Film terms

En cliquant sur les zones "hypertexte" vous accéderez à des photos illustrant les mots du lexique.

 

"ACTION !!"

Mouvements de caméra :

1- plan fixe : la caméra reste fixée sur le pied, mouvements de faible ampleur. (= shot)

2 - travelling : déplacement, horizontal ou vertical, de la caméra que l'on fixe sur un chariot, une voiture, etc. (= tracking shot, ou travelling shot, ou trucking shot, ou dolly shot, selon le support de fixation)

3- panoramique : caméra mobile autour de son axe. (= pan-shot)

4- trajectoire : combine travelling et panoramique. (= path)

5- caméra libre : prise de vue sans pied (harnais sur le cadreur : steadycam)

 

Transitions :

In a cut there's no bridge between shots; one shot replaces the previous one. Transitional devices are used to bridge scenes. The following are the chief transitional devices in film.

The Fade

The Fade-out is the simplest kind transition : the light decreases, and the screen does dark (fondu au noir). The opposite is the Fade-in, where the light increases as the picture gradually appears on the screen. Most fade-outs are but blank screen, yet some can be used skilifully and bring an action to an artful close (fading in and out with a close-up on the same object). A Fade can also function as the curtain in the theatre, producing a dramatic rhythm. A fade can also be commentative; when a cut would break the mood, and spoil the virtual link between two shots, the fade may introduce a touch of dramatic irony only to be enjoyed by the spectator.

Fade out - Fade in : l'écran devient progressivement noir, puis une autre image émerge progressivement de ce fond noir (la même chose avec fondu au blanc: burn out - burn in).

The dissolve

A fade denotes demarcation : it indicates the end of a narrative sequence. A dissolve denotes continuity by the gradual replacement of one shot by another. This kind of transition, in which the outgoing and incoming shots merge, serve a variety of functions. It may function as a co-ordinating link meaning either ' in the meantime', 'later', 'no sooner said than done'.

But as it is true with all technical devices it may also be endowed with signification, that is, it can be used by the director to convey a supplementai meaning in a sequence. When two images blend in such a way that their union produces a symbolic equation, the result is a metaphorical dissolve (a visual equivalent of synecdoche or metonymy, two figures in which the part is replace by the whole, a cause by its consequences etc). Such dissolves will illustrate a theme in the film, have a dramatic foreshadowing function or proleptic one, in the sense that they prepare the audience for subsequent events: for instance, a dissolve may prefigure the fate of a character; conversely, a dissolve may recapitulate'or condense several themes of a film. At any rate, a dissolve connects two images, two events thus transcending a simple chronological, causal link.

The Wipe

A fine travelling vertically across the screen is a wipe, in the 30's and the 40's, this device can create a theatrical effect by rising or falling like a drop curtain. They can also complement each other: one wipe travels from left to right, the next one from right to left.

More fluid than a cut and faster than a dissolve, the wipe is ideal for presenting a series of events in quick succession. The wipe frequently opens like a fan, dividing the screen diagonally; it works as a parallel cut, the split screen is fitting to dramatise a double man.

Some filmmakers compare the wipe to a windshield wiper (Hitchcock).

The Iris

An iris shot is a masking shot in which everything is blacked out except for what is seen telescopically, through a keyhole, a crack in the hole, binoculars, a periscope depending on the shape through which the director means his audience to see the scene, or to. whose point of view they are supposed to identify.

In addition.to the iris shot, there is what is known as irising in and irising out. Irising in was a traditional and quite effective mode of opening a frame. Welles, in The Magnificent Ambersons (1942), irises out into a fade to suggest finality and death, the iris gradually and the fade irrevocably.

Spielberg, Coppola, Scorsese understandably use this technique of the past, as well as wipes and fades not only to pay an homage to the first filmmakers, or add a touch of nostalgia to their films but also because of the efficiency of these devices.

