software set-up that translates between two dissimilar protocols, for
example Prodigy has a gateway that translates between its internal,
proprietary e-mail format and Internet e-mail format. Another, sloppier
meaning of gateway is to describe any mechanism for providing access to
another system, e.g. AOL might be called a gateway to the Internet.

GBH&K = Great Big Hugs & Kisses

GBH&KB = Greak Big Hugs & Kisses Back

GBTM = Get Back To Me

GBD =Global Business Dialogue: instance d'autorégulation internatiale
chargés de faire des propositions aux gouvernements nationaux et aux
instances internationales pour la régulation d'internet.

GBY = God Bless You

GC = Garbage Collect (tidy up)

GED = Gestion Electronique Documentaire de Documents.

GED/GDE = Gestion Electronique de Documents ; Gestion de Documents
Electroniques Tout l'effort des professionnels de l'information vise à
rendre à la donnée, à l'information, toute sa valeur.

Geek = adjectif désignant le monde des informaticiens

general hypertext technology : outils de réalisation d'hypertextes (ex :
hypercard de Macintosh ou Intermedia).

GF = Girlfriend

GFU= Groupe Fermé d'Utilisateur: désigne pour un site web, la possibilité
pour les menbres d'un groupe dont les centres d'interets sont communs de
dialoguer les uns avec les autres, grâce a un code d'acces

GFR = Grim File Reaper (pervasive data destroyer)

GGN = Gotta Go Now

GIBIS = Graphical Issue Based Information System. Collecticiel d'aide à la
conception et à la discussion collective.

GIF : (Graphic Interchange Format) format de fichier graphique compressé.
Il existe deux types d'images GIF les versions 87 et 89. Le format GIF 89,
permet l'affichage de séquences d'images animées ou l'affichage d'une
seule image en plusieurs passes.

GIGA (Go) : un " milliard " d'octets, ou 1024 Méga Octets (1073741824
octets pour être précis)

Gigabyte : 1000 or 1024 Megabytes, depending on who is measuring. See Also
Byte , Megabyte

Gillion = milliard d' octets

global information infrastructure infrastucture globale d'information

GM = Got Milk?

GMT = Greenwich Mean Time

GMTA = Great Minds Think Alike

GNN = Global Network Navigator (sur internet).

Go.com : portail ouvert en partenariat entre Infoseek et Disney avec une
partie moteur de recherche fournie par le moteur Infoseek à l'adresse
suivante http://go.com/.

GOK = God Only Knows

GOMS = Goal operators Methods and Selection rules.

Gopher (signifie "écureuil" en anglais) : logiciel public. C'est un mode
de connexion permettant de recevoir les pages d'informations des bases de
données qui comportent des menus en mode texte. Un modèle client -serveur
permettant de lire des menus distants sur une machine. Largement supplanté
par le WWW.

GoTo : moteur de recherche utilisant la technologie d'Inktomi et qui
retourne, au niveau de la page des résultats, uniquement une URL par
domaine. GoTo propose dans sa page de résultat un schéma de "pay per
click" où les sites peuvent payer pour améliorer leur classement. Son
adresse est http://www.goto.com.

gotos : sauts arbitraires.

GPRS = General Packet Radio Service: service de téléphonie par paquets

GPS = Global Positioning System: système de radiolocalisation

grammatologie : étude de l'écriture en tant que langage de traces.

graphe : un "graphe", ou plan, est un graphe orienté (au sens mathématique
du terme). Les noeuds de ce graphe orienté correspondent aux lieux de
l'hyperbase, et non à ses noeuds. Les branches représentants les liens
(dits parfois "liens virtuels" pour les distinguer de ceux qui sont
activés par l'usager au cours de la session). En EAO, l'arborescence
correspond à la structure le l'itinéraire pédagogique ou aux cheminement
proposés aux utilisateurs de produits pédagogiques interactifs.

groupware: logiciel de travail en groupe ; collecticiel ( can.)

GSM = Global System for Mobile telecommunications : système global pour
les communications mobiles

GTBOS = Glad To Be Of Service

GTG = Got To Go.

GUI = interface graphique utilisateur.

Gulliver : c'est le petit nom de l'araignée du Moteur de Recherche de
Northern Light.

H

H2 = How To

hacker = fouineur, n.m. passionné d'informatique, expert en programmation
pirate (des réseaux).

hacktivism: hacktivisme, n.m. Utilisation d'Internet pour défendre une cause.

HAK = Hugs And Kisses

HAM = Hypertext Abstract Machines level (noeuds et liens).

Hamster = souris sans fil ou à infrarouges

HAND = Have A Nice Day

hardware : matériel, équipement, n.m.toute la partie physique d'un système
de traitement de l'information.

haut débit : vitesse élevée de connexion à Internet grâce à une bande
passante large (broad-band); cf ADSL.

heading = en-tête.

Hébergement de sites = service consistant à accueillir les pages
personnelles de personnes privées ou de petites entreprises et de leur
offrir ainsi une plus large visibilité.

helper : l'appelation par Netscape des logiciels extérieurs à son
navigateur et qui sont appelés lorsque ce dernier reçoit un fichier du
serveur HTTP avec la signature MIME adéquate. Par exemple, l'entête MIME
application / zip-compressed appellera le programme winzip alors appelé
Helper

high speed: haut débit, n.m.

history : affichage des noeuds du parcours effectué dans un hypertexte.

hit = coup

hit : as used in reference to the World Wide Web, "hit" means a single
request from a web browser for a single item from a web server; thus in
order for a web browser to display a page that contains 3 graphics, 4
"hits" would occur at the server: 1 for the HTML page, and one for each of
the 3 graphics. "hits" are often used as a very rough measure of load on a
server, e.g. "Our server has been getting 300,000 hits per month." Because
each "hit" can represent anything from a request for a tiny document (or
even a request for a missing document) all the way to a request that
requires some significant extra processing (such as a complex search
request), the actual load on a machine from 1 hit is almost impossible to
define.

HLV = Hasta La Vista

HLVB = Hasta La Vista, Baby

home page (or homepage) : page d'acceuil, n.f. ;several meanings.
Originally, the web page that your browser is set to use when it starts
up. The more common meaning refers to the main web page for a business,
organization, person or simply the main page out of a collection of web
pages, e.g. "Check out so-and-so's new Home Page." Another sloppier use of
the term refers to practically any web page as a "homepage," e.g. "That
web site has 65 homepages and none of them are interesting." See Also
Browser, Web

HOPE = Hypermedia Object Programing Environment. Signifie environnement
hypermédia de programmation à objets : environnement de programmation pour
Smalltalk.

host (ou hôte) :hôte, n.m.; hébergeur, n.m.ordinateur sur lequel on se
connecte.

hosting: hébergement, n.m.

Hotbot : C'est un des plus grands moteurs de recherche avec ces 140
millions de pages référencées. Il utilise la base de données, la puissance
de Inktomi. Les nouvelles inscriptions sont prise en compte sous deux
semaines voire plus. Son adresse est http://www.hotbot.com.

Hot chat = drague par le biais de forums de discussion.

Hôte = nom donné au serveur principal qui fournit du temps de calcul et
des données aux autres ordinateurs qualifiés d' "esclaves"; cet ordinateur
est souvent plus puissant et possède une plus grande capacité de stockage.

hotlist: liste de signets, n.f.

HP = Home Page

HSP = Highly Sensitive Person

HTML = (HyperText Markup Language). Les pages Web sont écrites dans un
format assez simple, appelé HTML (même extension que HTM). Vous pouvez
voir le contenu d'une page HTML dans des menus de votre lecteur Web en
demandant à voir le code source.

HTML = Hyper Text Markup Language: language de documents hypertexte.

HTTP = (HyperText Transfer Protocol).Protocole de transmission de
documents sur la toile.Un serveur http est un serveur chargé d'envoyer les
pages Web (en HTML) à votre ordinateur, lorsque vous lisez une page Web.

HTTP-NG = version plus rapide du protocole HTTP.

hub.: plaque tournante; n.f.

Humbul = the Humanities Bulletin Board, Oxford University

HW = HardWare

hyperdocument : transformation d'un produit linéaire en hypertexte,
(désigne exclusivement l'application) différent d'hypermédia.

hypermédia : désigne aussi bien le logiciel que l'application qui en
résulte : logiciel pilotant aussi bien du texte que des images ou du son ;
application combinant texte, images et sons, avec un accès "hypertexte",
c'est-à-dire avec des informations reliées entre elles de façon
non-linéaire. C'est en fait un multimédia accessible en hypertexte.

hypertexte : la navigation hypertextuelle permet d'aller d'une information
à une autre (ou d'un ensemble d'informations à un autre) par
l'intermédiaire des "hyperliens" accessibles par des "boutons", sans avoir
à respecter une construction linéaire ou arborescente. Les "noeuds" ou
"zones sensibles" ou "boutons" des hypertextes sont d'une couleur
particulière pour être facilement identifiables et ils changent de
couleurs une fois utilisés. Le terme 'hypertexte' n'exclut nullement la
dimension audiovisuelle : on parle aussi d'hypermédias. Vous pouvez
consulter ici le mémoire de DEA de N. Gabet sur l'hypertexte (1995)

Hytime = Hypermedia/Time-based structuring language. Définit l'extension
de SGML au multimédia et assure un codage de la synchronisation
temporelle. Cette norme conçoit le document à partir d'une base orientée
objet. Elle étend la démarche SGML aux hyperdocuments et aux documents
hétérogènes.

I

IA = Intelligence Artificielle (A.I. en anglais).

IAB = Internet Architecture Board. Définit les normes et alloue les
adresses sur Internet.

IAC = in any case = quoi qu' il en soit.

IAE = in any event = dans tous les cas.

IANA = Internet Address Naming Authority = organisme responsable de la
gestion des adresses Internet.

IANAL = I Am Not A Lawyer.

IAP = Internet Access Provider = fournisseur d' accès Internet.

ICAI = Intelligence Computer-Assisted Instruction.

ICANN = Internet Corporation for Assigned Names and Numbers = organisation
chargée de la gestion des noms de domaine d' Internet au niveau mondial,
de l' accréditation des "Registars" (sociétés habilitées à enregistrer des
noms de domaine selon le principe "premier arrivé premier servi"), et de
la réflexion sur les extensions possibles de noms de domaines
internationaux, afin de gérer au mieux la croissance d' Internet et des
noms de domaine.

ICMP = Internet Control Message Protocol = protocole de contrôle destiné à
tester les connexions.

icon: icone, n.f.

icône : image physique d'un objet réel et par extension toute image
physique pouvant être lue dénotativement.

IE = that is (normally i.e.).

IETF = Internet Engineering Task Force = groupe de travail de
développement de l' Internet.

IGO = Imagerie Générée par Ordinateur.

IGP = Interior Gateway Protocol = protocole d' échanges d' informations de
routage entre routeurs Internet.

IKWUM = I Know What You Mean = je vois ce que vous voulez dire.

ILU = I Love yoU

ILY = I Love You

image cliquable = image map

image map : série de liens hypertextes attachés à une image. Ils sont
définis dans la page ou à travers un fichier externe. Si l'image cliquable
est définie comme un fichier externe, les Moteurs de recherche peuvent
avoir des problèmes pour indexer vos autres pages, à moins que vous ayez
défini aussi des liens hypertextes plus conventionnels. Si l'image
cliquable est définie dans votre page, les Moteurs de recherche n'auront
pas de problèmes pour suivre les liens. Il est quand même conseillé de
fournir aussi sur votre page des liens au format texte pour aider ceux qui
ont des problèmes de vision ainsi que ceux qui accédent au site sans les
graphismes ou en utilisant un navigateur texte.

IMAP = Internet Message Access Protocol = protocole d" accès aux messages
Internet.

IMHO : (In My Humble Opinion). a mon humble avis. A shorthand appended to
a comment written in an online forum, IMHO indicates that the writer is
aware that they are expressing a debatable view, probably on a subject
already under discussion. One of may such shorthands in common use online,
especially in discussion forums. See Also BTW.

IMO = In My Opinion = à mon avis.

impact : (hits en anglais) Nombre de connexions de bas niveau sur un site
Web, en comptant le nombre d'accès sur sa page d'accueil et un nombre
d'impacts sur la totalité de son site. Il arrive que des Webmestres peu
scrupuleux annoncent la fréquentation de leur site en impact.

Index = Répertoire - Fait aussi référence à la base de données qui
contient les pages web d'un Moteur de Recherche et/ou d'un Répertoire.

Infind : méta-moteur de recherche trouvable à http://www.infind.com.

Infographie = traitement graphique d' un document ou d' une information
par composition informatique de cartes, de schémas ou de toute autre
représentation graphique; elle comprend deux univers : le traitement d'
images préexistantes, et les images entièrement réalisées à partir d'
éléments issus du traitement informatique.

Information : élément de connaissance susceptible d'être représenté à
l'aide de conventions pour être conservé, traité ou communiqué.

information highway, information superhighway: autoroute de l'information

information society: société de l'information, n.f.

informatique = data processing. Ensemble des sciences et techniques de
traitement de l'information au moyen d'ordinateurs.

Infoseek : un des plus grands moteurs de recherche. Les nouveaux sites
sont ajoutés généralement très rapidement, à savoir en 1 ou 2 jours
ouverts. L'adresse est http://www.infoseek.com/. Infoseek est un des rares
moteurs de recherche à considerer le singulier et le pluriel d'un mot
comme le même mot. Infoseek est très sensible à la popularité d'une page
dans son algorythme de positionnement.

Infosphère = ensemble des contenus ou des documents numérisés, qu' ils
soient accessibles grâce à des réseaux de communication ou disponibles sur
des supports autonomes.

Inktomi : cette base de données est utilisée par certains des plus gros
moteurs de recherche, dont HotBot. Inktomi est aussi utilisé par Yahoo
quand une requête n'est pas trouvée dans la base de données de Yahoo.

inspector : outil de programmation dans Smalltalk. La fenêtre de
l'inspector Hope est composée de deux sous-fenêtres, celle de gauche
affiche sous forme de plan une représentation hiérarchique des objets en
cours d'inspection, celle de droite une représentation graphique de ces
objets.

instant messaging: messagerie instantanée, n.f.

integrated home system: domotique, n.f.

Intelligence artificielle =

interactif : système autorisant la transmission d'informations aussi bien
dans le sens émetteur-récepteur que dans le sens récepteur-émetteur.

interface : jonction entre deux matériels ou logiciels leur permettant
d'échanger des informations par l'adoption de règles communes physiques ou
logiques. Correspond de plus en plus à l'interface homme/machine. Exemples
d'interfaces-utilisateurs "protocoles" sur Internet : Gopher, Netscape,
Mosaic : ce sont des utilitaires de connexion aux serveurs Web.

Internet Explorer : logiciel navigateur de la société Microsoft.

internet. (Lower case i). Any time you connect two or more networks
together, you have an internet - as in inter-national or inter-state.
Internet. (Upper case i) Réseau informatique, le plus grand du monde. En
anglais, on dit THE Internet alors qu'en français on dit simplement
Internet, sans article.

InterNIC = Internet Network Information Center = centre d' information du
réseau Internet.

intranet : réplication des protocoles utilisés sur Internet à l'intérieur
d'une entreprise. Cette réplication ne présente un intérêt technique et
financier que dans la mesure où les protocoles effectivement mis en place
ont été largement testés sur Internet et qu'ils sont distribués sous
licence contributive.

IOS = International Organization for Standardization.

IOW = In Other Words = autrement dit.

IP = Internet Provider = fournisseur d' accès Internet.

IP = Internet Protocol (= l'enveloppe d'une lettre qu'on envoie : à partir
de l'adresse de l'expéditeur et de celle du destinataire) IP oriente le
"paquet" à travers Internet, de routeur en routeur.

IP Delivery : similaire à l'Agent Name Delivery. Cette technique permet
d'avoir un contenu différent en fonction de l'adresse IP du client. C'est
très difficile de découvrir les pages cachées utilisant cette méthode
puisque la page qui s'affiche dépend de l'adresse IP. Il y a aucune chance
de voir la page préparée pour l'adresse IP d'un moteur de recherche, par
exemple.

IP spoofing: maquillage d'identité électronique.

IPC = communication interprocessus.

IPhone = logiciel qui permet de téléphoner par Internet.

IPX = Internetwork Packet Exchange = protocole Novell.

IR = Information Retrieval.

IRC (Internet Relay Chat) : C'est un protocole permettant à des
utilisateurs de discuter par écrit et en direct à travers Internet.

IRIS = Institute for Research in Information and Scholarship. Groupe
interdisciplinaire travaillant sur Intermedia à Brown University.

IRL = In Real Life

ISDN = Integrated Services Digital Networks. Protocole transformant un
système téléphonique interne ancien en système automatique.réseau
numerique à integration de services (RNIS)

ISHYS = Intelligent Software Hypertext System.

ISO = In Search Of; International Organization for Standardization;

ISO = International Standard Organization. En accord avec le CCITT,
définit ce que doit être un modèle de communication entre réseau
hétérogènes et ordinateurs.

ISOC = Internet Society = association élargie de l' Internet.

ISP = Internet Service Provider: fournisseur de services sur Internet

ISP : (Internet Service Provider). An institution that provides access to
the Internet in some form, usually for money. See Also Internet

ITFA = In The Final Analysis

ITS = Intelligent Tutoring Systems.

I-way. : the Info-highway, ou autoroute de l'information.

J

J/K = Just Kidding

JAM = Just A Moment; Just A Minute

JANET (Joint Academic Network) : Réseau regroupant les institutions
d'enseignement et de recherche du Royaume-Uni.

JAS = Just A Second

Java : langage mis au point par la société SUN s'exécutant sur toutes les
plates-formes matérielles et qui peut être utilisé sous forme d'applet
dans les navigateurs.

JavaScript : langage permettant de contrôler le navigateur et le HTML avec
les richesses fonctionnelle que ne permet pas le langage HTML.

JDK : (Java Development Kit). A software development package from Sun
Microsystems that implements the basic set of tools needed to write, test
and debug Java applications and applets See Also Applet, Java.

JEPI = Joint Electronic Payment Initiative = initiative conjointe de
paiement électronique, comité d' experts des services de paiement
électroniques.

JPEG (ou JPG) = Join Photographic Expert Group. Norme des compressions des
images fixes.

JPG : voir JPEG

JRI = Journaliste Reporter d'Images numériques, pour magazines numériques
(à la fois technicien et journaliste).

juke-box : outil qui permet de lire plusieurs CD-ROM.

JUNET (Japan Unix Network) : principal réseau public à haute vitesse au
Japon.

Junk mail = courrier sans intérêt que l' on efface sans consulter

juxtaposition : le rapport entre les mots dans une requête dans un Moteur
(ou Répertoire) de Recherche. Les Moteurs de Recherche permettent souvent
aux utilisateurs de préciser si les mots doivent être l'un à côté de
l'autre ou séparés dans les pages Web recherchées.

K

K = oKay

keyword = mot clé

keyword density = densité des mots clés

keyword domain name = mots clés dans l'URL

keyword phrase = phrase clé

Killer app : (argot) de "KILLER APPlication". Fonction nouvelle et
fondamentale d'un logiciel qui provoque la migration des utilisateurs de
l'ancienne version vers la nouvelle.

killer application: innovation à succès ouvrant un nouveau marché

kilobyte : a thousand bytes. Actually, usually 1024 (2^10) bytes. See Also
Byte, Bit

KiloOctet (Ko) : correspond à 1024 octets (2 puissance 10).

KIS = Knowbot Information Service = service de recherche de personnes
(équivalent des pages blanches téléphoniques).

KWIC = Key-Word In Context. Sert dans les techniques documentaires.

KWIM = Know What I Mean? = vous me comprenez?

KWICK = Knowledge Workers Intelligenttly Collecting Coordinating Creating
Consulting Knowledge. Projet de recherche en infométrie.

KWIT = Key-Word In Title.

L

LAN = Local-Area Network. réseau locale. A computer network limited to the
immediate area, usually the same building or floor of a building.

language learning : apprentissage des langues.

LAO = Lecture Assistée par Ordinateur.

learning browser : utilitaire de navigation en hypertexte, dans la
structure logique choisie pour le document (active les différents noeuds
reliés à un même thème).

leased line : refers to a phone line that is rented for exclusive 24-hour,
7 -days-a-week use from your location to another location. The highest
speed data connections require a leased line. See Also T-1, T-3, DSL

LECAO = Lecture et Ecriture Critiques Assistées par Ordinateur.

Letter bomb = message contenantun programme permettant de piéger un
ordinateur

lien à l'arrivée : lien hypertexte vers une page particulière venant de
quelquepart et apportant du trafic à cette page. Les liens à l'arrivée
sont souvent un instrument de mesure pour connaître la popularité d'une
page. La recherche des liens à l'arrivée est faisable sur Altavista,
Infoseek et Hotbot.

lien Mort : lien qui ne mène plus à une page ou à un site, probablement
parce que le serveur est en panne ou que la page a été déplacée ou alors
n'existe plus. La plupart des Moteurs de Recherche ont des techniques pour
retirer de telles pages de leurs listes automatiquement. Internet
continuant à augmenter en taille quotidiennement, il devient de plus en
plus plus difficile pour un Moteur de Recherche de contrôler régulièrement
toutes ces pages. Reporter des liens morts aide à maintenir les Moteurs
propres et précis. On peut le faire en soumettant le lien mort au Moteur
de Recherche.

liens EAO : liens classiques : boutons faisant directement référence aux
noeuds pointés. Liens de référence conditionnels et liens de suite
pédagogiques : boutons mais qui ne font pas directement référence à
d'autres noeuds. Liens de réponses (entités interactives "entités de
dialogue". Liens de déroutement (non visibles par l'apprenant)

lieux d'ancrage : successions de "cartes" (points d'ancrage dans le
vocabulaire d'Hypercard). Pour qu'une suite de points d'ancrage puisse
être assimilée à un lieu d'ancrage, il est donc nécessaire (mais non
suffisant) qu'ils s'enchaînent sans ramification.

ligne louée : ligne de communication qui est permanente et louée à un
fournisseur d'accès permanent.

liste des canaux : listes de liens de sites Web pré-choisis (et
généralement, les plus populaires). Ces listes sont mises à jour par des
Moteurs ou des Répertoires de recherche et sont triés à travers des
catégories ou des canaux. Les sites sont sélectionnés par le responsable
du canal, souvent en raison du bon placement du site dans les Moteurs de
Recherche. Certains Moteurs, annuaires autorisent les visiteurs à nommer
des sites pour les inclure dans leurs listes.

listserv : listes de diffusion où l'on peut s'abonner gratuitement et qui
véhiculent des courriers par thème. L'inconvénient par rapport aux News
est qu'on arrive vite à être submergé.

live connect : technologie mise en oeuvre par Netscape et permettant de
faire communiquer les PlugIns, JavaScript et Java.

LMDS = Local Multipoint Distribution System: systèmez de distribution en
étoile

LOA = List Of Acronyms/Abbreviations

log file = fichier log

log-book = fichier-trace, récupération des réponses d'un apprenant au
cours d'un travail style CAL ; le log-book est automatiquement alimenté
par le logiciel à chaque fois que l'apprenant répond à une question ou
ouvre un document particulier.

Logiciel = ensemble de programmes, de procédés et de règles nécessaires au
traitement électronique de l' information.Tout système informatique fait
appel à trois "couches" distinctes de logiciels : les logiciels "système"
(ou de base) , qui réalisent les opérations indispensables au démarrage et
au fonctionnement du calculateur; les logiciels intermédiaires
("middleware"), qui assurent le contrôle et la gestion du matériel ainsi
que du système d' exploitation et des protocoles de communication; et les
logiciels d' application, qui rendent un service particilier à la demande
de l' utilisateur.

log-in: procédure d'indentification

LOGIN ou logging on. Se loguer, c'est-à-dire se présenter en tant que
simple utilisateur quand on se connecte à une machine et qu'on saisit le
"nom utilisateur", d'où log-on(s), ou logon (s), utilisateur de réseau,
correspond au pseudonyme utilisé sur le réseau.

Loi de Metcalfe = loi empirique selon laquellela valeur d' un réseau et
des services et technologies qui lui sont liées est égale au carré du
nombre des utilisateurs.

Loi de Moore = loi empirique selon laquelle la puissance des
microprocesseurs double tous les dix-huit mois à coût constant.

looksmart : répertoire de taille moyenne, son adresse URL est
http://www.looksmart.com/.

LULU = Locally Unwanted Land Use

lurker = membre de la majorité silencieuse sur un forum électronique. Il
n'écrit quasiment jamais mais il lit beaucoup. Ce terme n'est pas
péjoratif et peut être utilisé pour soi-même. Le français est "badaud".

Luser = personne qui fait un usage égoïste et pratique de l' internet en
prenant sans jamais contribuer

Lycos : un des moteurs de recherche le plus importants. Lycos semble se
transformer peu à peu en répertoire en utilisant le projet Open Directory
pour résultat de sa recherche. Il peut être assez lent à indexer votre
page. Le robot de Lycos ignore les commandes méta dans les pages des
sites. Son adresse URL est http://www.lycos.com/ et pour la France,
http://www.lycos.fr/.

LZW = mode compression des auteurs (du nom des auteurs).

M

macro-literary system : bibliothèque universelle. Pour ce type
d'application hypertexte, les liens entre les documents et les liens de
documents à commentaires sont pris en compte dans le système.

mail : messagerie électronique qui a pour fonction l'échange de courrier
entre utilisateurs d'un "même" réseau. Le e-mail est l'adresse personnelle
d'un utilisateur sur le réseau. Se traduit, en fonction du contexte, par :
Courrier électronique, Message électronique, ou encore Adresse
électronique, mais jamais par "Mél" qui ne s'emploie que par analogie avec
"Tél" au cas où l'on voudrait vraiment traduire "e-mail" quand on donne
sur papier son adresse électronique.

mail list (ou mailing list) : système qui permet de s'inscrire à une liste
de diffusion qui vous permettra de lire du courrier par thème.
L'inconvénient par rapport aux News est qu'on peut être vite submergé.

mailbomb = envoi massif de messages (sans intérêt) à une adresse
électronique donnée

mailbox : boîte aux lettres électronique, n.f., située sur un ordinateur
central, qui conserve votre courrier jusqu'à ce que vous le lisiez.

MAN = Metropolitan Area Network = réseau métropolitain.

MAO = Méthodes Audio-Orales.