Différentes significations du mot PLAN :

1- Plan du film = disposition générale du scénario
2- Plan de l’image = disposition des personnages (ou d’objets) en profondeur (premier-plan, arrière-plan, second-plan, troisième-plan, avant-plan)
3- Plan de travail = planning du tournage des plans (regroupement des scènes) production schedule
4- Plan de coupe = plan bref inséré dans la continuité d'un autre plan ou introduit entre deux plans pour faciliter la transition de l'un à l'autre cutaway shot
5- Plan de sécurité = plan non prévu au découpage mais demandé par le directeur de la photographie pour assurer éventuellement la continuité de l'action cover shot
6- Plan cinématographique ou « plan » tout court = suite d’images enregistrées par une même prise de vue ininterrompue, unité minimale du film (comparer avec plan-séquence)

Il y a le plan fixe (plan enregistré par une caméra immobile), le plan bougé (caméra qui bouge, travelling, panoramique, zoom,etc.), et le plan séquence (plan obtenu en filmant tout une séquence en un seul plan, pour uns scène qui aurait pu être tournée en plusieurs plans)


Petit lexique français-anglais

Attention à la différence entre shot et take (surtout dans les expressions long shot et long take) : long shot = plan d'ensemble & long take = a shot of lengthy duration = plan-séquence (sequence shot long shot qui correspond à une unité narratologique de type chapitre). SHOT = distance, TAKE = DURÉE.

Attention aussi aux "situations de la voix" et à l'utilisation (tordue) du franglais : la voix hors-champ (traduction de voice-off) correspond à un personnage qui ne se trouve pas dans le champ de la caméra (elle donne à deviner un espace extérieur à celui de l'écran), ou, par exemple, le narrateur est présent mais ne parle pas à l'écran (voix hors-champ = ses pensées), tandis que la voix off (traduction de voice-over) correspond à un narrateur qui informe, sans être lié à l'histoire racontée.

Termes intraduisibles (?) : snuff movie (film pornographique qui se termine par le meurtre réel de l'un des acteurs - beurk, beurk) et spoof movie (compilation de parodies de succès récents). Blockbuster : superproduction, gros succès commercial. Slasher (en anglais slasher movie ou slasher film) : genre cinématographique, sous-genre de film d'horreur, mettant en scène les meurtres d'un tueur psychopathe qui élimine un par un les personnages de l'histoire. Film still ou still from a film = photo extraite d'un film.

 

Prequel ("antépisode", ou "prequel" !) : l'opposé de sequel ("suite"). Dans le permier cas on remonte le temps et le film raconte l'enfance du héros, le début d'avant d'avant le début, comme Hannibal Lecter, les origines du mal (de Peter Webber) tourné après Le Silence des Agneaux, ou dès 1974, Parrain II dont l'action se passe antérieurement au premier Parrain.

Spin-off : récit dérivé d'une série, n'en reprenant qu'un personnage.


Et la signification de Film Noir (appellation utilisée aussi en anglais) : a term given by french critics to a genre of Hollywood films made in the 40's and 50's, usually set in urban criminal underworld. A dark and shadowy style. Rien à voir avec des films mettant en scène des personnages afro-américains ou mis en scène par des réalisateurs noirs. Idem pour Cinéma noir.

Au passage, retenir : Feature film : long métrage (ou film de long métrage) ; footage = métrage ; strip of film = métrage ou fragment de film ; stock shot = métrage ou document ou images d'archives.

Arrêt sur image : freeze-frame ou still-frame ou still
Cache animé : travelling matte
Champ : shot
Contre-champ : reverse shot
Champ/contre-champ : shot/reverse shot
Contre-plongée : low-angle-shot
Eyeline match: un personnage plisse les yeux, tente de voir quelque chose, et le plan suivant nous montre ce qu'il voit (c'est ce que l'on infère).
Fondu-enchaîné : dissolve (gradual fading of an image whilst another image gradually appears on screen).
Panoramique "horizontal": pan shot - pan to the left, pan to the right
Panoramique "vertical": tilt - tilt up, tilt down
Panoramique très rapide: whip pan
Panoramique filé : swish
Plan : shot/framing
Plan long : long take
Plongée : high-angle shot, voire bird's eye view / nosedive si vue "à la verticale" (e.g. rue depuis le sommet d'un gratte-ciel)
Reaction shot: plan, en général close-up, où l'on voit la réaction d'un personnage après ce qui s'est passé au plan précédent.
Retour arrière : reverse
Sequence : sequence
Plan sequence: sequence shot

Trajectoire : path

Travelling : tracking shot
Travelling avant / arrière: tracking in/out
Travelling latéal: tracking to the left/right
Travelling vertical: tracking up/down

Travelling arrière très lent : creep out / travelling avant très lent :creep in
Travelling circulaire : arc
Travelling compensé: dolly zoom (zooming in + tracking out or zooming out + tracking in: a very destabilising effect used by Hitchcock. The central character/object doesn't change size but the background does!)
Travelling avec caméra sur une plate-forme montée sur roues: dolly shot (dolly in /out)
Travelling optique : optical travelling