MARC = MAchine Readable Catalog. Format de saisie de données.

marketplace: place de marché, n.f.

Martian = martien, paquets d'informations mal orientés suite à une erreur
de routage sur le réseau.

mauvais coup : page de résultats affichée par le Moteur de Recherche ou le
Répertoire ne correspond pas à la requête effectuée. Plusieurs raisons
peuvent l'expliquer: 1) La page contient bien les mots-clés, mais ils sont
utilisés dans un mauvais contexte, ou alors avec une signification
différente ou une corrélation différente que celle que vous avez prévu. 2)
La page est une tentative de spamdexing. 3) Le Moteur de Recherche a un
problème dans sa base de données ou une anomalie dans son programme de
requête.

MAV = Méthodes audiovisuelles.

m-commerce: commerce par téléphone mobile

MD = More Dirt (Physician)

média : l'interface entre un émetteur et un récepteur. le média est un
support d'information.

megabyte : a million bytes. Actually, technically, 1024 kilobytes. See
Also Byte, Bit, Kilobyte

MégaOctets (Mo) : plus d'un million d'octets (1048576 exactement).

Mél : voir Mail.

Messagerie instantanée = courrier électronique dont l' arrivée sur son
écran est signalée à l' internaute destinataire, auquel on indique s'il le
souhaite l' identité de l' expéditeur.

Métachercheur = moteur de recherche qui explore lui-même d' autres moteurs
de recherche afin d' apporter des réponses plus précises aux demandes des
internautes.

métarecherche : la "recherche des recherches". Une requête est soumise à
plus d'un Moteur de Recherche ou Répertoire. Les résultats de tous les
moteurs sont affichés après élimination des doubles et un triage.

meta-search engine: métachercheur, n.m.

méta tag : construction placée dans l'entête HTML de votre page Web,
fournissant des informations qui ne sont pas visibles par les navigateurs.
Les méta-tags les plus courants (et les plus utiles pour les Moteurs de
Recherche) sont KEYWORDS (mots-clés) et DESCRIPTION. Le méta-tag KEYWORD
permet à l'auteur de souligner l'importance de certains mots et phrases
utilisés dans sa page. Certains Moteurs de Recherche tiendront compte de
cette information - d'autres l'ignoreront. N'utilisez pas des guillemets
autour des mots ou phrases clés. Le méta-tag DESCRIPTION permet à l'auteur
de contrôler le texte affiché quand la page paraît au niveau des résultats
d'une recherche. Certains Moteurs de Recherche peuvent ignorer cette
information. Le méta-tag HTTP-EQUIV est employée pour émettre des
commandes HTTP et est fréquemment employée avec le tag REFRESH pour
remettre à jour le contenu de page après un nombre donné de secondes. Les
pages passerelle emploient parfois cette technique pour forcer les
navigateurs à aller vers une page ou un site différent. La plupart des
Moteurs de Recherche en sont conscients et classeront la page à la fin
et/ou réduiront le placement du site. Infoseek est contre cette technique
et pénalise le site ou même l'interdit. D'autres méta-tags sont GENERATOR
(pour ceux utilisant un logiciel d'assisté :-) à la création de pages) et
AUTHOR (utilisé pour créditer l'auteur de la page qui contient souvent son
adresse E-mail, l'URL de son site et toute autre information utile).

metacrawler : méta-moteur de recherche qu'il est possible de trouver à
l'adresse suivante: http://www.metacrawler.com/. Le résultat d'une requête
dans différents moteurs est résumé sur une page facile à lire.

Metafind : méta-moteur de recherche qui est trouvable à
http://www.metafind.com/.

méta-moteur de recherche : serveur qui passe des requêtes à plusieurs
moteurs de recherche et/ou répertoires et résume les résultats. Ask
Jeeves, Debriefing, Dogpile, Infind, Metacrawler, Metafind et Metasearch
sont des exemples de méta-moteurs de recherche.

Metasearch : Un méta-moteur de recherche qui est trouvable à
http://www.metasearch.com/.

metatext. Cf. docuverse.

MHS = Message Handling System = système de gestion de messages.

micro computing: micro-informatique, n.f.

Micro-informatique = branche de l' industrie informatique comprenant les
micro-ordinateurs (également appelés ordinateurs personnels) ainsi que les
logiciels correspondants, permettant soit de réaliser la programmation,
soit de gérer des informations par des applications.

micro-monde. Environnement d'apprentissage.

Microprocesseur = un processeur est un système logiciel ou matériel qui
exécute un ensemble d' opérations dans un ordre déterminé; le processeur
d' un ordinateur exécute les instructions contenues dans les programmes de
sa mémoire centrale, notamment dans son système d' exploitation. Un
micro-processeur (appelé également "puce") est un processeur dont les
éléments sont miniaturisés en circuits intégrés, ce qui permet de disposer
d' une grande capacité de mémoire.

MIDI = Musical Instrument Digital Interface = interface nimérique pour
instruments de musique.

middleware: logiciel médiateur, n.m.

MIDI = Musical Instrument Digital Interface. Norme pour les interfaces
musique électronique/ordinateurs.

MIL = Mother In Law

MIME (Multi Purpose Internet Mail Extensions) : Système d'encodage
permettant d'expédier fichiers attachés aux courriers électroniques.

Mining Company : un grand répertoire présent sur plusieurs adresses URL.
L'adresse principale est http://www.miningco.com.

Minitel = nom donné au terminal de connexion au réseau télématique
français (Télétel) destiné au grand public.

MIPS = Meaningless Information Per Second

miroir : un site miroir est un site contenant les mêmes informations qu'un
site principal, et créé pour éviter les concentrations de connexions sur
celui ci.

mirror site = site miroir

misc : forums de discussion qu'on ne peut classer sous une seule appellation.

Misspellings = Fautes d'Orthographe.

M-JPEG = standard intermédiaire entre JPEG et MPEG.

ML = More Later

MLA = Multiple Letter Acronym

MLT = Mémoire à Long Terme (mémoire humaine).

MMDS= Microwave Multipoint Distribution Service = système de distribution
de programmes de radio ou de télévision utilisant la voie herzienne
terrestre.

Mobile = désigne le téléphone portable relié au réseau par des ondes
(encore appelé "cellulaire"), le téléphone fixe étant à l' inverse relié
au réseau par câble.

mode auteur/mode utilisateur final. Modes d'utilisation : 1) Dans le mode
auteur, on peut créer des noeuds et des liens, les modifier, les
supprimer... 2) programmes "runtime" : "interpréteur" pour l'utilisateur
final ; et pour les auteurs, une "boîte à outils" contenant divers
éditeurs (en général des éditeurs commerciaux de la même gamme de
matériel).

modem :modem, n.m.; modulateur-demodulateur,n.m.;appareil permettant
d'assurer l'interface entre un flux analogique et un flux numérique
d'information. MOD pour MODuler le signal, et DEM pour le DEModuler,
c'est-à-dire le convertit, (permet communication entre ordinateurs,
serveurs à ordinateurs)

modérateur : celui qui lit les messages sur un réseau et ne transmet que
ce qui lui semble pertinent.

modération. Sur Internet, un responsable lit tous les messages des
"Newsgroups" avant de décider de leur intérêt pour la communauté.

modulateur-démodulateur. Cf. "modem".

MOF = Matter Of Fact

monotone. : se dit de la nature ou de l'évolution d'un comportement : on
ne peut qu'ajouter des connaissances à l'état des connaissances courant.

MOO = Mud Object-Oriented; version plus évoluée de MUD

MOP = Memory Organization Packets. Paquets d'organisation de la mémoire.
En psychologie, fait référence au mode de fonctionnement de la mémoire.

MORF = Male Or Female? = homme ou femme?

morphing : transformation, métamorphose. Application qui permet de faire
un fondu-enchaîné d'images en passant graduellement d'une image à un
autre.

MOS = Member of the Opposite Sex

MOSAIC. Outil de navigation sur Internet.

MOSS = service de sécurité des objets MIME.

Mot Clé : Un mot qui forme (une partie de) la requête dans un Moteur de
Recherche.

MOTAS = Member Of The Appropriate Sex

mot-clé : mot qui figure dans le document par opposition au descripteur,
si l'on donne à ce terme une définition différente dans le domaine des
bibliothèques et celui couramment utilisé quand il s'agit de recherche sur
Internet. En bibliothéconomie, on préfère utiliser les termes
mots-matières, ou mots-sujets, ou vedettes matières, lorsqu'il s'agit des
listes de termes communs à toutes les bibliothèques pour l'identification
des concepts présents dans un document donné (et qui servent à la
recherche de références dans un catalogue. En ce qui concerne la recherche
sur le Web, on appelle improprement "mot-clé" le mot utilisé pour la
recherche et qui fait partie du langage (du vocabulaire) dit "libre"
(improprement, car ce mot en informatique correspond avant tout à la
"méta-balise" placée dans l'en-tête invisible d'une HTML repérable par les
moteurs de recherche).

MOTD = Message Of The Day

moteur de recherche : serveur ou un groupe de serveurs qui se consacre au
référencement des pages Internet. Lors de requêtes particulières, ces
Moteurs renvoient des listes de liens correspondants à la demande.
L'enregistrement dans ces moteurs se fait par les robots, la plupart du
temps. Les principaux Moteurs de Recherche sont Altavista, Excite, Hotbot,
Lycos, Infoseek, Northern Light et Webcrawler. Notez que Yahoo n'est pas
un Moteur de Recherche mais un Répertoire. Le terme Moteur de Recherche
est bien souvent employé pour décrire les deux, Répertoire et Moteurs de
recherche.

MOTH = Humorous Collectibles Forum variation on Member of the Month

MOTM = Member Of The Month

MOTOS = Member Of The Opposite Sex

Mots Clés dans l'URL : L'utilisation de mots clés comme partie de
l'adresse URL d'un site. C'est un moyen d'améliorer le positionnement dans
la page des résultats pour certains moteurs de recherche quand des mots
clés sont utilisés dans l'adresse URL.

MOTSS = Member Of The Same Sex

MP3 = MPEG Audio Layer 3 = format de compression et de lecture pour
fichier musicaux.

MPEG = Motion Picture Expert Group. Norme de compression des images animées.

MS = Masters Degree

MS-DOS = Microsoft Disk Operating System. système d'exploitation, le
"catéchisme" des commandes.

MSN = Microsoft Network = service en ligne de Microsoft.

MSS = Member of the Same Sex

MT = Mémoire de Travail (mémoire humaine).

MTA = agent de transfert de messages.

MTBF = Middle Time Before Failure. Temps moyen avant une panne.

MTFBWY = May The Force Be With You.

MTU = unité de transmission maximale (taille maximale d' un paquet de
données sur un support donné).

MUD = Multi User Domain (or Dungeon)

MUD = Multi Users Dungeon (Oubliette multi-utilisateurs) ; système
informatique installé sur Internet et inspiré des jeux de rôles "Donjons
et Dragons", intégrant son et vidéo.

multicasting: multidiffusion,n.f.

Multicrawl : Multicrawl est un moteur de recherche qui offre à ceux qui le
désirent leur propre version personalisée du moteur.
http://www.multicrawl.com/

multimédia : réunion, sur un même support, de fichiers contenant du texte,
du son, de l'image fixe et animée, et organisés au moyen d'une
programmation informatique. Ne pas confondre avec le même terme signifiant
que l'on a affaire à divers médias tels que la télévision, les journaux,
la radio, etc.

multiplexing: multiplexage, n.m.

MUSE (Multi-User Simulated Environment) : One kind of MUD - usually with
little or no violence. See Also MOO, MUD

MX = messager, échangeur de courrier.

MYD = mois, année, jour (mode de désignation des dates).

MYOB = Mind Your Own Business

N

nanotechnology : echnologie moléculaire.

narrowband: bande passante,étroite, n.f.

narrowcasting: diffusion étroite ou restreinte

navigateur : logiciel permettant de visualiser les pages HTML et de se
promener de site Web en site Web au moyen des liens hypertextes.

navigation : consultation non linéaire d'un document.

naviguer : action de se promener de site Web en site Web au moyen d'un
logiciel de visualisation de Web. Le terme fureter est préféré par les
Québecois.

NAVY = Never Again Volunteer Yourself

NB= Nota Bene (note well).

NC = ordinateur de réseau.

NCP = protocole de contrôle de réseau.

NCSA = National Center for Supercomputing Applications, Université de
l'Illinois.

nerd, techno-nerd : accro de l'informatique et des réseaux

Netfind : le moteur de recherche par défaut pour les usagers du FAI
(Fournisseur d'Accès à Internet) AOL. C'est un site qui est très "occupé".
Son adresse URL est http://www.netfind.com. Netfind utilise le même moteur
de recherche qu'Excite.

netiquette : fusion des mots anglais Net (Internet) et Etiquette
(Ethique), la Netiquette est un protocole ou ensemble de règles visant à
définir les conditions d' une bonne utilisation d' Internet;elle s'
applique dounc strictement à la transmission de données on-line..

netizen : derived from the term citizen, referring to a citizen of the
Internet, or someone who uses networked resources. The term connotes civic
responsibility and participation. See Also Internet

net lag : (de jet lag = décalage horaire subi après un voyage en avion)
temps de réponse lent sur le Net

nethead : internaute, accro de l'Internet

netscapade : escapade sur le Net ; navigation sans but précis.

Netscape : firme américaine ayant donné son nom au plus célèbre des
logiciels navigateur.

Netscape : A WWW Browser and the name of a company. The Netscape (tm)
browser was originally based on the Mosaic program developed at the
National Center for Supercomputing Applications (NCSA). Netscape has grown
in features rapidly and is widely recognized as the best and most popular
web browser. Netscape corporation also produces web server software.
Netscape provided major improvements in speed and interface over other
browsers, and has also engendered debate by creating new elements for the
HTML language used by Web pages -- but the Netscape extensions to HTML are
not universally supported. The main author of Netscape, Mark Andreessen,
was hired away from the NCSA by Jim Clark, and they founded a company
called Mosaic Communications and soon changed the name to Netscape
Communications Corporation. See Also Browser, Mosaic, Server, WWW

netstorm : (mot à mot : tempête sur le Net) problèmes techniques sur le Net

netsurfing : se balader sur Internet

network : réseau,n.m. any time you connect 2 or more computers together so
that they can share resources, you have a computer network. Connect 2 or
more networks together and you have an internet. See Also internet,
Internet, Intranet

networking : élaboration d'une carte conceptuelle à différents niveaux
d'abstraction.

new economy: nouvelle écomomie, n.f.

newbie : naive newcomer. Nouvel arrivant sur Internet, un "bleu".
Internaute novice.

NewHoo = l'Open Directory Project.

NEWS : groupes de discussion sur le réseau de distribution Net News ou
"forum de discussion".

newsgroups : forums de discussion sur Internet, forums thématiques.

NFS (Network File System) : système permettant de donner accès aux
fichiers d'un ordinateur éloigné comme s'il s'agissait d'un disque local.

NG = News Group

NIC (Networked Information Center) : generally, any office that handles
information for a network. The most famous of these on the Internet is the
InterNIC, which is where new domain names are registered. Another
definition: NIC also refers to Network Interface Card which plugs into a
computer and adapts the network interface to the appropriate standard.
ISA, PCI, and PCMCIA cards are all examples of NICs.

NIH = Not Invented Here. Syndrome du PFM ou complexe du Pas Fait Maison
(complexe qu'il faut combattre pour une optimisation de "l'existant" dans
une entreprise).

NIMBY = Not In My BackYard. Signifie : ça ne passera pas par chez moi

NKRL = Narrative Knowledge Representation Language, description normalisée
indépendante du langage, du contenu sémantique (meaning) de textes
narratifs complexes en langage naturel ; équivalent du SGML pour les
éléments de la structure.

NLI = Natural language interface

NLI = Not Logged In

NLS = oN Line System. En 1968, Douglas Englebart présente NLS dans le
cadre du projet AUGMENT. Ce système offre des fonctionnalités de type
hypertextuel.

NM = NeverMind

NMI = No Middle Initial

NNTP (Network News Transport Protocol) : the protocol used by client and
server software to carry USENET postings back and forth over a TCP/IP
network. If you are using any of the more common software such as
Netscape, Nuntius, Internet Explorer, etc. to participate in newsgroups
then you are benefiting from an NNTP connection. See Also Newsgroup,
TCP/IP, USENET = protocole de communication (Usenet).

NOC = Network Operation Center = centre d' exploitation de réseau.

noeud (node) : document qui contient un ou plusieurs points d'ancrage
(dans un hypertexte.). Unité d'information qui donne accès à une autre
unité d'information. Le noeud se détermine sémantiquement. Aussi : sommets
d'un graphe de situations.

noeud d'interconnexion (Internet) : point d'un réseau de réseaux où les
différents réseaux interconnectés s'échangent les messages transitant de
l'un à l'autre.

noeud : jonction entre connexions dans un réseau ou "élément non terminal
d'une structure hiérarchisée".

Nom de domaine = sur Iternet, chaque ordinateur est identifié par une
adresse numérique ou "IP"; toutefois, dans le but d' être plus facilement
mémorisées, d' assurer une plus grande convivialité, une localisation plus
facile des siteset pour mieux identifier les contenus correspondant aux
adresses IP, ces dernières ont été doublées d' adresses alphanumériques,
plus connues sous le vocable de "noms de domaine".

non monotone : ("defeasable"). S'oppose à "monotone" (voir le terme). On
modifie les connaissances déjà acquises.

Northern Light : moteur de recherche avec la possibilité d'accéder de
manière payante à une collection spéciale d'articles sur les affaires, la
santé et la consommation. Le premier moteur de recherche a bannir les méta
moteur de recherche de sa base de données. L'adresse URL est
http://www.northernlight.com.

Nouvelle économie = diffusion à l' ensemble des activités économiques de
gains plus ou moins importants de productivité dus à l' utilisation de
certaines technologies de l' information (numérisation et communication à
haut débit).

NREN = National Research and Education Network = réseau NREN (destiné à
relier tous les établissements éducatifs et de recherche).

NRN = No Reply Necessary = inutile de répondre.

NSFNET (National Science Foundation Network) : Noyau central américain de
l'Internet pour les liaisons entre les continents; infrastructure du
réseau Internet reliant des superordinateurs dédiés à la recherche).

NTE = Nouvelles Technologies Educatives.

NTIC = Nouvelles Technologies de l'Informatique et de la Communication.

NTP = Network Time Protocol = protocole de synchronisation du réseau.

NTSC = National Television Standards Committee. Format vidéo. Aussi
définit comme "Never Twice the Same color" (jamais deux fois la même
couleur), à cause de son imperfection au niveau des couleurs !!

NUA = adresse d' utilisateur de réseau.

NUI = Network User Identification = numéro d' identification d' un
utilisateur du réseau.

numérique : qualifie un signal transmis, traité et stocké sous la forme
d'éléments binaires, c'est-à-dire formé de 0 et de 1. S'oppose à
"analogique".

Numéris : réseau numérique, permet le développement d'applications à base
d'images et de son. Nom commercial donné par France Télécom à son offre
RNIS.

numérisation : opération consistant à coder un signal analogique en un
signal numérique.

Numéro IP : adresse donnée sous la forme 109.123.22.239 qui est la forme
d'adresse connue par les ordinateurs.

NYM = New York Minute

O

OCLC = Online Computer Library Center.

OCR. Reconnaissance optique de caractères.

Octet : huit bits. C'est une unité de mesure pour petits supports
d'information. 1000 octets sont 1 Ko, 1 million d'octets est lMo. Une
image GIF prend 50 Ko. Un disque dur de PC a une capacité de 800 Mo.

OD = OverDose

ODA = Office document architecture. Norme qui se veut l'élément fédérateur
des traitements bureautiques, et qui n'est pas destinée (contrairement à
SGML) aux grandes masses d'informations ; manière très fine de décrire le
document pour en assurer la consultation, les mises à jour sans ressaisie
inutile, et l'édition de tout support électronique ou imprimé.

OED = Oxford English Dictionary (maintenant sur CD-ROM).

OIC = Oh I See! = ah je vois!

on-line data service: serveur,n.m.

OPAC = Online Public Access Catalog. Accès automatisé aux catalogues des
bibliothèques.

OPEN = Outil Personnalisable d'Edition Numérique.

Open Directory Project : projet de répertoire mis en place par des
milliers d'éditeurs volontaires. En principe, c'est un moyen très
intéressant et très puissant pour organiser le web. En pratique, il y a le
problème du comportement de certains éditeurs qui ont causés quelques
difficultés initiales aux organisateurs. Connu à la base comme NewHoo, ce
projet est maintenant intégré à Netscape (et par conséquent, AOL). Voir
http://directory.mozilla.org.

Open Text : grand répertoire pour les entreprises uniquement. L'adresse
est la suivante : http://www.opentext.com.

optimisation : changements faits à une page pour améliorer le
positionnement de cette page dans un ou plusieurs Moteurs de Recherche.
C'est aussi les moyens d'aider les clients ou les visiteurs potentiels à
trouver un site Web. L'optimisation peut impliquer des changements de
design, de contenu, un nouveau texte pour le titre, pour les méta-tags,
pour les alt des images, les entêtes, etc... Une grande image cliquable
(image-map) au début de la page doit être déplacée plus bas dans la page.
Les trames doivent être évitées (à moins que des liens alternatifs pour la
navigation sans trames soient également fournis).

OSI = Open System Interconnexion. interconnexion de systèmes ouverts;
programme de standardisation des protocoles de communication entre
ordinateurs; (ISO) Norme d'échange de données entre ordinateurs.

OSPF = Open Shortest Path First = ouvrir le chemin le plus court d' abord
(standard IGP pour Internet).

outline : plan (représentation textuelle d'une structure arborescente).

outline processor. : processeur d'idées ou organisateur de plans. Outil
(dans un logiciel de traitement de texte) permettant d'agir sur l'ordre et
l'enchaînement des parties d'un texte. Se dit aussi "outliner".

P

P2P: d'internaute à internaute, d'utilisateur à utilisateur

packet sitching : the method used to move data around on the Internet. In
packet switching, all the data coming out of a machine is broken up into
chunks, each chunk has the address of where it came from and where it is
going. This enables chunks of data from many different sources to
co-mingle on the same lines, and be sorted and directed to different
routes by special machines along the way. This way many people can use the
same lines at the same time.

page d'accueil : première page d'un site Web.

page de garde : équivalent d'une page passerelle mais affiche un texte
avant de transporter le visiteur vers la page principale. C'est
extrêmement ennuyant.

page d'entrée = page passerelle

page passerelle : spécifiquement pré-préparée, soumise à un Moteur de
Recherche en particulier pour donner à ce Moteur les données qu'il désire,
dans le format qu'il a besoin, afin de placer le site à un bon niveau pour
un ou plusieurs sujets désirés (cette importance de classement que l'on
appelle le "placement" ou "positionnement").

page satellite = site miroir

page vue (en anglais, page view) : le nombre de pages vues est souvent
utilisé dans les logiciels de statistiques et mis en avant par rapport aux
hits du serveur. Bien souvent, plusieurs hits sont nécessaires pour
mesurer l'affichage d'une seule page causant plusieurs entrées dans les
fichiers logs. La plupart du temps, les logiciels d'analyse peuvent
déterminer les hits appartenant au même visiteur et les regrouper pour
fournir des informations plus pertinentes et ainsi compter plus facilement
le nombre de personnes visitant un site. Voir aussi Hit et Visiteur
Unique.

PAL = Phase Alternative Line. Standard vidéo pour les pays d'Europe sauf
la France.

papernet : services postaux classiques sur support papier (voir snail mail)

passerelle : lien entre deux réseaux différents.

password : mot de passe personnel quand on a une adresse électronique sur
Internet.

path : chemin. Méthode pour linéariser un hypertexte à imprimer ;
présentation linéaire de noeuds spécifiques reliés par des liens
spécifiques.

PC = Politically Correct ou Political Correctness, d'où "non-PC". PC est
aussi l'abréviation de Personal Computer.

peck mechanism : procédé permettant de donner une idée du contenu d'un
noeud avant de le visiter (peck = picorer).

pentagramme : système permettant de comparer statistiquement des unités
d'information et servant à fabriquer des bases de données (s'oppose à la
manière de fonctionner de type sémantique avec mots-clés).

PCMCIA : Personal Computer Memory Card International Association.

PD = domaine public (identifie un logiciel librement accessible).

PDA= Personal Digital Assistant (assistant numérique personnel).

PDU = Protocol Data Unit = unitées de données de protocole (segment d' un
message SNMP qui contient des données effectives).

Peer to Peer = (P2P) = désigne l' échange direct de fichiers informatiques
via Internet sans transit par un serveur.

PEM = Privacy Enhanced Mail = système de cryptage optimisé du courrier
électronique.

PEN = Public Electronic Network = réseau électronique public.

Permission Marketing = technique de promotion commerciale par le web
necessitant l' accord préalable de l' internaute

PGP = Pretty Good Privacy. Signifie "vie privée garantie", c'est un
programme de cryptage de données, permettant d'authentifier l'auteur d'un
message et l'intégrité de ce dernier. Aussi appelé standard d'encryptage
(sur internet).

PGY = Post Graduate Year (as in PGY-1, PGY-2 etc. used in PGY Med)

phrase clé : phrase qui forme (en partie) la requête dans un Moteur de
Recherche.

phreaker, phone phreaker : pirate informatique, fraudeur de
télécommunications

phreaking : piratage des centraux téléphoniques pour appeler gratuitement.

PICS = Platform for Internet Content Selection = plate-forme de sélection
du contenu d' Internet, organisme de filtrage du contenu des services
Internet.

PIN = Personnal Identification Number = numéro d' identification personnel.