Voicing over (narrateur non présent dans le lieu de l'action : voix off en français !) - différent de voicing off (narrateur hors-champ mais prenant part à la scène, au récit : "voix hors-champ")
Zoom AV, AR : zooming in/out

Échelles de plan = différentes façons de cadrer la scène filmée et les personnages (grosseur des plans) range of view or scale

- plans généraux :
Remarque : des divergences apparaissent entre les définitions trouvées dans différents dictionnaires ou ouvrages spécialisés. Nous avons choisi quelques définitions consensuelles.

plan d'ensemble pour l’ensemble du décor de l’action : extreme long shot (exemple : vue panoramique d'une ville, les voitures ont la taille de fourmis).

plan (large ou) de demi-ensemble pour préciser le décor de l'action : long shot. Cadrage personnage : medium shot.

plan en pied (plan-pied) : personnage de la tête au pieds  full shot
plan (ou cadrage) américain : acteur filmé jusqu’à mi-cuisse, comme dans les westerns : on filme l'étui de révolver : medium long shot
plan italien (Italian shot) : on ne montre pas les pieds ; cette appellation vient de ce que les chaussures des acteurs italiens étaient éculées par manque de moyens financiers) :
plan (ou cadrage) rapproché : l'acteur est filmé jusqu'à la taille (plan taille) medium shot, ou haut du buste (plan poitrine) close shot
gros plan ou plan serré : cadre le visage ou un objet close up, (ou medium close-up quand on utilise l'expression par opposition à extreme close-up) [if we see the head and shoulder, it's a close shot]. Quasi-synonymes en anglais : shoulder shot, tight shot.
très gros plan : coupe une partie du visage, cadre les deux yeux extreme close-up [ECU] [if we see a specific part of a whole, a detail (metnymy, synecdoche), it's an extreme close-up]. Appelé aussi "cadrage Sergio Leone" !
plan de détail ou insert : très gros plan découvrant une partie d'un corps ou d'un objet detail shot, insert.

+ terme de stylistique pour le plan permettant de situer le lieu géographique choisi pour l’action : establishing shot (plan de situation) [an establishing shot defines the whole setting : an area location, a whole room, and a place with all its characters ; it is a continuity editing technique that requires each scene of a film to start with a long take that shows the audience the general location of the scene that follows, providing essential informations and orientations].

+ terme de stylistique : existe aussi le plan de réaction : plan qui montre l'effet d'une action, d'un bruit ou de paroles, sur un ou plusieurs personnages reaction shot

Angle de prise de vue = angle sous lequel est pris le sujet.
Différents angles de prise de vue (camera angles) :
- normal quand caméra tenue à hauteur des yeux du cinéaste (debout) eye-level shot
- plongée : la caméra, braquée au-dessus du sujet, le prend de haut en bas. Si filmé d’au-dessus : high angle-shot, et si filmé de juste au-dessus : bird’s eyeview or bird’s eye shot. In a high-angle shot, the camera is positioned above, high above, suggesting a bird's / god's eye view, an omniscient, unseen presence looking down on the subject.
- contre-plongée : c’est l’inverse, le sujet est filmé depuis le bas en braquant la caméra vers le haut low angle shot, up shot, et pour les fortes contre-plongées : extreme low angle shot. A low-angle shot is shot from below, even sometimes from below floor level (Orson Welles in A touch of evil). It either makes the subject loom longer than it actually is or suggest dominance and power. Conversely the high angle-shot makes the subject appear smaller, helpless. Sometimes the high or low angle shot may serve the focalisation : the point of view, subjective camera.
- champ et contre-champ : ensemble d’une scène vue sur une image, et l’inverse, la scène vue dans le sens diamétralement opposé angle shot & reverse angle shot
- caméra subjective : la caméra est à la place des yeux de l’acteur : le spectateur voit ce que voit le personnage subjective shot or point of view shot. It's a matter of Who is seeing (or looking at) Who. The camera may be said to be subjective or objective: the former shows what a character sees, the latter what the camera sees.
- caméra penchée (le personnage est en général en mauvaise posture, ou ivre ou malade, etc. ce qui peut aussi créer un malaise chez le spectateur : si vous êtes sensible, n'ouvrez pas la photo ci-jointe, ou prenez de la Nautamine au préalable) Dutch angle
- plan oblique (oblique shot): le personnage est filmé non pas de face, mais avec un angle de 30° environ.
- Some shots can also be defined by what they contain :

A two shot includes two characters.
A three shot includes three characters.
A shot/reserve shot is the principle of alternating shots of characters in a conversation so that first one character is seen then the other.