Ping = Packet Internet Groper = fouineur de paquets Internet (permet de
rechercher un noeud particulier du réseau Internet).

pixel : le plus petit élément lisible par un scanner quand on numérise
l'image.

placement = Ppsitionnement

PLAO = Poste de Lecture Assistée par Ordinateur. permet de mettre en
mémoire, de réactiver et d'organiser le travail de lecture et d'écriture.

plug : connecteur sémantique (permet la connexion de noeuds avec les
objets, dans Smalltalk).

plug-in : pièce de logiciel que l'on greffe à un autre logiciel principal
permettant d' accroître les performances d' un programme informatique ou
de lui adjoindre de nouvelles fonctions.On trouve une centaine de Plug-Ins
de Netscape.

plusieurs noms de domaines : avoir plusieurs noms de domaines
supplémentaires permet de posseder plusieurs portes d'entrée pour le même
site.

plusieurs tags mot-clé : utilisation de plusieurs Méta-tags KEYWORDS afin
d'essayer d'augmenter la pertinence des mots-clés dans une page. Ce n'est
pas recommandé. C'est détecté comme une technique de Spamming, où tous les
tags sont alors simplement ignorés.

plusieurs titres : il était possible de répéter le tag TITLE plusieurs
fois dans l'en-tête d'une page HTML pour améliorer le positionnement dans
les Moteurs de Recherche. Aujourd'hui, la plupart des Moteurs de Recherche
détectent cette méthode.

point d'ancrage (link anchor) : définit les éléments entre lesquels les
liens sont établis dans l'hyperbase.

politeness window = courtoisie

POP = Post Office Protocol. Protocole de communication de messages entre
les différents ordinateurs. Aussi Point of Presence : point d'accès
Internet pour un usager.

POP 3 : (Post Office Protocol version 3) Protocole permettant à un
utilisateur connecté sur une ligne intermittente d'interroger son courrier
situé dans la boîte aux lettres de son serveur ou fournisseur.

popularité d'une page, des Liens : mesure le nombre et la qualité des
liens pointant vers une page particulière (des liens à l'arrivée).
Plusieurs moteurs de recherche (et le plus connu étant Infoseek) utilisent
de plus en plus ce procédé dans le processus de positionnement. Le nombre
et la qualité des liens à l'arrivée se révèle être de plus en plus
important comme l'optimisation du contenu de la page. Un service gratuit
qui mesure la popularité de votre page peut être trouvé à
http://www.linkpopularity.com.

port : numéro précédé du symbole : dans certaines adresses. Cet artifice
permet de mettre plusieurs serveurs sur une même adresse avec une
différenciation par le numéro de port.

portail = la page passerelle mais peut aussi désigner le site portail.

portal : usually used as a marketing term to described a Web site that is
or is intended to be the first place people see when using the Web.
Typically a "Portal site" has a catalog of web sites, a search engine, or
both. A Portal site may also offer email and other service to entice
people to use that site as their main "point of entry" (hence "portal") to
the Web.

positionnement : processus de classement des sites, des pages web dans un
Moteur de Recherche ou un Répertoire de façon à ce que les sites les plus
appropriés apparaissent en premier sur la page résultat lors d'une requête
spécifique. Des logiciels tel que AgentWebRanking Freeware (Logiciel
gratuit permettant de suivre la position de son site ou d'un site
concurrent dans les principaux moteurs de recherche et annuaires en
fonction de mots clés. Ce graticiel permet aussi d'améliorer sa position
dans les moteurs, d'inscrire votre site, de vérifier les liens et vos
pages web.) PositionAgent, Rank This et Webposition peuvent être utile.
Ils vous aident à définir votre position dans la page résultat d'un Moteur
de Recherche en utilisant pour la recherche une phrase ou un groupe de
mots particulier. Le site GoHip Search vous permet d'avoir des
informations sur votre positionnement dans les principaux moteurs de
recherche et l'ensemble affiché sur une même page.

posting : a single message entered into a network communications system.
E.g. A single message posted to a newsgroup or message board. See Also
Newsgroup

POV = Point Of View

PPL = PeoPLe

PPN = Programmer Project Number (currently known as UserID)

ppp : (Point to Point Protocol) protocole permettant d'utiliser une ligne
téléphonique et un modem en TCP/IP. Remplace peu à peu le protocole SLIP.

Preuve et signature électroniques = la preuve par l' écrit est étendue à
toutes les formes d' écrits, y compris électroniques, indépendamment du
support matériel ou du type de transmission.Aucune échelle de valeur n'
existe dès lors entre le support électronique et le support papier.La
reconnaissance de l' écrit électronique comme mode de preuvea permis que
la signature ne doit plus être obligatoirement écrite de la main de son
auteur. La signature électronique manifeste l' identité et le consentement
des parties aux obligations qui découlent de cet acte; elle consiste en
des données résultant de l' usage d' un procédé fiable d' identification
qui garantit son lien avec l' acte auquel il se rattache.

PRMD = Private Management Domain = domaine de gestion privé.

problem exploration tool : outil hypertexte pour la résolution de
problèmes, permet de prendre note des divers éléments destructurés qui
forment l'environnement d'un problème à résoudre.

Profilage = technique de marketing qui consiste à effectuer une analyse
comportementale de l' internaute en vue de définir son "profil" et de
pouvoir mieux anticiper ses demandes.

Profiling = profilage.

Programme Cgi : a proprement parlé, ce sont tous les programmes qui
manipulent des données d'entrée et de sortie selon la norme CGI. Dans la
pratique, les programmes CGI sont employés pour manipuler des formulaires
et des requêtes de base de données et produire ainsi un contenu
non-statique de pages web.

Protection des données personnelles = le droit à la vie privée s' exerce
pour tout traitement de données se rattachant à l' identité d' une
personne, soit toute information concernant une personne physique
identifiée ou identifiable, et qui sont collectées via Internet.

protocole : le mot protocole désigne en général les messages échangés
entre deux machines. L'intérêt d'un protocole est de définir des méthodes
d'échange d'information, indépendantes des matériels. Ainsi, une fois le
protocole défini, chaque terminal, ou client ou serveur implémente ce
protocole sans se soucier des autres ordinateurs.

Proxy server = ordinateur relais, serveur mandataire, serveur de
délestage, s' interposant entre Internet et un réseau privé, et assurant
le partage d' un accès à Internet entre plusieurs machines..

PS = Post Scriptum; PostScript.

PSN = Packet- Switched Node = noeud à commutation de paquets.

PSTN (Public Switched Telephone Network) : The regular old-fashioned
telephone system = réseau téléphonique commuté.

PT = Physical Training.

PTMM = Please Tell Me More = dites m' en plus svp.

PTO = Patent and Trademark Office (US Govt); Please Turn Over

Pull technology = technique permettant le téléchargement d' informations
sollicitées par un internaute

Pure player = entreprise dont l' activité est née d' Internet et opérant
exclusivement grâce et sur le réseau.

Push technology = technique permettant l' envoi systématique d'
informations recherchées par un internaute

PVAO = Présentation Visuelle Assistée par ordinateur.

Q

QED = Quod Erat Demonstrandum; Quite Easily Done

QT = QuieT (also q.t., Q&T, or as a phrase "on the q.t.")

Query = Requête

R

RA = Research Assistant; Resident Assistant

RAK = Random Act of Kindness

Rang ou Ranking, = Positionnement

RAO = Réflexion Assistée par Ordinateur.

RBS = Really Big Screen

RE = REgarding

RealNames : système d'adresse alternatif de sites webs qui est en fonction
sur Altavista. Les marques déposées utilées dans les requêtes sont
directement redirigées vers le site web approprié, généralement parce que
la société qui possédent la marque à payer un loyer à RealNames.
http://www.realnames.com.

rec : forums de discussion sur les arts, le sport, les loisirs.

Reconnaissance vocale = procédé permettant à un ordinateur ou à un
téléphone de transcrire en code numérique une. commande vocale

recensement : processus consistant à se promener sur le web, à emmagasiner
des URLs, à indexer des mots clés, des liens et du texte. Même les plus
gros Moteurs de recherche ne peuvent pas recenser toutes les pages du
réseau. Les raisons en sont la quantité énorme d'informations disponible,
la vitesse d'apparition de nouvelles données, la pratique d'une certaine
courtoisie et une certaine limite dans le nombre page visitable en une
fois. Les Moteurs de recherche ont trouvé des compromis dans leur méthode
d'indexation. Par exemple, certains Moteurs indexent uniquement la page de
garde des sites, d'autres visitent uniquement les sites pour lequel ils
ont eu une demande, d'autres jugent de l'importance du site en fonction du
nombre de liens externes avant d'indexer plus profondement.

Rercherche élargie : "stemming" dont la traduction exacte en français
m'est inconnue mais qui correspond, en gros, à une recherche élargie.
C'est une fonction que possédent certains moteurs de recherche et
répertoires permettant d'obtenir des résultat sur les mots qui ont la même
base que le mot-clé saisi. Par exemple, lorsque vous selectionnez cette
recherche élargie et que vous voulez avoir des informations sur la danse,
vous pouvez saisir dans* comme mot-clé et vous aurez dans les résultats
danse, danseur, danseuse et dansant.

REFER. Réseau électronique francophone.

Référencement (=referencing) = enregistrement d' un site web dans les
annuaires, les moteurs de recherche ou les liens hypertexte afin de le
faire connaître et d' augmenter en conséquence le nombre de ses visiteurs.

referer : le referer, c'est l'URL d'où vient votre visiteur. Le fichier de
referer-log de votre serveur vous indique cette information. Si un
visiteur vient directement d'un résultat de Moteur de Recherche, la
requête utilisée pour trouver la page sera encodée dans le referer-log,
rendant plus facile la connaissance des mots-clés qui amènent des
visiteurs. L'information referer peut également être consultée à partir du
document.referer dans JavaScript ou par l'intermédiaire de la variable
d'environnement HTTP_REFERER.

Réflecteur = site mirroir : site internet constituant une copie à l'
identique d' un site original mais placée sur d' autres serveurs répartis
à travers le monde (optimise la diffusion du site et évite l' encombrement
du réseau).

refresh : la balise de rafraichissement. Voir le paragraphe sur les méta
tags.

registration = enregistrement

regroupement : le regroupement consiste en l'affichage d'une seule page et
donc adresse pour chaque site web sur la page des résultats après une
requête auprès des moteurs de recherche ou des répertoires. Cette méthode
permet d'éviter qu'un petit nombre de sites occupe toutes les premières
positions de résultats et par la même occasion, cela rend la liste
affichée par les moteurs plus claire et surtout beaucoup plus pratique
pour l'utilisateur.

Régulation = appréhension d' une activité par un système de normes.

relevance feedback. Concept de jugement de pertinence, dans une banque de
données hypertexte.

relevancy algorithm = algorithme de pertinence

remote batch teleprocessing. Télétraitements par lots.

Renater = REseau NAtional de télécommunications pour la Technologie,
l'Enseignement et la Recherche.Réseau de réseaux réservé à des organimes
publics établis sur le territoire français et dont les activités
concernent l' enseignement, la recherche ou la fourniture d' informations
ayant un intérêt puvlic (scientifiques, techniques, médicales,
administratives).

réparti. Se dit d'un réseau composé de différents pôles ou services
détenant chacun la responsabilité de leur fonctionnement.

répertoire : serveur ou groupe de serveurs dédiés à l'indexation des pages
du web. Ces répertoires retournent une liste de pages de liens selon les
requêtes particulières faites par le visiteur. Les répertoires (aussi
connu comme des annuaires) sont généralement mis à jour manuellement, le
plus souvent suite à la demande de l'utilisateur (comme à Whatsnew.com) et
la plupart mettent en place un procédé éditorial de sélection et/ou de
catégorisation (comme Yahoo et Looksmart).

représentateur : module de présentation après coup, de la liste des
actions répertoriées. Le rédacteur s'appelle rédacteur pour les
représentations textuelles et grapheur pour les représentations
graphiques.

Requête (query) en anglais. Un mot, une expression ou un groupe de mots
employés pour passer des instructions à un Moteur de Recherche ou à un
Répertoire afin de localiser des pages sur le sujet recherché. Pour des
détails sur quelles requêtes sont utilisées, visitez le site en anglais
GoTo.com Search Inventory. Un résumé de ce que recherche, avant tout, les
gens peut être trouvé à cette adresse
http://www.synergy-marketing.com/search.html. Un programme gratuit
s'appellant Word Market vous récupère les mots utilisés dans les moteurs
de recherche et est disponible à
http://www.softwaresolutions.net/free.htm. Le Réseau Canadien de Courrier
Electronique (CEBN) propose un moteur de recherche cherchant sur les
commandees méta mots-clés à http://www.cebn.com/metatags.htm et qui permet
la recherche à travers des centaines de données existantes (attention,
très, immensement long à la détente!).

réseau. (network). Ensemble des interconnections de plusieurs systèmes de
communication, ensemble d'ordinateurs reliés entre eux qui peuvent
échanger des informations et partager des ressources. Dans un réseau
local, la connexion des machines s'effectue au moyen de câbles
spécifiques, tandis que dans les réseaux étendus, elle fait appel aux
systèmes de télécommunications.

ressoumission : répéter une ou plusieurs fois l'enregistrement dans les
Moteurs de Recherche d'une même page ou d'un même site. Dans certaines
circonstances, c'est considéré avec suspicion par les Moteurs de
Recherche, car ça peut indiquer qu'une personne expérimente les techniques
de Spamming. Les Moteurs de Recherche d'Infoseek et d'Altavista sont
particulièrement vulnérables au Spamming parce qu'ils enregistrent les
sites très rapidement. Les deux Moteurs delistent les sites qui sont
ressoumis trop souvent et Infoseek, par exemple, ne permet pas plus d'une
soumission de la même page en 24 heures. La ressoumission occasionnelle
lorsque les pages ont changées n'est pas un problème.

RFC : (Request For Comments) Succession d'articles classés au sujet
d'Internet. Ce sont les RFC qui explicitent la norme Internet. The name of
the result and the process for creating a standard on the Internet. New
standards are proposed and published on line, as a Request For Comments.
The Internet Engineering Task Force is a consensus-building body that
facilitates discussion, and eventually a new standard is established, but
the reference number/name for the standard retains the acronym RFC, e.g.
the official standard for e-mail is RFC 822; dociment de référence du
réseau Internet.