 

Camera angle : the angle at which the camera is pointed at the subject, low, high or tilt.

The MOVING SHOT
When the camera rotates horizontally on a fixed axis from right to lef of vice versa, it is a pan; if it rotates vertically it is a a tilt. In these two cases the camera head moves, not the camera itself.

For mobile camera shots, the camera is on a moving vehicle: a dolly, a truck or a crane;

PAN SHOTS need built tracks along which the dolly runs or a truck. Generally the shot moves from left to right in imitation of the reading eyes. Through panning, the filmaker can have the camera comment on a situation, relate characters, and make us discover the setting.

A SWISH PAN (un arraché ) is a rapid panning that produces a blur. It can suggest a sudden change or transformation. In Dr Jekyll and Mr Hyde, Mamoulian, 1932, there is a sudden swish pan after Jekyll has drunk the potion and becomes Mr. Hyde.
A Swish = panoramique filé ( synonymes: blur pan, slip pan, whizz pan, whip pan).

When the camera pivots vertically, the result is a tilt shot (a vertical pan: to pan up or down. Panoramique vertical). Tilting also mimics the movement of the eyes.

TILT PAN and PAN TILT combinations are possible to direct the viewer's gaze, to follow the character's gaze.

TRACKING SHOTS, DOLLY SHOTS, CRANE SHOTS
(Verbs: to dolly in, out, to track in, out)
Forward tracking shot
Vertical tracking shot
Diagonal tracking shots.

Dolly (synonyme = crab dolly): petit chariot-grue

A dolly shot: un travelling

A dolly out ( = track out) = travelling arrière
A dolly in: travelling avant
Variante graphique: a dolly-in, a dolly-out
Synonyme: a track in.

 

ZOOMS and FREEZES

Many contemporary filmakers prefer the zoom to the moving shot because it's more economical (adjustable lens).

The Freeze is an arrested motion, a still photograph (famous end of Les 400 Coups, F. Truffaut, 1959: the frozen figure of J.P Leaud on the beach).

 

Le MacGuffin

Origine supposée du mot : l'histoire suivante, racontée par Hitchcock :
Deux voyageurs se trouvent dans un train en Angleterre. L'un dit à l'autre : "Excusez-moi Monsieur, mais qu'est-ce que ce paquet à l'aspect bizarre qui se trouve au-dessus de votre tête ? - Oh, c'est un MacGuffin. A quoi cela sert-il ? - Cela sert à piéger les lions dans les montagnes d'Ecosse - Mais il n'y a pas de lion dans les montagnes d'Ecosse - Alors il n'y a pas de MacGuffin". Hitchcock utilisait cette histoire pour se moquer des spectateurs qui réclament une explication rationnelle pour tout élément du déroulement du film . Ce qu'il aimait, c'était manipuler le spectateur. En conséquence, le MacGuffin est un élément de l'histoire qui sert à l'initialiser, voire à la justifier, mais de fait n'a guère d'importance réelle. Ex : dans Psychose, le MacGuffin est l'argent volé par Marion au début du film, élément de l'histoire qui est sans réelle importance pour le déroulement de l'histoire et pour le suspense du film.

 

 

CLASSIFICATION DES FILMS SELON LES PUBLICS

Aux ETATS-UNIS - NC-17 RATING.

On distingue:

G-rating: General Audiences (film tout public).

PG-rating: Parental Guidance (conseil parental suggéré).

PG-13 rating: surveillance parentale fortement conseillée, contient des passages qui peuvent ne pas être adaptés à des moins de 13 ans.

R-rating: Restricted. Entrée interdite aux moins de 17 ans.

X-rating: film à caractère pornographique ou extrêmement violent.

 

En GRANDE-BRETAGNE

la classification est simplifiée

U-rating: Universal (tout public)

PG-rating: surveillance parentale recommandée pour les moins de 15 ans.

"-15 rating": interdit aux moins de 15 ans.

"-17 rating": interdit aux moins de 17 ans.

 

Site à consulter : www.filmsite.org/filmterms.html

 

 

The end."CUT" !!