RIAO = Recherche d'Information Assistée par Ordinateur.

Right to privacy = droit à la vie privée

RL = Real Life

RLCO = Real Life COnference

RNIS = Réseau Numérique à Intégration de Services : traduction française
de l'ISDN pour Integrated Services Digital Network. Liaison utilisant les
lignes téléphoniques existantes pour transmettre la voix, les données
numériques et les images faiblement animées. La version française est le
réseau Numéris.

Roaming = ensemble des accords passés entre opérateurs de téléphonie
mobile permettant à l' utilisateur de téléphoner dans un pays étranger
sans changer de terminal, en se connectant à un réseau partenaire.

robot : programme automatique qui effectue certaines tâches. Tous les
programmes de navigation qui suivent les liens hypertexte des pages de Web
mais qui ne sont pas directement sous contrôle humain. Les exemples sont
les araignées des Moteurs de Recherche, les programmes ("harvester") qui
extraient les adresses E-mail à partir des pages Web ou groupes de News
ainsi que différents programmes de recherche intelligents. Une base de
donnée des robots est maintenue par Webcrawler. On trouve des robots sur
IRC pour accueillir les nouveaux entrants sur un canal. On trouve des
robots plus puissants, couplés avec des bases de données d'information,
chargés de rechercher de nouvelles adresses de données, afin de mettre à
jour les bases.

robots.txt : fichier texte déposé dans le répertoire principal de votre
site pour interdire l'accès aux robots de certains pages ou
sous-répertoires du site. Seuls les robots qui sont conformes à la norme
d'exclusion de robots (Robots Exclusion Standard) liront et obéiront aux
commandes dans le fichier. Les robots liront ce fichier à chaque visite,
de sorte que des pages ou les zones des sites puissent être rendues
publiques ou privées à tout moment en changeant la teneur du fichier
robots.txt. L'exemple simple ci-dessous permet d'empêcher tous les robots
de visiter le répertoire /secret.

ROC : Reconnaissance Optique de Caractères. Le logiciel du ROC va
transformer l'image d'un texte en document manipulable par traitement de
texte grâce au scanner (qui numérise le document).

ROM = Read Only Memory. Mémoire dont le contenu ne peut être modifié en
usage normal.

Roaming agreement = accord d' itinérance entre opérateurs de téléphonie
mobile

ROTFL = Rolling On The Floor Laughing "en train de rire à s'en rouler par
terre". Cette abréviation existe en de nombreuses versions avec des
déclinaisons très variées (ROFL, ROTF, ROFLOL (ROTF out loud))

router : a special-purpose computer (or software package) that handles the
connection between 2 or more networks. Routers spend all their time
looking at the destination addresses of the packets passing through them
and deciding which route to send them on. See Also Network, Packet
Switching

RPG = Role Playing Games = jeu vidéo de type "jeu de rôles".

RSN = Real Soon Now

RT = Real Time

RTC : Réseau Téléphonique Commuté : la ligne de téléphone que chacun
utilise quotidiennement : réseau analogique en opposition au signaux
numérique de l'ordinateur --> modem.

RTF = Rich Text Format (standard de conversion d'applications de
traitement de texte en environnement graphique Mac et PC. Il conserve le
texte et les instructions associées à sa mise en forme, donc sa structure,
en particulier les styles); C'est un format d'échange.

RTFM = Read the Fucking Manual = consulte le satané manuel (avant de poser
une question naïve).

RUMF = aRe yoU Male or Female?

S

S/O = SomeOne (frequently just "s/o")

S/TH = SomeTHing (frequently just "s/th")

saisie de données (data collection). Expression préférable à "collecte de
l'information" pour désigner l'ensemble du processus qui inclut
l'identification de la donnée et son transfert dans un document.

Sample = échantillonnage.

Satellite = objet spatial gravitant autour de la terre sur une orbite
fermée et permettant de rediffuser un signal auprès d' un seul ou de
plusieurs équipements de réception identifiés et aisément localisables. L'
avantage du satellite est le contournement de la boucle locale et la
possibilité de couvrir des zones où les réseaux à haut débit ne sont pas
installés.

Sauvegarde = opération informatique consistant à copier des dinnées sur un
support indépendant afin de les protéger en cas de destruction
accidentelle ou intentionnelle.

scanning : balayage (n'examine pas dans les détails). Stratégie de lecteur
d'hypertexte.

sci : forums de discussion sur les sciences.

Scooter : petit nom de l'araignée du Moteur de Recherche d'Altavista.

scrolling : mode écran pour l'affichage de l'information (menu déroulant).

SCSI = Small Computer System Interface. Normes qui garantit de bonnes
performances aux lecteurs de CD-ROM et permet le chaînage de plusieurs
lecteurs (voir Juke-box).

Search Engine = Moteur de Recherche

searching : requête (stratégie de lecture d'hypertexte : le lecteur a un
but précis).

Searchking : moteur de recherche qui autorise les visiteurs à voter sur la
pertinance des pages renvoyées par leurs requêtes afin de mieux classer
les sites en fonction de l'opinion des visiteurs.
http://www.searchking.com.

SECAM = SEquentiel Couleur A Mémoire. Standard vidéo pour la France.

Security Certificate : a chunk of information (often stored as a text
file) that is used by the SSL protocol to establish a secure connection.
Security Certificates contain information about who it belongs to, who it
was issued by, a unique serial number or other unique identification,
valid dates, and an encrypted "fingerprint" that can be used to verify the
contents of the certificate. In order for an SSL connection to be created
both sides must have a valid Security Certificate. See Also Certificate
Authority, SSL

sémasiologie : science des significations, partant du mot pour en étudier
le sens.

sensor : indicateur attaché au document.

serveur virtuel : compte ouvert sur le serveur d'une société d'hébergement
généralement lié vers son propre domaine. Ca permet de posseder son propre
site web avec son propre nom de domaine à un coût moindre. Cette manière
permet de posseder son propre site comme une grande société sans avoir à
investir dans une machine complète et son entretien.

serveur :ordinateur, programme ou processus qui répond aux demandes
d'informations d'un client. Sur Internet, toutes les pages web sont
stockées sur des serveurs y compris les Moteurs et Répertoires de
recherche qui sont accessibles de l'Internet.

serveur : centre de diffusion de l'information regroupant des bases de
données diverses pour les stocker sur ses ordinateurs et en assurer la
distribution sur les réseaux de télécommunications. Dans le monde
Internet, c'est généralement une machine qui fonctionne sous le système
d'exploitation Unix.

SGBD = Système de gestion de base de données.

SGML = Standard Generalized Markup Language. Langage à balise dont l'une
des dérivations a produit le langage HTML. le langage SGML beaucoup plus
puissant que le langage HTML est la solution à la structuration
industrielle des documents. Cependant les outils SGML sont beaucoup
beaucoup moins développés que leurs homologues HTML.

SGML = Standardized General Markup Language

shareware : logiciel que vous pouvez essayer pendant une durée de temps
définie après laquelle vous devez vous acquitter de droits. Un vrai
shareware est un logiciel qui ne doit pas excéder 200 F de nos jours. Les
québécois utilisent le mot partagiciel pour shareware.

Shopbot = (=robot acheteur) Logiciel de recherche automatique des offres
commerciales sur le web.

S-HTTP = Secure-HyperText Transfer Protocol = protocole HTTP sécurisé.

SID = Simple Internet Database.

Sidewinder : nom de l'araignée du Moteur de Recherche d'Infoseek.

SIG = Special Interest Group = groupe spécialisé dans un domaine de
connaissances.

SIL = Son In Law

simulateur : sert réaliser une démarche inductive où il s'agit de
découvrir le fonctionnement d'un modèle relationnel qui sert de base à la
simulation.

siphonnage : utilisation de divers moyens pour voler le trafic d'un autre
site. Les techniques utilisées incluent la copie totale d'une page d'un
site (la page copiée est modifiée légèrement pour rediriger les visiteurs
vers un site différent) et l'utilisation de mots-clés ou de phrases-clé
appartenant à d'autres sites Internet.

Site Hit = Hit

site miroir : copie multiple de sites ou de pages Web sur différents
serveurs, le plus souvent. Le processus d'enregistrement de ces miroirs
dans les Moteurs de Recherche est souvent traité comme du spamdexing,
parce que ça augmente artificiellement la pertinence des pages. Les
filtres tels que le Sniffer d'Infoseek retirent maintenant les miroirs
multiples.

site, Portail : terme générique pour désigner un site qui sert de point
d'entrée sur Internet pour un nombre significatif d'utilisateurs. Les
exemples de sites portail sont les Moteurs de recherche, les annuaires, la
page par défaut d'un navigateur, la page de base du site d'un fournisseur
d'accès, les sites offrant de l'hébergement gratuitement ou des emails ou
même des news et tous les sites populaires (et pleins de publicités) pour
devenir des pages par défaut.

skewing : le Moteur de Recherche change artificiellement les résultats de
sorte que les requêtes des visiteurs renvoient sur des listes
artificiellement créées. Infoseek expérimente actuellement cette
technique. Infoseek utilise un groupe de critiques pour forcer
artificiellement une plus grande visite pour certains sites.

SLIP : (Serial Line Internet Protocol) protocole permettant d'utiliser
TCP/IP sur une ligne téléphonique au moyen d'un modem. Il tend à être
remplacé par PPP.

Slurp : nom de l'araignée utilisée par Inktomi.

SMDL = Standard Music Description Language.

SMDS (Switched Multimegabit Data Service) : A new standard for very
high-speed data transfer.

Smiley : procédé humoristique utilisant la combinaison de plusieurs signes
typographiques - par exemple :-) qui signifie "c'est une plaisanterie".

SMS = (Short Messaging Service) Service de messages courts par téléphone
mobile

SMTP : (Simple Mail Transfert Protocol) protocole de gestion des courriers
électroniques sur Internet. The main protocol used to send electronic mail
on the Internet. SMTP consists of a set of rules for how a program sending
mail and a program receiving mail should interact. Almost all Internet
email is sent and received by clients and servers using SMTP, thus if one
wanted to set up an email server on the Internet one would look for email
server software that supports SMTP. See Also Client, Server

SMTP = Simple Mail Transfer Protocol

snail mail : courrier traditionnel, par opposition au courrier
électronique, qui est transmis à vitesse d'escargot (voir paper net)

Snap! : c'est un grand répertoire. L'URL est http://www.snap.com.

Sniffer : c'est le nom du programme de filtre employé par le Moteur de
Recherche Infoseek pour empêcher le spamdexing. Il détecte les nombreuses
pages miroir, les tricheries entre les fontes et le fond (background), les
tags TITLE trop nombreux, l'abus des mot-clés et probablement de nombreux
autres types de spamdexing.

SNMP (Simple Network Management Protocol) : a set of standards for
communication with devices connected to a TCP/IP network. Examples of
these devices include routers, hubs, and switches. A device is said to be
"SNMP compatible" if it can be monitored and/or controlled using SNMP
messages. SNMP messages are known as "PDU's" - Protocol Data Units.
Devices that are SNMP compatible contain SNMP "agent" software to receive,
send, and act upon SNMP messages. Software for managing devices via SNMP
are available for every kind of commonly used computer and are often
bundled along with the device they are designed to manage. Some SNMP
software is designed to handle a wide variety of devices. See Also
Network, Router; protocole simple de gestion de réseau.

SNR = Signal to Noise Ratio

SO = Significant Other

soc : forums de discussion sur la société.

Société de l' information = nouvelle "ère" socio-économique,
postindustrielle, qui transformerait les relations sociales du fait de la
diffusion généralisée des nouvelles technologies de l' information et de
la communication (NTIC).

software : logiciels ou techniques informatiques. Ensemble des processus
mentaux permettant le fonctionnement d'un système de traitement de
l'information.

SOP = Standing Operational Procedures; Standard Operating Procedure

soumission d'URL = enregistrement

spaghetti documents : hypertexte dont les litems sont reliés d'une façon
superficielle ou idiosyncratique.

spam (or spamming) : an inappropriate attempt to use a mailing list, or
USENET or other networked communications facility as if it was a broadcast
medium (which it is not) by sending the same message to a large number of
people who didn't ask for it. The term probably comes from a famous Monty
Python skit which featured the word spam repeated over and over. The term
may also have come from someone's low opinion of the food product with the
same name, which is generally perceived as a generic content-free waste of
resources. (Spam is a registered trademark of Hormel Corporation, for its
processed meat product.) E.g. Mary spammed 50 USENET groups by posting the
same message to each. See Also Maillist, USENET
inondation de messages, envoi systématique d'un message identique à des
centaines de forums de discussion (généralement à des fins publicitaires)

spamdexing : création ou modification d'un document avec l'intention de
tromper un catalogue ou un système de classement électronique. Toute
technique qui a pour objectif d'augmenter la position potentielle d'un
site aux dépens de la qualité de la base de données du Moteur de Recherche
peut également être considérée comme du spamdexing (également connu sous
le nom de spamming ou spoofing). Le spamming (autrement appelé spam,
spamdexing, keyword stuffing et autres) consiste à employer des techniques
de fraude dans le code HTML d'une page Web afin qu'elle soit classée dans
les 10 meilleurs résultats des Moteurs de recherche en texte integral pour
certains mots clés donnés. En règle générale, les Moteurs savent sans
problème détecter du spamming comme la répétition de mots clés des
centaines de fois, en caractères petits, en blanc sur fond blanc ou en
clair sur fond blanc, la répétition dans les balises IMG (attribut ALT),
dans les faux liens ou les fausses images, les balises <TITLE> repétées,
etc... bref toute la panoplie de la fraude basée sur la répétition des
mots clés consistant donc à faire augmenter l'indice de densité d'un mot
donné. D'autres techniques de spam sont également utilisées, notamment
l'emploi de la balise Méta Refresh (TRÈS mal vue par les moteurs) ou la
technique consistant à repérer les adresses ou les numéros IP des robots
des Moteurs pour leur fournir une page différente de celle fournie
logiquement aux internautes (technique dite de la substitution de pages).
Je passe sur les détails. Selon les Moteurs, les mesures suivantes peuvent
être prises : 1) Baisse automatique de la note de la page sur un mot clé
donné (la page est releguée en fond de classement) 2) Si des pages
identiques et spammées sont trouvées (technique des pages satellites), la
plupart sont enlevées de l'index et une seule occurrence est gardée mais
sera mal classée si elle contient du spam 3) La page est virée de l'index
4) Le site complet est viré de l'index. Cela pose des problèmes, surtout
pour les sites d'hébergement gratuit (imaginez que mygale.org, chez.com ou
geocities.com soient virés d'AltaVista ou de HotBot !)

Speech recognition = reconnaissance vocale

spider, spyder : araignée ; moteur de recherche qui constitue un index de
sites Web (il parcourt le Web, c'est-à-dire la "toile d'araignée

spidering = recensement

Sslash Page : similaire à une page de Garde mais impose l'affichage d'une
séquence aux visiteurs avant qu'ils puissent rejoindre la page principale.
C'est une sorte d'introduction mais qui se révèle plus ennuyante qu'autre
chose.

Splog = faux blog, contraction des termes spam et blog. Textes générés
automatiquement ou piochés au hasard sur des sites existants, avec en
bonus des liens cachés renvoyant vers des sites de jeux en ligne, de vente
de médicaments ou pornographiques.

spoofing = spamdexing

SQL (Structured Query Language) : a specialized programming language for
sending queries to databases. Most industrial-strength and many smaller
database applications can be addressed using SQL. Each specific
application will have its own version of SQL implementing features unique
to that application, but all SQL-capable databases support a common subset
of SQL; langage standard d' interrogation des bases de données).

SSI : Server Side Includes - Utilisé pour ajouter, par exemple, un contenu
dynamique à une page web.

SSL (Secure Sockets Layer) : a protocol designed by Netscape
Communications to enable encrypted, authenticated communications across
the Internet. SSL used mostly (but not exclusively) in communications
between web browsers and web servers. URL's that begin with "https"
indicate that an SSL connection will be used. SSL provides 3 important
things: Privacy, Authentication, and Message Integrity. In an SSL
connection each side of the connection must have a Security Certificate,
which each side's software sends to the other. Each side then encrypts
what it sends using information from both its own and the other side's
Certificate, ensuring that only the intended recipient can de-crypt it,
and that the other side can be sure the data came from the place it claims
to have come from, and that the message has not been tampered with. See
Also Browser, Server, Security Certificate, URL.

Start-Up = ("jeune pousse") Entreprise récemment créée dans ce secteur
particulier d' activité et caractérisée par son mode de financement, une
croissance rapide et une perspective de gains importants..

Stealth Script : script CGI qui permet de changer le contenu de la page en
fonction de qui ou de quoi accede au site. Voir Agent Name Delivery.

stemming = recherche élargie

stop word : Un mot qui est ignoré lors d'une requête auprès d'un moteur de
recherche. Le mot est trop souvent utilisé que son utilisation n'améliore
en rien la pertinance des résultats. Comme exemples, en anglais, les mots
liés au net comme computer, web et des mots plus généralistes comme get,
I, me, the, you, etc

Streaming = diffusion en continu de sons et d' images (alors que le débit
via Internet est le plus souvent discontinu).

submission service : différents agents qui soumettent votre site a
plusieurs moteurs de recherche et annuaires. Pratique pour s'enregistrer
dans plusieurs moteurs de recherches d'importance moindre, mais il ne faut
pas faire confiance à ce genre de programmes pour être repertorié dans les
principaux moteurs. Plusieurs de ces services sont automatiques et
fonctionnels à partir de sites web et d'autres fonctionnent hors-ligne.
Certains de ces services sont gratuits ! Attention à ne faites pas trop
confiance aux supposés FFA (Free For All - Gratuit Pour Tous) en donnnt
votre adresse électronique, vous risquez de vous retrouver victime de
spams !

substitution de Ppges : un processus permettant d'envoyer les robots des
Moteurs de Recherche vers une page spécifique, pour diriger ensuite vos
visiteurs vers ce que vous voulez qu'ils voient. C'est fait en utilisant
les server side includes (ou d'autres méthodes de contenu dynamique). Le
SSI, par exemple, permet de délivrer un contenu différent au client selon
la valeur de son HTTP_USER_AGENT. La plupart des navigateurs normaux ont
une chaîne de caractères agent qui commence par "Mozilla" (créé à partir
des termes Mosaic et Godzilla). La plupart des robots des Moteurs de
Recherche ont un nom d'agent spécifique comme "Gulliver", "Infoseek
sidewinder", "Lycos spider" et "Scooter". En changeant la valeur de votre
HTTP_USER_AGENT (par un processus appelé agent detection), différentes
pages peuvent être affichées à la même URL, de sorte que vos visiteurs ne
voient jamais la page soumise aux Moteurs de Recherche (et vice versa).
C'est théoriquement quelquechose d'assez simple. Certains Moteurs de
Recherche prétendent être de "vrais navigateurs mozilla" afin, justement,
d'éviter ces substitutions. L'utilisation des substitutions de pages peut
se réveler difficile et même ne pas fonctionner. Comment découvrir une
substitution au travail ? C'est assez difficile puisque les possesseurs de
substitutions arrivent à contrôler ce que vous voyez ! Vous pouvez être
capable de deviner qu'une page utilise cette technique si elle est, par
exemple, indexée incorrectement ou le titre ou la description ne
correspondent pas à ce que vous voyez; mais la raison peut être beaucoup
plus simple, la page a changé depuis que le Moteur l'a indexé. La
meilleure solution consiste à écrire un petit programme (avec PERL, par
exemple) et de récuperer plusieurs fois la page index en mettant un
HTTP_USER_AGENT différent à chaque fois. Si une substitution de pages est
utilisé, une ou plusieurs pages devraient se révéler différentes des
autres ! Voir aussi le texte caché et le IP delivery.

surfer : 1. être particulièrement à l'aise dans un domaine (people
accepting blindly what the computer says) 2. dans l'expression "surfer sur
le net", trouver tout ce que l'on veut sur l'Internet à toute vitesse et
avec une aisance laissant le néophyte muet. Le terme de "surf" est mis à
toutes les sauces : Cybersurf, Netsurf. Dans cette acception, on peut
remplacer surfer par fureter.

SYSOP = SYStem OPerator = opérateur de système.

W = SoftWare

Weblog : voir à "blog".

syntagme : suite de noeuds.

SYSOP : terme provenant de l'univers des BBS. Abréviation de System
Operator. L'opérateur qui est aussi souvent le possesseur du BBS sur
lequel il sévis.

SYSOP = SYStem OPerator

Sysops = System operators.

T

Taskbot = agent intelligent spécialisé dans l' éxécution de certaines tâches

T1 : ligne louée d'une capacité de 1,544 Mb/s.

T3 : ligne louée d'une capacité de 45 Mb/s.

TA = Teaching Assistant.

TA = Terminal Adapter = adaptateur de terminal : dispositif qui permet de
relier un micro autonome à un réseau, sorte de modem.

talk : forums de discussion offrant la possibilité à un débat ouvert.

TBC = To Be Continued

TBE = To Be Expected

TBH = To Be Honest

TBYB = Try Before You Buy

TC = Telephone Call; Take Care

TCAO = Télé Conférence Assistée par Ordinateur.

TCP = Transmission Control Protocol = messagerie; Mail; protocole d'
assemblage des données en paquets.

TCP/IP = Transmission Control Protocol / Internet Protocol. Protocole
d'interconnexion gérant la circulation des données sur Internet.

TCT = Traitement Cognitif de Texte.

TEAO = Télé-enseignement Assisté par Ordinateur.

tchnique de positionnement : modifier sa page web de sorte que les Moteurs
de Recherche (ou un Moteur de Recherche en particulier) traitent la page
comme la plus appropriée à une requête spécifique (ou à un ensemble de
requêtes).

TEI = Text Encoding Initiative. Regroupe des experts en vue de définir des
modèles de description des structures textuelles, principalement
littéraires.

téléchargement : récupération (ou envoi) de fichiers sur son ordinateur
personnel depuis les serveurs du monde entier.

Télématique = croisement des termes "télécommunications" et
"informatique". Technologie permettant d' échanger des informations
stockées dans des bases de données.

teleprocessing : télétraitement. Mode de traitement selon lequel les
données sont émises ou reçues par des terminaux éloignés de l'ordinateur.

Telnet : programme qui sert à piloter un ordinateur à distance, par
exemple pour récupérer le courrier électronique quand on est en voyage.

template : ensemble de documents préalablement munis de liens, qui peuvent
être reproduits : document vide avec des noeuds et des liens préétablis.
Collection de "squelettes de documents" à habiller, (le contenu reste à
définir), modèle pour automatiser la création d'hypertextes.

TEOTWAWKI The End Of The World As We Know It

Terabyte : 1000 gigabytes. See Also Byte, Kilobyte

terme recherché = requête

terminal : logiciel qui simule l'écran (en mode texte) d'un gros
ordinateur pour piloter à distance un serveur.C'est aussi un mode de
dialogue entre deux ordinateurs qui fait appel à un jeu de commandes
spécifiques.

text-block : lexia, fragment de texte.

Texte Caché : texte sur une page qui est visible pour les robots des
Moteurs de Recherche mais invisible aux visiteurs. C'est généralement
parce que le texte a la même couleur que le fond, ou bien parce que des
tags multiples de <TITRE> ont été utilisés ou alors parce que le texte est
un commentaire en HTML. Le texte caché est souvent utilisé pour le
spamdexing. Beaucoup de Moteurs de Recherche peuvent maintenant détecter
l'utilisation du texte caché et souvent retirent les pages de leur base de
données ou abaissent la position des pages. Le texte peut être caché en
utilisant la substitution de pages (agent name delivery en anglais) ou
l'IP delivery, ce qui permet de presenterun texte différent aux différents
robots des moteurs de recherches ou de cacher les vrais sources HTML aux
concurrents. Le "Stealth META Tag CGI Script" utilise probablement cette
technique et est disponible à http://www.OutRank.com/stealth.shtml. Un
autre logiciel permettant de cacher le source HTML s'appelle Psyral Phobia
et est disponible à http://www.merlesworld.com/software.htm.

TFTP = Trivial File Transfer Protocol = protocole simplifié de transfert
de fichiers.

THAO = Traduction Humaine Assistée par Ordinateur.

thread : enfilade en français. Suite des messages faisant référence les un
aux autres (en fait, il y a un message initial et des "suites" qui sont
des réponses).

TIA = Thanks In Advance = merci d' avance.

Tiers de certification = personne physique ou morale indépendante chargée
par un ou plusieurs utilisateurs d' émettre et d' attribuerles clés
publiques et les certificats électroniques d 'authentification.

time bomb : bombe à retardement ; virus qui se déclenche à une date donnée
(vendredi 13 par exemple)

time code : minutage du disque qui permet d'accéder à un moment du disque
non actif (long play, ou CLV = Constant Linear Velocity). En sous-titrage
de bande vidéo d'un film, par un point zéro qui est le début du film, le
time-code marque les heures, minutes et secondes

tinysex : drague sur Internet

titre : texte compris entre les deux balises HTML <title> et </title>. Ce
texte est associé (et non pas affiché) avec la page web qui contient ces
balises et affiché dans une place spéciale de votre navigateur (souvent le
haut de la fenêtre). Le texte du titre est important car c'est bien
souvent le lien avec votre site qui s'affiche au niveau des listes de
résultats des Moteurs de recherche. De même, lors de l'indexation de votre
site, les Moteurs font particulièrement attention au titre. Attention, il
ne faut pas confondre ce titre avec le texte de votre page qui peut
ressembler à un titre mais qui n'est juste que l'utilisation d'une balise
HTML "H" ou d'une police plus grande.

titre : application multimédia.

TLA = Three Letter Acronym

TMN = The Microsoft Network.

TMO = Technologie Magnéto-Optique (technologie d'enregistrement de disques
optiques effaçables).

TN = TelNet

TN3270 : logiciel permettant de se connecter sur un host IBM.

toaded (to be) : être rejeté d'Internet pour mauvaise conduite

Toile = Web

topic browser. : utilitaire de navigation en hypertexte, permet la
navigation à l'intérieur d'une partition, l'accès aux index et la
formulation de requêtes.

TPI = Track Per Inch. Unité de densité (piste par pouce)

TQM = Total Quality Management

trace : ensemble de liens distingués au sein d'un plan : ceux activés par
le lecteur d'un hypertexte lors de son parcours.

Tracking = "pistage" des visiteurs de sites web en vue d' effectuer une
analyse discrète de leur "profil", destinée à aller au-devant de leurs
attentes.

trafic : désigne les visiteurs sur une page ou un site. Fait référence au
nombre de visiteurs, de hits, d'accès, etc sur une période donnée.

trails = parcours modèles.

traitement de l'information (data processing). Tout processus consistant à
saisir, stocker, combiner, analyser, restituer des données.

Tracking = repérage

trames : technique de programmation en HTML pour combiner deux documents
ou plus séparés dans une fenêtre de navigateur web. Les documents
agissants l'un sur l'autre à travers différentes sous-fenêtres, le site
peut être créé dans l'objectif d'être plus interactif, plus pertinent. Un
site tramé pose souvent de grands problèmes pour les Moteurs de Recherche
et ne peut pas être classé correctement. Les Moteurs de Recherche
classeront souvent seulement la partie du site encadrée dans la section
<NOFRAMES>. Ainsi assurez-vous que la section <NOFRAMES> contient bien le
texte approprié pour être repertorié par les robots. Si votre site utilise
des trames, pensez à fournir une page passerelle ou ajoutez des liens dans
les pages tramées. Soumettez la page principale - celle contenant le
<FRAMESET> - aux Moteurs de Recherche et si vous utilisez une page
passerelle, soumettez celle-ci séparément.

transclusion : citation qui renvoie au texte entier pour respecter
l'intégrité de l'original et ce qui en découle (cf versioning).

Transpac : réseau public français de communication numérique ( réseau de
transmission de données par paquets) associé au Minitel (3613,3614...).

trigger : gâchette ; élément d'un virus qui déclenche une infection
lorsqu'il est arrivé

Trojan horse : cheval de Troie ; programme qui cache un virus ou une bombe
logicielle

twilight zone : zone de l'Internet où se trouvent les opérateurs des IRC
(à l'origine point imaginaire du vide intersidéral où la gravitation de la
terre et de la lune s'équilibrent).

TYVM = Thank You Very Much = merci beaucoup.

U

U/L = Upload, send to the BBS

UAE = Unrecoverable Application Error (Bane of Windows' users!).

UAM = User Authentification Method = méthode d' authentification des
utilisateurs.

UDP (User Datagram Protocol) : One of the protocols for data transfer that
is part of the TCP/IP suite of protocols. UDP is a "stateless" protocol in
that UDP makes no provision for acknowledgement of packets received. See
Also TCP/IP; protocole d' échange de données utilisateur.

UL = Upload, send to the BBS.

UMTS = (Universal Mobile Telecommunications Service) Norme de transmission
pour téléphones mobiles de troisième génération leur permettant de
recevoir les services multimédias d' Internet.

UNA = Use No Acronyms

Unbundling = dégroupage

UNCLE = Unified Nuclear Coalition of Latvian Emigrants

Undernet : Réseau accessible par IRC où les utilisateurs sont moins
nombreux que sur le réseau principal Ef

Uniform Ressource Locator = adresse sur le réseau

UNIX : système d'exploitation utilisé pour faire fonctionner les serveurs.

Upload = envoi de fichiers par l' internaute

URL = Uniform Resource locator. Ce sont des textes de couleur différente
(par défaut ils sont en bleu) dans un document qui permettent lorsqu'on
clique dessus avec la souris d'aller vers l'endroit référencé. Adresse
d'un site Internet.

URL : Universal Resource Locator - Une adresse qui peut indiquer n'importe
quelle ressource spécifique à Internet. Le début de l'adresse indique le
type de ressource - par exemple http: pour des pages Web, ftp: pour des
transferts de fichier, mailto: pour des adresses E-mail, etc

Usenet : réseau des News, de l'Intemet. Souvent l'amalgame est fait entre
les Usenet et Intemet, car il y a beaucoup d'utilisateurs qui n'utilisent
que les News de l'Intemet.

Userid : "user identification" est un identificateur d'utilisateur, comme
ce qui précède le @ de l'adresse électronique.

User oriented reading. Approche personnalisée de l'apprentissage.

USU = USUally (frequently just "usu.")

UUCP : (Unix to Unix copy) Protocole de communication de machine UNIX à
machine UNIX antérieur à TCP/IP.

UUENCODE (Unix to Unix Encoding) : A method for converting files from
Binary to ASCII (text) so that they can be sent across the Internet via
e-mail. See Also Binhex, MIME

V

VAO = Vidéo assistée par ordinateur.

VERONICA = Very Easy Rodent-Oriented Net wide Index to Computerized
Archives. Outil permettant de récupérer des informations dans Gopher;
utilitaire de recherche documentaire par mots-clés.

versioning : les versions successives d'un même texte. Garde le même texte
en parallèle ; versioning par l'auteur, versioning par qui que ce soir
d'autre.

VHD = Video High Density. Standard image JRC/Japon.

VHS = Video Home System. Format vidéo grand public (pour l'enregistrement
de vidéo-cassettes.

Virtuel = forme d' abstraction désignant implicitement le réel en tant qu'
ils s' en distinguent.Son emploi touche Internet et touche l' informatique
en général, comme si la numérisation favorisait une forme de
dématérialisation des données traitées informatiquement.

Virus = série d' instructions ou de codes informatiques conçus pour
modifier ou infecter des données, perturber le foncionnement d' un
ordinateur, à des fins souvent malveillantes. Il présente les aspects d'
un programme classique, mais dès qu' il est installédans un système,
ildéclenche certaines procédures qui provoquent des actions dommageables.

Visiteur Unique : "vrai" visiteur sur votre site. Les serveurs web
enregistrent les adresses IP de chaque visiteur. Ces enregistrements
peuvent être utilisés pour mesurer le taux de vrais visiteurs sur votre
site web. Si par exemple une personne visite 20 pages de votre site, le
serveur ne comptabilisera qu'un unique visiteur (car toutes les pages
accédées sont associées à la même adresse IP) mais vingt accès de page. =
aussi coup et page vue.

VLSI = Very Large Scale Integration. Standard circuits integrés.

VOD = Video On Demand. Sytème pour importer des films et des jeux vidéos
dans les foyers depuis un ordinateur central, avec paiement à
l'utilisation.

voomies : (= virtual movies) films interactifs dans lesquels le spectateur
peut intervenir sur l'évolution du scénario

VPN (Virtual Private Network) : usually refers to a network in which some
of the parts are connected using the public Internet, but the data sent
across the Internet is encrypted, so the entire network is "virtually"
private. A typical example would be a company network where there are two
offices in different cities. Using the Internet the two offices mereg
their networks into one network, but encrypt traffic that uses the
Internet link. See Also Internet, Network

VR = Virtual Reality

VR = Virtual Reality. Réalité virtuelle.

VRML = Virtual reality Modeling Language = langage de modélisation de
réalité virtuelle (permet d' afficher des simulations 3D sue le Web).

VT = Virtual Time

VTI = VidéoTransmissions Interactives.

W

W/ = With (frequently just "w/")

W/O = WithOut (frequently just "w/o")

W8 = Wait

W8ING = WaitING

WAIS = Wide Area Information Service. Serveur d'information à vaste zone.
Système de base de données textuelle qui est utilisé (notamment dans sa
version gratuite free-Wais) pour l'indexation des mots importants dans les
pages Web; permet la recherche d' informations à partir de mots-clés
indexés. Les anciennes interfaces clients Wais ont été remplacées par les
navigateurs.

WAN = Wide-Area Network. Tout réseau qui couvre une zone supérieure à un
bâtiment ou un campus.

wandering : vagabondage, cheminement non structuré (stratégie de lecture
d'hypertexte).

WAP = Wireless Application Protocol. Technique permettant au langage WML
d' accéder aux services Internet à partir d' un téléphone portable de type
GSM.

Waplock, waplockage = verrouillage d' un téléphone mobile au profit de
certains sites web

Waxweb : projet né de la rencontre d'un groupe de 25 écrivains de fiction
qui élaboraient une oeuvre commune sur Storyspace; désormais chacun peut
lire et écrire sur le canevas déjà existant : 600 fragments de film +
textes qui en découvrent les 2000 plans (se connecter à un serveur appelé
Hotel MOO ; voir MOO et MUDS).

WB = Welcome Back

Web ou Toile. Le web designe plus largement l'ensemble du réseau de sites
où vous pouvez naviguer avec votre navigateur WEB = World Wide Web.

Web : Système regroupant différents types de serveurs et offrant un
certain nombre de mécanismes pour régler le problème des accès simultanés
et des droits différents (lecture, écriture) ainsi que des facilités pour
permettre de projeter un point de vue particulier (privé) sur le réseau de
l'hyperdocument public. Il est issu de la technologie hypertexte ou
hypermédia.

Web bug = image invisible présente sur une page web, et activée à l' insu
de l' internaute lorsque ce dernier affiche la page concernée sur l' écran
de son ordinateur, qui permet de connaître à leur insu à la fois l'
identité de l' internaute et son comportement sur le web.

Webcam = caméra de petite dimension permettant de capter des images et de
les transmettre par Internet

Webcasting = transmission de sons et d' images par le web

webcrawler : moteur de recherche important dont l'adresse URL est
http://www.webcrawler.com/.

webmaster : un webmestre est la personne responsable de la gestion d'un
site Web.

Webzine = nom donné à un magazine édité uniquement sur le web, sans
version papier.

WHOIS : Programme qui permet d'interroger des répertoires en vue de
trouver de l'information sur un utilisateur, par exemple, son adresse
électronique.

wicked problem : problèmes faiblement structurés ; type de problème qui ne
se conçoit qu'en fonction des réponses qu'on lui apporte ; démarche qui
permet de définir et de préciser le problème en fonction du type de
réponse que l'on peut lui apporter à un moment donné.

WIMP user interface = Window Icon Menu Pointer.

WINS = Windows Internet Name Service = service d' attribution de noms de
domaine.

wintel : contraction de Windows et Intel ; désigne un ordinateur équipé à
la fois du système d'exploitation Windows et d'un microprocesseur Intel
(modèle le plus courant)

WIT = Writing is Thinking (jeu de mot sur "wit" : intelligence, esprit).
Logiciel qui programme la procédure standard pour la rédaction d'essais,
de plans et de brouillons.

WIZOP = Wizard Sysop (the primary forum administrator for a forum).

WML = Wireless Mark-Up Language.

WMRA = Write Many Read Always (support réinscriptible)

word processing : traitement de texte.

World Wide Web. Cf WWW. (traduction littérale : réseau, ou toile, à
l'échelle mondiale).

WORM = Write Only Read Many. Disque optique numérique inscriptible 1 fois

WROUM = WRite Once Use Many. Principe du décloisonnement de l'information
et de la documentation : intégration des travaux de la documentation dans
les travaux des utilisateurs. "Le micro passera graduellement d'un outil
de communication à celui d'une fenêtre ouverte sur le monde de
l'entreprise et de son environnement extérieur" (Sibertin p. 30).

WRT = With Regard To; With Respect To = en ce qui concerne.

WTGP = Want To Go Private? = préférez-vous discuter avec moi en privé?

WWW = World Wide Web, se dit aussi W3. Se traduit littéralement par
"réseau vaste comme le monde", mais c'est le goût pour la métaphore qui
l'emporte dans les traductions courantes, et les illustrations : "cobweb"
signifiant "toile d'araignée", la métaphore se file à partir de "cobweb",
et on peut admettre la traduction "toile d'araignée mondiale". C'est un
protocole ou mode de connexion qui est utilisé par de nombreux logiciels
sur Internet.

WYSIWIS = What you see is what I see. Concept de fenêtre. "Ce que vous
voyez, je le vois aussi". (interaction en temps réel), affichage à l'écran
d'un document tel qu'on l'obtiendra en impression (aperçu avant
impression).

WYSIWYG = What You See Is What You Get. Vous voyez à l' écran ce que vous
obtiendrez à l' impression. Ainsi un éditeur HTML par exemple est WYSIWYG
si vous entrez directement au clavier le résultat que vos lecteurs verront
grâce à leur navigateur.

X

XAO = conception, fabrication, dessin, traduction, résumés... Assistés par
Ordinateur.

XML : Extensible Markup Language. Nouveau language qui permet une
transmission plus efficace de données à travers le web. XML ne fonctionne
pas tout le seul et à besoin d'être implémenté en utilisant un parser ou
XSL.

XSL : Extensible Scripting Language - un language XML de feuilles de style
supporté par les derniers navigateurs Internet Explorer 5 et Communicator
5.

Y

Y2K = Year 2000 (2000 = 2K)

Yahoo : Yahoo est équivalent à un moteur de recherche mais avec une base
de données gérée à la main. C'est l'outil de recherche le plus utilisé
mondialement. L'adresse URL est http://www.yahoo.com et pour la France,
c'est http://www.yahoo.fr.

YIU = Yes I Understand = oui, je comprends.

YTA. Ttraduction automatique.

Z

zippies : (= zen + hippie) zen-inspired pagan professionals. Terme forgé
d'après yuppies (young urban professionals), pour désigner des "hippies de
la fin du siècle", passionnés par la technique, les nouvelles
technologies, et la spiritualité. Hippie de la technologie ayant adopté
une approche zen.

ZNT = ZiffNeT